Inde : des millions d’arbres plantés pendant le confinement

Par Vision Times
Le 12/08/2020
Des millions d’arbres sont plantés en Inde. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Des millions d’arbres sont plantés en Inde. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

L’Inde s’est engagée à mettre près d’un tiers de sa superficie sous couverture végétale d’ici 2030. Dans le cadre de cet objectif, plusieurs projets de reboisement sont en cours. L’épidémie de Covid-19 n’a pas freiné l’enthousiasme qui accompagne cette démarche. Récemment, dans l’État de l’Uttar Pradesh , 2 millions de personnes se sont mobilisées pour planter 250 millions d’arbres.

Reboisement

« Nous nous sommes engagés à augmenter la surface forestière de l’Uttar Pradesh à plus de 15 % de la superficie totale du pays au cours des cinq prochaines années... Dans le cadre de la campagne d’aujourd’hui, plus de 20 millions d’arbres seront plantés sur les rives du Gange, ce qui contribuera à garder ce puissant fleuve propre », a déclaré Yogi Adityanath, le ministre en chef de l’État, selon un rapport de The Independent. Les arbres ont été plantés sur les rives du fleuve, sur des terres agricoles et sur des bâtiments gouvernementaux. Les participants à l’événement portaient des masques faciaux et respectaient les normes de distanciation sociale.

Selon Awanish Awasthi, porte-parole du gouvernement de l’Uttar Pradesh, la campagne de plantation a été enregistrée sur vidéo et les arbres ont été étiquetés afin de conserver une trace claire du projet. Bien que l’administration ait encouragé la plantation de millions de jeunes arbres, la survie à long terme d’une grande partie d’entre eux reste une préoccupation. On estime que seuls 60 % de ces arbres survivent. Le reste succombe au manque d’eau ou à diverses maladies.

La dernière évaluation des ressources alimentaires mondiales (FRA) de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), place l’Inde en troisième position parmi les nations qui ont connu une augmentation de la surface forestière au cours de la dernière décennie. Au total, la couverture forestière en Inde a augmenté de 266 000 hectares par an en moyenne au cours de la période 2010-2020. La Chine arrive en tête du classement, suivie par l’Australie.

 

L’Inde a connu une croissance significative de sa surface forestière au cours de la dernière décennie. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
L’Inde a connu une croissance significative de sa surface forestière au cours de la dernière décennie. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

La FRA attribue au programme de gestion conjointe des forêts du gouvernement indien, une augmentation considérable des régions forestières gérées par les communautés. Entre 1990 et 2015, la zone forestière gérée par les communautés tribales, indigènes et autres communautés locales est passée de 0 à 25 millions d’hectares. L’Inde a enregistré le plus grand nombre de personnes employées dans le secteur forestier au niveau mondial. Sur les 12,5 millions de personnes employées dans ce secteur dans le monde, près de 50 % étaient originaires de l’Inde.

Environ 31 % de la surface terrestre mondiale est couverte de forêts, l’Inde n’en représentant que 2 %. La Russie est en tête de liste avec 20 % de la surface forestière mondiale. Au cours des trois dernières décennies, on estime que la terre a perdu environ 178 millions d’hectares de forêts, soit à peu près la taille de la Libye. L’Afrique a perdu la plus grande surface forestière au cours de la dernière décennie, tandis que l’Asie en a gagné le plus.

Assouplir les règles environnementales

Le gouvernement indien a fait l’objet de nombreuses critiques ces derniers mois en raison de sa décision d’ignorer les règles d’évaluation environnementale, dans le cadre d’un appel d’offres pour l’approbation de projets industriels. Parmi les projets controversés approuvés par New Delhi figurent le forage préliminaire à l’intérieur d’une réserve naturelle et une mine de charbon dans une réserve d’éléphants. Une mine d’uranium dans une réserve de tigres ainsi qu’un projet hydroélectrique dans un point chaud de la biodiversité sont également à l’étude.

 

L’Inde accorde la priorité aux investissements et à l’assouplissement des normes environnementales. (Image : pixabay / CC0 1.0)
L’Inde accorde la priorité aux investissements et à l’assouplissement des normes environnementales. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Le ministère de l’Environnement, des Forêts et du Changement climatique a également décidé de réécrire certaines des règles environnementales, publiant même un nouveau projet de politique sur l’évaluation des changements environnementaux déclenchés par les projets à grande échelle. Un changement très critiqué dans le nouveau projet est la réduction du temps alloué aux commentaires du public sur les évaluations. Alors que les groupes pro-environnementaux s’inquiètent du fait que la rapidité de l’évaluation environnementale soit préjudiciable à long terme, les experts économiques soulignent que de tels changements sont nécessaires à court terme pour stimuler la croissance économique.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : India: Millions of Trees Planted Amid COVID-19 Lockdown