Des drones pollinisateurs au secours des abeilles

Par Vision Times
Le 31/07/2020
Une équipe de scientifiques japonais utilise des bulles de savon pour la pollinisation. (Image : Эльвира Родионова / 123rf)
Une équipe de scientifiques japonais utilise des bulles de savon pour la pollinisation. (Image : Эльвира Родионова / 123rf)
 

Des scientifiques japonais ont mis au point un tout nouveau procédé pour la pollinisation des zones agricoles : des bulles de savon. L’expérience, menée à l’Institut supérieur des sciences et technologies du Japon à Nomi, a permis de polliniser avec succès un verger de poiriers en acheminant les grains de pollen jusqu’aux fleurs. La qualité des fruits issus de la pollinisation par bulles serait du même niveau que celle produite par la pollinisation manuelle.

Pollinisation par bulle

Eijiro Miyako, l’auteur principal de l’étude, avait auparavant essayé d’utiliser un petit drone pour polliniser les fleurs. Cette tentative s’est soldée par un échec car les drones entraient souvent en collision avec les plantes, les endommageant. Cependant, à l’occasion d’une journée passée au parc avec son fils, il a réfléchi à une nouvelle approche concernant la pollinisation. Alors qu’il soufflait des bulles de savon, l’une d’elles a touché le visage de son fils et a éclaté. E. Miyako a réalisé que les bulles de savon pouvaient être utilisées pour délivrer les grains de pollen sans endommager les fleurs.

E. Miyako et son équipe ont chargé une solution de savon avec des grains de pollen dans un canon à bulles et ont libéré les bulles dans un verger de poiriers. Chaque bulle contenait environ 2 000 grains de pollen. Après avoir eu la confirmation que les bulles avaient bien atteint les fleurs visées, l’équipe a utilisé un drone autonome, commandé par GPS, pour faire éclater automatiquement les bulles de savon. Les bulles de savon lâchées d’une hauteur de 2 mètres par le drone sont parvenues à toucher 90 % des fleurs ciblées. Le drone se déplaçait à une vitesse de deux mètres par seconde.

 

Les scientifiques ont réussi à polliniser un verger de poiriers à l’aide de bulles de savon. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Les scientifiques ont réussi à polliniser un verger de poiriers à l’aide de bulles de savon. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

« En comparaison avec d’autres types de pollinisation à distance, les bulles de savon fonctionnelles ont un potentiel innovant et des propriétés uniques, comme la livraison efficace et pratique des grains de pollen aux fleurs ciblées et une grande flexibilité pour éviter de les endommager... Je pense que d’autres technologies innovantes, comme la localisation et la cartographie de pointe, la perception visuelle, la planification de trajectoire, le contrôle de mouvement et les techniques de manipulation seraient essentielles pour développer une pollinisation robotique de précision autonome à grande échelle », a déclaré E.Miyako à Science Daily.

Les agriculteurs propriétaires de ce verger de poiriers et d’autres endroits au Japon, ont tendance à utiliser des brosses en plumes pour polliniser les arbres à la main. Mais comparé à la nouvelle méthode de pollinisation par bulles, ce processus ne s’avère pas très efficace. Une brosse à plumes nécessite une application de près de 1 800 milligrammes de pollen sur une seule fleur. En revanche, une bulle de savon n’en contient qu’environ 0,06 milligramme. Cela signifie essentiellement que les agriculteurs utiliseront beaucoup moins de pollen pour polliniser les fleurs en utilisant la méthode de la bulle de savon.

Toutefois, cette technique n’est pas sans inconvénients. D’une part, de nombreuses bulles de savon n’ont pas atterri sur les fleurs ciblées, ce qui a entraîné un gaspillage. Deuxièmement, le temps joue un rôle clé dans la pollinisation par bulles. La pluie peut facilement entraîner les bulles hors des fleurs. Si les zones agricoles sont balayées par des vents violents, les bulles seront emportées quelque part au loin.

 

La start up Edete se consacre à la pollinisation par les abeilles.  (Image : Pixabay / CC0 1.0)
La start up Edete se consacre à la pollinisation par les abeilles.  (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Pollinisateur artificiel

En janvier, la startup israélienne Edete a dévoilé une technologie de pollinisation artificielle capable de remplacer la pollinisation par les insectes. Actuellement, près de 75 % de la diversité nutritionnelle mondiale dépend de la pollinisation par les insectes, ce qui signifie que le monde serait dans une situation désespérée si ces créatures étaient mises à mal à grande échelle. La méthode de pollinisation proposée par Edete se déroule en deux étapes.

Tout d’abord, au moyen d’un procédé artificiel, les fleurs sont récoltées mécaniquement, en séparant le pollen qui est ensuite stocké pendant plus d’un an. Ensuite, au moment de la floraison des vergers, le pollen stocké est chargé dans un pollinisateur qui le répartit sur les arbres. Le pollinisateur utilise la technologie LIDAR pour détecter les arbres. Cette technologie a été testée avec succès dans un verger d’amandiers.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Innovations: Scientists Invent Technique for Pollination Using Soap Bubbles