Vulnérabilité au coronavirus et groupe sanguin

Par Vision Times
Le 06/08/2020
Influence possible du groupe sanguin sur la contamination par la Covid-19. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Influence possible du groupe sanguin sur la contamination par la Covid-19. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Il y a essentiellement quatre groupes sanguins chez les humains – A, B, AB et O. De nombreuses études ont avancé l’hypothèse que les groupes sanguins pourraient affecter notre vulnérabilité à des maladies comme le cancer. Après l’épidémie de Covid-19, on a spéculé que, selon leur groupe sanguin, certaines personnes pourraient être plus à même d’être infectées que d’autres.

La communauté scientifique est divisée sur la question, certaines études affirmant qu’il existe un lien entre les groupes sanguins et la Covid-19, tandis que des experts préviennent que de telles allégations ne doivent pas être prises comme des vérités absolues.

Groupes sanguins et Covid-19

Les groupes sanguins ont été découverts pour la première fois en 1901. Comme d’autres traits génétiques, ils sont eux aussi hérités des parents. Votre groupe sanguin peut avoir une certaine influence sur la façon dont diverses maladies vous affectent. Si vous appartenez au groupe sanguin O, vous aurez un risque plus faible de mourir d’un paludisme sévère. Cependant, vos chances d’infection par le norovirus seront plus élevées. Les personnes ayant un groupe sanguin de type B ont un risque plus faible de contracter le cancer. Pour en revenir au virus du CCP quelques études ont montré des liens entre les groupes sanguins et la probabilité d’infection.

En juin, un rapport publié dans le New England Journal of Medicine a détaillé une étude qui a révélé que les personnes ayant un groupe sanguin de type A ont un risque 45% plus élevé de contracter la Covid-19 et de développer des symptômes graves. En revanche, ceux qui ont le groupe sanguin O ont moins de chances d’être infectés. Les conclusions ont été tirées à partir de 1 900 patients atteints de Covid-19 gravement malades en provenance d’Italie et d’Espagne.

 

Les personnes du groupe sanguin O ne devraient pas penser qu’elles sont, d’une certaine manière, plus immunisées contre le virus que les autres. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Les personnes du groupe sanguin O ne devraient pas penser qu’elles sont, d’une certaine manière, plus immunisées contre le virus que les autres. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Une étude menée par la Harvard Medical School (HMS) a montré que le groupe sanguin d’une personne n’est pas associé à la forte aggravation des symptômes chez les individus ayant déjà contracté la Covid.19. « A travers une étude multi-institutionnelle nous avons montré qu’il n’y a aucune raison de croire qu’un groupe sanguin spécifique ABO entraînera une augmentation de la gravité de la maladie, définie comme nécessitant l’intubation ou conduisant à la mort... Ces preuves devraient aider à mettre fin aux rapports précédents sur une association possible entre le groupe sanguin A et un risque plus élevé d’infection et de mortalité avec la Covid-19 » a déclaré dans un communiqué Anahita Dua auteure principale de l’étude, professeure adjointe de chirurgie du Harvard Medical School à l’Hôpital général de Boston.

Cependant, l’étude a trouvé que les individus symptomatiques de groupe sanguin B et AB et de rh-positifs avaient une plus grande possibilité de test positif pour la Covid-19. Les personnes avec un groupe sanguin O étaient moins susceptibles de se faire dépister positives au virus. Cela signifie-t-il que le groupe sanguin O est une « protection divine » et que les personnes qui appartiennent à ce groupe devraient prendre les choses en main ? Pas du tout. Le Dr Roy Silverstein, président du département de médecine du Medical College of Wisconsin, prévient qu’une telle attitude est hasardeuse. Il souligne que la différence absolue entre les différents groupes sanguins est si faible que cela ne représente pas une diminution tangible du risque. Silverstein dit qu’on ne doit pas faire penser aux personnes du groupe O qu’elles ont un risque plus faible d’infection.

Facteurs d’aggravation de l’infection à la Covid-19

Il n’y a pas que le groupe sanguin qui pourrait potentiellement déterminer le risque d’être affecté par la Covid-19. Il y a aussi plusieurs autres facteurs. Par exemple, votre âge jouera un rôle énorme dans la mortalité lors d’infections. Près de 8 décès sur 10 aux États-Unis concernent des personnes âgées de 65 ans ou plus. Étant donné que les personnes âgées ont tendance à avoir plus de maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiaques, le risque de décès sera inévitablement plus élevé.

 

Les fumeurs ont plus de chances d’être infectés par la Covid-19. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Les fumeurs ont plus de chances d’être infectés par la Covid-19. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Les gros fumeurs sont également plus sujets à l’infection de la Covid-19. Une étude menée en Chine a révélé que parmi les patients infectés près de 12,3% des fumeurs se sont retrouvés en soins intensifs après que leur état se soit aggravé. En revanche, seulement 4,7% des non-fumeurs ont été placés en soins intensifs.


Traduit par Gabriel Olamsaint

Version en anglais : Does Our Blood Types Determine Vulnerability to Coronavirus?