Press "Enter" to skip to content

Voyage. Iles Matsu de Taïwan : maisons traditionnelles en pierre

INSPIRATION > Voyage

Les îles Matsu de Taïwan sont une destination fascinante pour les voyageurs. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Outre sa beauté naturelle et ses étonnants tunnels militaires, une autre caractéristique frappante des îles Matsu de Taïwan est ses villages de maisons traditionnelles en pierre. Parmi eux se trouvent le village de Qinbi (芹壁聚落) à Beigan (北竿), le village de Jinsha (津 沙聚落) à Nangan (南竿) et le village de Fuzheng (福正聚落), ainsi que le village de Dapu (大埔聚落), à Dongju (東莒).

Le village de Qinbi (芹壁聚落) à Beigan est le village traditionnel de maisons en pierre le plus emblématique de Matsu. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Le village de Qinbi (芹壁聚落) à Beigan est le village traditionnel de maisons en pierre le plus emblématique de Matsu. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Les maisons traditionnelles en pierre de ces villages ont été principalement construites dans le style architectural de Mindong (style 閩東建築 de l’est du Fujian) dans les années 1800 et 1900 avec des blocs de granit jaune local ou des blocs de calcaire bleu de Chine.

Vidéo des vieilles maisons de style Fujian oriental dans l’archipel de Matsu à Taïwan.

Étant donné que ces habitations compactes ont été construites sous la forme d’un carré qui ressemble à un sceau chinois ou à une découpe, elles sont souvent appelées « bâtiments découpés » (一顆印式建築).

De nombreuses maisons traditionnelles en pierre à Matsu ressemblent à un sceau chinois ou à une découpe. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
De nombreuses maisons traditionnelles en pierre à Matsu ressemblent à un sceau chinois ou à une découpe. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Les murs des maisons en pierre ont été construits selon différentes dispositions : certains présentent des aspects bien équilibrés, tandis que d’autres sont disposés d’une manière plus aléatoire (亂石砌). Les motifs les plus couramment observés sont le motif parallèle (工 字 砌) et le motif à chevrons (人字砌). Les maisons en pierre construites avec le motif parallèle ou à chevrons étaient habitées par des personnes plutôt aisées, car le coût de la construction était plus élevé, alors que celles disposées au hasard étaient habitées par des personnes plus modestes, leur coût étant moindre.

La forme ronde des deux anciennes pièces de monnaie dans la partie supérieure de cette image symbolise la fortune. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
La forme ronde des deux anciennes pièces de monnaie dans la partie supérieure de cette image symbolise la fortune. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Avec un toit à pignon au sommet de deux pentes, les maisons en pierre de Matsu sont également caractérisées par des fenêtres hautes et petites, pour protéger du vent et du froid pendant la saison de la mousson en hiver. Par ailleurs, les pirates étaient actifs dans cette région autrefois et il fallait souvent s’en protéger.

Les tuiles rouges sur les toits des maisons traditionnelles de pierre à Matsu sont couvertes de blocs de roche. (Image : Julia Fu / Vision Times)
Les tuiles rouges sur les toits des maisons traditionnelles de pierre à Matsu sont couvertes de blocs de roche. (Image : Julia Fu / Vision Times)
 

Les tuiles rouges sur les toits de Matsu sont recouvertes de blocs rocheux pour éviter qu’elles ne soient emportées par le vent. Puisque la ventilation des maisons en pierre est plutôt bonne, elles sont aussi appelées « maisons qui respirent ((呼吸的房子) ». De nos jours, le plein essor de l’industrie du tourisme, ajouté aux subventions du gouvernement, a contribué ces dernières années à la restauration et à la rénovation de maisons en pierre délabrées à Matsu. Beaucoup d’entre elles sont devenues des restaurants, des maisons d’hôtes ou des cafés.

La ventilation des maisons en pierre à Matsu est si efficace qu’elles sont appelées « maisons qui respirent ». (Image : Billy Shyu / Vision Times)
La ventilation des maisons en pierre à Matsu est si efficace qu’elles sont appelées « maisons qui respirent ». (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

En plus de divers types de vieilles enseignes sur les murs des maisons traditionnelles en pierre, il est encore plus surprenant que des slogans contre le régime communiste chinois, écrits pendant l’administration militaire, puissent encore être présents à chaque coin de rue à Matsu.

