Le pouvoir de guérison des anciens rituels du bain

Par Raven Montmorency
Le 30/03/2021
Un long bain chaud aux huiles essentielles et au gel parfumé est la meilleure recette pour se détendre après une journée fatigante. (Image : Nico H. / Pixabay)
Aujourd’hui, le bain est un exercice privé qui nous aide à déstresser et à nous revitaliser. (Image : Nico H. / Pixabay)
 

Un long bain chaud aux huiles essentielles et au gel parfumé est la meilleure recette pour se détendre après une journée fatigante. Aujourd’hui, le bain est un exercice privé qui nous aide à déstresser et à nous revitaliser. Mais d’un point de vue historique, cette évolution est relativement récente. Tout au long de l’histoire, le bain était principalement une activité publique ou liée à des rituels de purification pour des pratiques religieuses ou spirituelles. Alors comment le bain est-il devenu l’activité personnelle et relaxante que nous apprécions aujourd’hui ?

Pour répondre à cette question, jetons un coup d’œil à l’histoire du bain et à la façon dont ce rituel privé peut entraîner une myriade de bienfaits physiques et psychologiques.

Les rituels du bain

Certains d’entre vous ont peut-être déjà entendu l’expression « la propreté côtoie la piété ». Dans la culture ancienne, ce fait était considéré comme bien réel, les sites de bains publics étant considérés comme sacrés. Au début des années 1920, des archéologues ont découvert un haut monticule sur le site de la ville de Mohenjo-Daro, d’une superficie de 250 acres.

Ce site, qui aurait été utilisé vers 2 500 av. J.-C., a été baptisé le « Grand Bain ». Les spécialistes s’accordent à dire que le réservoir d’eau public était utilisé lors d’occasions religieuses particulières, le rituel de purification étant un élément crucial de la participation aux activités sociales et religieuses. En fait, à cette époque, dans toute l’Asie et l’Inde, le bain était lié à la purification du corps et de l’esprit et comportait des rituels.

Le bain en tant que loisir

Les Grecs et les Romains ont été les pionniers du bain en tant que loisir. Dans l’Empire romain, les bains publics étaient ouverts aux riches comme aux pauvres. Quelle que soit leur classe sociale, les gens se rendaient aux bains publics non seulement pour se laver et se détendre, mais aussi pour socialiser et même pour faire des affaires.

Pour ce qui est du bain en tant que loisir, nous devons remercier les Grecs et les Romains. (Image : wikimedia / Charles-Louis Clérisseau /  CC BY-SA 3.0)
Pour ce qui est du bain en tant que loisir, nous devons remercier les Grecs et les Romains. (Image : wikimedia / Charles-Louis Clérisseau /  CC BY-SA 3.0)
 

 

Aux alentours de 300 av. J.-C., les bains publics servaient autant à socialiser qu’à se laver. Les thermes romains bénéficiaient d’une salle de réception à l’entrée, et de là, vous pouviez accéder à des salles séparées selon que vous choisissiez le bain chaud (caldarium), tiède (tepidarium) ou froid (frigidarium). Les gens étaient également encouragés à faire de l’exercice lorsqu’ils se déplaçaient dans les différentes salles. À la suite des croisades, les bains publics ont commencé à se répandre dans le monde.

Le bain évolue

Avec le déclin de l’Empire romain, les bains publics sont passés de mode, l’Empire byzantin ayant adopté et modifié cette pratique. Les gens préféraient se baigner dans un cadre plus privé. Les thermes étaient décorés de mosaïques représentant des motifs ornementaux magnifiquement élaborés. Les bains à l’eau froide ont également été supprimés.

Finalement, l’idée de construire des bains autour de sources d’eau chaude thermale est devenue très populaire. C’est ainsi que sont nés les célèbres bains hongrois, qui existent encore aujourd’hui sous forme de stations thermales accessibles au public.
 

Les célèbres bains publics hongrois ont été construits autour de sources chaudes et beaucoup d’entre eux fonctionnent encore aujourd’hui en tant que stations thermales dont le public peut profiter. (Image : wikimedia / me / CC BY 3.0)
Les célèbres bains publics hongrois ont été construits autour de sources chaudes et beaucoup d’entre eux fonctionnent encore aujourd’hui en tant que stations thermales dont le public peut profiter. (Image : wikimedia / me / CC BY 3.0)
 

La peur du bain

Par crainte de la propagation des maladies, les Européens ont commencé à éviter les bains publics. Lorsqu’ils sont arrivés aux Amériques, les colons ont développé l’idée que plonger son corps dans l’eau affaiblissait le système immunitaire. Il existe des preuves historiques que les Amérindiens ont tenté de les convaincre qu’ils avaient tort, mais leurs efforts ont été largement vains.

Plus tard, aussi bien en Europe qu’en Amérique, le choléra est devenu une menace, ce qui a conduit au traitement de l’eau et des eaux usées. Cette évolution, associée à la généralisation de la plomberie intérieure, a suscité un regain d’intérêt pour le bain.

Bienfaits physiques et psychologiques

Selon une étude menée au Japon en 2018, l’immersion dans une eau aussi chaude que 100°F (environ 38°C) présente des avantages pour la santé. Elle contribuerait à réduire le stress, les douleurs corporelles et la fatigue, et à améliorer l’état de la peau. Les chercheurs pensent que l’amélioration de l’état mental et physique est dû à une meilleure circulation, stimulée par l’eau chaude, ce qui aide le corps à éliminer les toxines.

En plus de tous ces bienfaits, le bain présente également d’autres avantages psychologiques. Selon une étude, prendre un bain d’eau chaude s’est révélé être une thérapie efficace pour atténuer les symptômes de la dépression.

Rituel personnel du bain

Le secret pour un bain paisible commence par l’eau chaude. Vous pouvez enrichir cette expérience en ajoutant quelques gouttes d’huiles essentielles, dans un décor de bougies parfumées, si vous le souhaitez. Éliminer le désordre visuel dans la salle de bains peut aussi vous aider à vous sentir bien.

 

Pour un bain plus relaxant, vous pouvez ajouter à l’eau quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. (Image : Couleur / Pixabay)
Pour un bain plus relaxant, vous pouvez ajouter à l’eau quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. (Image : Couleur / Pixabay)
 

Vous pouvez aussi ajouter à l’eau du bain des « bombes de bain » effervescentes, ou des sels d’Epsom en cas de douleurs musculaires. Vous pouvez également ajouter de la farine d’avoine ordinaire, bien connue pour ses effets adoucissants et apaisants sur la peau. Ce sont tous des aspects des rituels contemporains.

En prêtant attention à ces quelques petits détails, vous serez sûr de profiter d’un bain des plus revitalisants à la maison.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Healing Power of Ancient Bathing Rituals