Indo-pacifique : Mike Pence exhorte Joe Biden à contrer la Chine

Par Arvind Datta
Le 22/01/2021
Mike Pence conseille à Joe Biden de faire preuve d’une vigilance perpétuelle à l’égard de la Chine. (Image : wikimedia / Photo by Sgt. 1st Class Matt Scotten / CC BY-SA 4.0)
Mike Pence conseille à Joe Biden de faire preuve d’une vigilance perpétuelle à l’égard de la Chine. (Image : wikimedia / Photo by Sgt. 1st Class Matt Scotten / CC BY-SA 4.0)
 

L’ancien vice-président Mike Pence a conseillé à Joe Biden de faire preuve d’une « vigilance perpétuelle » lorsqu’il traite avec la République populaire de Chine (RPC). S’adressant aux marins de la base aéronavale de Lemoore, Mike Pence a averti que le régime communiste chinois utilisera la diplomatie de la dette et les provocations militaires pour établir sa domination dans la région indo-pacifique. « Alors qu’une nouvelle administration américaine se prépare à prendre ses fonctions, nous avons intérêt à nous rappeler, en tant qu’Américains, que le prix de la liberté est une vigilance perpétuelle... Et une stratégie Indo-Pacifique libre et ouverte est essentielle à notre prospérité, à notre sécurité et à la vitalité de la liberté dans le monde », a-t-il déclaré lors de son élocution.

La déclaration de Mike Pence est intervenue au moment où le Département d’État américain déclassifiait un document qui détaillait la stratégie de Washington sur l’Indo-Pacifique depuis 2017. Cette stratégie se concentre sur la collaboration avec les alliés régionaux pour contrer l’agressivité croissante de Pékin. Elle souligne en particulier le rôle essentiel que Taiwan (République de Chine - RDC), jouerait pour réprimer la République populaire de Chine (RPC), et déclare que la RPC cherche à briser les alliances des Etats-Unis dans la région et à exploiter ensuite le vide de pouvoir pour se positionner comme l’acteur dominant. Elle avertit que la puissance militaire de Pékin continuera à augmenter et à mettre en péril la capacité de Washington à maintenir ses intérêts indo-pacifiques.

Selon le document, la stratégie américaine pour contenir la RPC se concentre sur la première chaîne d’îles, une démarcation arbitraire qui va de l’île de Kyushu au Japon, à l’Indonésie. Pékin considère la consolidation du pouvoir militaire sur le premier chaînon insulaire comme une nécessité pour devenir la puissance dominante dans l’Indo-Pacifique. Pour contrer cela, trois objectifs que l’administration américaine entrante devrait viser ont été définis : (a) défendre les nations du premier chaînon insulaire en cas d’attaque de la RPC, (b) empêcher la RPC d’acquérir une domination maritime et aérienne à l’intérieur du premier chaînon insulaire pendant les conflits, (c) exercer un contrôle sur tous les domaines existant en dehors du premier chaînon insulaire. Doter la République de Chine (RDC) Taïwan, des capacités militaires nécessaires pour engager la RPC « selon ses propres termes » est également un élément essentiel de la stratégie visant à contenir le régime communiste.

Donald Trump a été si agressif contre la RPC pendant ses quatre années de service que beaucoup de gens pensent que Joe Biden sera bien pâle en comparaison lorsqu’il s’agira de traiter avec la nation communiste. Certains craignent également que Joe Biden ne soit contraint d’adopter une approche plus souple vis-à-vis de la RPC pour protéger les transactions illégales de son fils Hunter Biden avec les entreprises communistes chinoises. En fait, la législatrice républicaine Marjorie Taylor Green a déjà annoncé qu’elle déposerait des articles de mise en accusation contre Joe Biden le lendemain de son assermentation en raison de cette question. 

 

Anita Dunn a dit de Mao qu’il était l’un de ses « philosophes politiques préférés ». (Image : wikimedia / Official White House Photo by Pete Souza / Domaine public)
Anita Dunn a dit de Mao qu’il était l’un de ses « philosophes politiques préférés ». (Image : wikimedia / Official White House Photo by Pete Souza / Domaine public)
 

« Le 21 janvier, je dépose des articles de mise en accusation du président élu@ JoeBiden. 75 millions d’Américains en ont assez de l’inaction. Il est temps de prendre position. Je suis fière d’être la voix des électeurs républicains qui ont été ignorés », a-t-elle déclaré dans un tweet. Il y a ceux qui pensent que toutes les allégations selon lesquelles Joe Biden aurait des liens secrets avec la RPC et le PCC pourraient en fait profiter à l’Amérique. Si Joe Biden veut éviter de renforcer ces allégations, il pourrait se sentir obligé d’adopter une approche plus stricte avec la RPC. Ainsi, Joe Biden pourrait poursuivre la politique inconditionnelle de Donald Trump contre Pékin. Son nouveau conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a annoncé que l’administration Biden ne réduira pas à court terme les droits de douane imposés par Donald Trump sur les importations chinoises et cherchera à faire en sorte que le gouvernement chinois « modifie ses pratiques commerciales les plus problématiques qui nuisent à l’économie américaine ».

L’administration choisie par Joe Biden semble toutefois avoir un faible pour la Chine communiste. Par exemple, la conseillère principale choisie par Joe Biden, Anita Dunn, est connue pour avoir fait l’éloge du dictateur communiste chinois Mao Zedong, déclarant qu’il était son « philosophe politique péféré ». De même, Jake Sullivan semble avoir déjà soutenu l’idée d’abandonner Taipei pour obtenir de Pékin l’annulation d’un billion de dollars de dette américaine.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Pence Advised Biden to Stand up to PRC, Declassified Document Reveals Indo-Pacific Strategy