Une vieille maison en pierre avec un slogan anti-communiste sur le mur «Récupérer le continent» dans l’île de Beigan à Matsu. (Image: Julia Fu / Vision Times)
Une vieille maison en pierre avec un slogan anti-communiste sur le mur « Récupérer le continent » dans l’île de Beigan à Matsu. (Image: Julia Fu / Vision Times)
 

Prenez par exemple « Tuez Zhu De et éradiquez Mao Zedong (殺朱拔毛) », « Opposez-vous au communisme et combattez la Russie soviétique (反共抗俄) », « Plaidoyer contre les espions communistes (檢肅匪諜) », « Récupérez le continent (光復大陸) », « Coopération civilo-militaire (軍民合作) », « Sauvez les compatriotes du continent (解救大陸同胞) », etc. Ces slogans sont des témoignages évidents de l’histoire des îles Matsu et des réminiscences des tensions de plusieurs décennies entre Taïwan et la Chine.

La vieille maison en pierre avec le slogan anticommuniste sur le mur « Sauver les compatriotes du continent » dans l’île de Beigan. (Image : Julia Fu / Vision Times)
La vieille maison en pierre avec le slogan anticommuniste sur le mur « Sauver les compatriotes du continent » dans l’île de Beigan. (Image : Julia Fu / Vision Times)
 

Le village de Qinbi (芹壁聚落) à Beigan est le village traditionnel de maisons en pierre le plus emblématique de Matsu. Perchées le long d’une colline escarpée, face à la mer, avec une petite île distante de quelques mètres de la plage de Qinbi appelée îlot de la Tortue, les maisons en pierre y sont bien conservées. Avec une touche d’ambiance méditerranéenne décontractée, Qinbi est appelée « ville méditerranéenne sur le détroit de Taïwan». Il est agréable de se promener et de prendre des repas légers ou une tasse de café dans un café ou un restaurant chaleureux.

Il y a beaucoup de vieilles maisons en pierre transformées en maisons d’hôtes dans le village de Jinsha sur l’île de Nangan. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Il y a beaucoup de vieilles maisons en pierre transformées en maisons d’hôtes dans le village de Jinsha sur l’île de Nangan. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Le village de Jinsha (津沙聚落) était autrefois le deuxième plus grand village de Nangan. C’est également un endroit agréable à visiter. La plage adjacente étant recouverte de sable doré, le village a donc été nommé Jinsha (金沙), mais le premier caractère de son nom chinois a été changé en un autre caractère avec la même prononciation.

Il y a encore de nombreuses maisons en pierre abandonnées dans le village de Jinsha. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Il y a encore de nombreuses maisons en pierre abandonnées dans le village de Jinsha. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Certaines maisons traditionnelles en pierre dans des ruelles étroites se sont transformées en maisons d’hôtes et en épiceries fines locales. Il y a plusieurs maisons abandonnées du côté est du village, car de nombreux villageois sont partis sur le « continent » de Taïwan dans les années 1970, à la recherche d’une vie meilleure.

Village de Fuzheng à Dongju de Matsu. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Village de Fuzheng à Dongju de Matsu. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Juste derrière une belle plage et à proximité du phare de Dongquan et de la mystérieuse petite baie (神秘小海彎), le village de Fuzheng (福正聚落) était autrefois le village de pêcheurs le plus prospère de Dongju (東莒). Bien que son dynamisme ait diminué après le départ des résidents, en raison du déclin de la pêche, de nombreuses vieilles maisons en pierre ont été restaurées ces dernières années.

Une maison en pierre abandonnée du village de Dapu à Dongju a été transformée en une maison d’hôtes confortable. (Image : Julia Fu / Vision Times)
Une maison en pierre abandonnée du village de Dapu à Dongju a été transformée en une maison d’hôtes confortable. (Image : Julia Fu / Vision Times)
 

Le village de Dapu (大埔聚落) était le deuxième plus grand village de Dongju. Dapu était autrefois un port très fréquenté, rempli de bateaux de pêche, principalement pour attraper la courbine jaune (黃魚), un poisson très populaire parmi les habitants de Taïwan et de Chine. Ce village abandonné a connu une renaissance ces dernières années, car certaines vieilles maisons en pierre ont été transformées en maisons d’hôtes confortables avec une belle vue sur l’océan et sur le magnifique vieux port.

Un village de pêcheurs sur l’île de Dongju à Matsu. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Un village de pêcheurs sur l’île de Dongju à Matsu. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Il y a quelques maisons classiques de style Fujian oriental sur Xiju (西莒). La plupart d’entre elles ont été construites avec des roches locales et du bois importé de Fuzhou en Chine. Il est dommage que de nombreuses maisons traditionnelles en pierre à la beauté classique n’aient pas été restaurées. Cependant, c’est toujours l’un des meilleurs endroits pour voir des murs de pierre construits dans différentes dispositions de motifs à Matsu.

Le village de Tianwo sur l’île Xiju de Matsu. (Image : avec l’aimable autorisation de Chen Kuo-Da)
Le village de Tianwo sur l’île Xiju de Matsu. (Image : avec l’aimable autorisation de Chen Kuo-Da)

Rédacteur Clara Chen

 

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.