Est-ce ceci qui aide à créer des enfants remarquables ?

Texte français : Lornworld
Le 28/11/2018

Il est dit que de bonnes habitudes peuvent engendrer de remarquables enfants. (Image: Pixabay)
Il est dit que de bonnes habitudes peuvent engendrer de remarquables enfants. (Image : Pixabay)
 

Il est dit que de bonnes habitudes peuvent engendrer de remarquables enfants. Quelles sont ces habitudes et peuvent elle s’appliquer à chaque enfant de la même manière ? D’un point de vue pédagogique, il est important d’intégrer la cohérence dans les habitudes des enfants, afin de développer un sentiment de confiance à recevoir, accepter et adapter les connaissances offertes pendant leur enfance.

Cohérence

« Même classe, même professeur. » On pourrait dire que cela contribue grandement à la formation d’un enfant exceptionnel.

D’autres part, tous les enfants se développent au même rythme ou avec la même avance prévisible en matière de capacités. Quel est le facteur déterminant qui inffluera sur la façon de penser et de se comporter des enfants ? Qu’est-ce qui fait que quelques certains élèves se démarquent, tandis que d'autres prennent du retard ?

Certain croient que la réponse repose essentiellement sur le quotient intellectuel (QI) de l’enfant, en le considérant comme le principal facteur qui détermine la façon dont l’enfant va finalement penser.

D’autres, qui suggèrent une interprétation légèrement différente, disent que le QI d’un enfant joue seulement environ 20% du rôle pendant le processus d’apprentissage et que la clé principale peut être cachée dans des facteurs génétiques, impliquant qu’il n’y a pas grand chose à faire pour influencer l’issue de l’évolution d’un enfant.

La clé de la réussite

Bien qu’il n’y ait pas grand-chose à faire au sujet de la constitution génétique d’un enfant, il y a un rôle crucial que les adultes peuvent remplir. De bonnes habitudes peuvent avoir le plus grand impact sur la réalisation des objectifs et finalement sur l’obtention d’accomplissements.

Ceci est cependant plus facile à dire qu’à faire. Combien de fois avez-vous pensé ou écrit des résolutions ? Ces résolutions visant à nous améliorer disent essentiellement : « Je veux développer de meilleures habitudes car mes anciennes m’empêchent de atteindre mes objectifs. »

Acquérir de bonnes habitudes demande du temps et de la régularité, mais surtout de la patience, la capacité de supporter le temps qui passe et les difficultés à venir, le long du chemin, pour réussir.

Toutefois le facteur critique qui influe sur la réussite scolaire peut être le fruit de l’Homme. Ce sont de bonnes habitudes. Mais la formation de bonnes habitudes prend du temps et doit donc être acquise dès le plus jeune âge. 

Observation des différents résultats obtenus à partir dattitudes différentes

La plupart des gens s’accorderaient à dire que la ponctualité engendre la fiabilité. Vous trouverez sans doute d'autres raisons pour tirer votre propre conclusion en puisant dans vos souvenirs et expériences.

Ce qui suit est l’expérience d’une femme concernant deux enfants dans la classe de dessin de son fils, et la différence dans leurs attitudes.

Une histoire d’attitudes différentes

Un des enfants dans la classe d’art était un garçon qui arrivait fréquement en cours en retard et s’asseyait en classe très peu motivé. L’autre était une fille, qui était toujours à l’heure. Elle pouvait même se préparer même pour très tôt pour le cours.

Un jour, sous un mauvais temps, à l’approche de l’heure du cours. Vous auriez pu supposer que la majorité des enfants seraient en retard à cause de la météo. Mais la petite fille s’est présentée à l’heure, comme à l’accoutumée, ensemble avec sa mère. Elle était la seule enfant à arriver à l’heure ce jour-là. Avec le temps, les techniques en dessin de la fille s’amélioraient rapidement, alors que les progrès du garçon semblaient traîner.

Un jour, pendant une conversation entre parents à propos de leurs enfants et de leurs talents, la mère de la fille affirma : « Le talent est important. Mais en comparaison, le comportement est le plus crucial. »

Elle souligna que la clé pour prendre les choses au sérieux est d’être à l’heure. L’attitude de quelqu’un est comme le cadre et les conditions d’apprentissage pour l’esprit, et a un impact direct sur le résultat.

Quatre bonnes habitudes pour donner à votre enfant une base solide pour la vie

1. La gestion du temps et la clé du succès

Il est prudent de dire que les personnes qui réussissent sont de bons chronométreurs. Car la ponctualité cultive la discipline et la responsabilité, des qualités qui sont étroitement liées à la façon dont les autres leur réagissent et aux bonnes opportunités qui se présentent en retour.

 

Il est facile de dire sansprendre de risques que les personnes qui réussissent sont de bons gestionnaires de temps, car la ponctualité amène la discipline et la responsabilité.
Il est facile de dire sans prendre de risques que les personnes qui réussissent sont de bons gestionnaires de temps, car la ponctualité amène la discipline et la responsabilité. (Image: Pixabay)
 

Être ponctuel démontre la capacité d’une bonne gestion du temps. Un programme bien planifié est essentiel pour améliorer le sens des responsabilité vis-à-vis de l’apprentissage et de la vie dans son ensemble. Cela découle d’une bonne gestion du temps, lui-même résultant de son éducation. Par conséquent, il est important d’enseigner aux enfants l’importance de la ponctualité et de la gestion du temps.

2. La propreté

Il est dit que la propreté incline à l’ordre et à la concentration.

Un jour, on fit appel à un architecte d’intérieur, pour aider à réorganiser la chambre d’un enfant. Quand il entra dans la chambre, il fut surpris du désordre qui y régnait : livres, jouets, vêtements et objets divers traînaient partout, en plus de trois hamsters.

« Comment un enfant peut-il s’installer et étudier dans un tel environnement ? » demanda l’homme. « La pièce est à la fois sale et malodorante », ajouta-t-il.

Peu de temps après qu’il eut parlé, ils nettoyèrent la pièce. Les enfants se sont joints à eux pour ranger et évacuer les objets inutiles. Une fois la pièce suffisamment rangée, les enfants s'assirent à leur bureau tout heureux et se mirent à lire, ne prêtant plus la moindre attention à la présence de l’architecte d'intérieur.

Selon une étude de la Harvard Business School, les enfants appliqués avec un bureau propre sont ceux qui ont de bonnes notes, une ouverture d’esprit, de la concentration et de l’endurance. Les enfants qui n’ont pas l’habitude de ranger sont ceux qui oublient souvent, perdent des choses et ont une attitude léthargique.

3. Lecture

La lecture peut contribuer à enrichir la vie. Selon un sondage, 80% des étudiants les plus performants aux examens d'entrée à l'université aiment lire. (Image: Pixabay)
La lecture peut contribuer à enrichir la vie. Selon un sondage, 80% des étudiants les plus performants aux examens d’entrée à l’université aiment lire. Un élève doué en langue a déclaré que plus il lisait, plus son sens de la langue se renforçait. (Image : Pixabay)
 

Les enfants qui lisent ont une pensée relativement plus mature et aboutie que ceux qui ne le font pas. Ils ne sont apparemment pas aussi enclins aux préjugés et à l’entêtement. Ils sont indépendants, ont leurs propres avis et ne suivent pas aveuglément aussi facilement.

Il est préférable de lire aux enfants dès leur plus jeune âge. Vingt minutes d’une histoire pour s’endormir est une excellente façon de commencer. Lorsqu’ils atteignent environs cinq ans, les enfants peuvent essayer d'apprendre des mots pour se préparer à leur propre apprentissage de la lecture.

4. Sports

L’activité physique favorise la confiance en soi et le respect.

Dans un récit, une mère déclara : « Le fils de mon ami était un garçon chétif sans aucune confiance ». Un jour, il s’est joint à une partie de saut en longueur à la maternelle et a gagné. Après avoir été félicité, il devint par la suite plus ouvert et plus actif. En effet, il prouva sa force et acquit ainsi progressivement confiance en lui. Voilà ce que le sport peut donner!

 

L'activité physique favorise la confiance en soi et le respect. (Image: Pixabay)
L’activité physique favorise la confiance en soi et le respect.
(Image : Pixabay)
 

Les experts suggèrent que les jeunes enfants âgés de 1,5 à 5 ans devraient faire un minimum requis de trois heures de sports ou d’activités quotidiennes. A l’idéal, ils devraient être encouragés à participer à au moins un type de sport. Faire du sport, comme le badminton ou le basket-ball leur permettrait non seulement de relâcher leur pression et leur énergie, mais favoriserait également la croissance et la vue.

Comme l’écrivain japonais Haruki Murakami le dit : « Le sport apporte un bien invisible pour les yeux mais profondément ressenti par l’âme. »