Une haute moralité est un atout précieux dans la vie

Par Vision Times
Le 20/01/2020
Une haute  moralité est l'atout le plus précieux qu'une personne possède. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Une haute  moralité est l’atout le plus précieux qu’une personne possède. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Une haute moralité est l’atout le plus précieux qu’une personne possède. Elle détermine si elle peut réussir ou non et est la meilleure aide que l’on puisse avoir dans la vie.

«Pour parler simplement, la vertu propre à la prospérité est la tempérance, et la vertu propre à l’adversité est le courage, qui, dans la morale, est la vertu la plus héroïque.» – Francis Bacon

Les personnes ayant une grande vertu et une haute moralité sont toujours bénies. Pendant la Seconde Guerre mondiale, au cours d’une abondante journée de neige, le général Eisenhower a reçu un important ordre de mission et a voyagé à la hâte sur la route enneigée, la nuit. En chemin, il a rencontré un couple âgé assis au bord de la route, tremblant de froid. Mû par la compassion, il s’est arrêté auprès d’eux pour s’enquérir de ce qui leur était arrivé. Il s’est avéré que le couple se rendait chez leur fils à Paris, et que leur voiture était tombée en panne à cause du mauvais temps. Comme ils étaient coincés au milieu de nulle part, ils ne pouvaient qu’attendre que quelqu’un vienne les secourir. Le général Eisenhower a immédiatement demandé au chauffeur de conduire le couple âgé à Paris. Plus tard, il a découvert que l'ennemi avait organisé une embuscade sur son itinéraire initial. En changeant ses plans, il avait pu y échapper. Le général avait déclaré en soupirant: «Je pensais avoir sauvé ce couple de Français. Maintenant, je me rends compte que c’est eux qui m’ont sauvé !»

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, lors d'une journée de neige abondante, le général Eisenhower avait reçu un important ordre de mission et avait voyagé à la hâte sur la route enneigée, la nuit. (Image: wikimedia / CC0 1.0)
Pendant la Seconde Guerre mondiale, lors d’une journée de neige abondante, le général Eisenhower avait reçu un important ordre de mission et avait voyagé à la hâte sur la route enneigée, la nuit. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
 

«Une bonne moralité est le plus essentiel. Il est très important non seulement d’être instruit mais aussi d’être vertueux.» – George Washington

Une personne de grande moralité peut bénéficier aux autres et est digne de confiance. Au contraire, une personne de faible moralité peut être nuisible et pourrait éventuellement perdre des opportunités. Un jeune homme a un jour posé sa candidature pour le poste de représentant des ventes. Il s’est très bien débrouillé dans tous les domaines pendant l’entrevue et a fait preuve d’une grande éloquence, recevant des commentaires positifs de la part de nombreux patrons. L’un deux lui a demandé quelle était sa meilleure et plus satisfaisante expérience de vente. Il a alors déclaré avec joie, qu’une fois, il avait réussi à vendre une série de cours de perfectionnement professionnel coûtant 5 000 $, à un concierge dont le salaire mensuel n’était que de 2 000 $. Comme son enfant n'avait que 5 ans, le concierge souhaitait désespérément qu’il puisse réussir dans l’avenir et voulait investir dans cela. Exploitant les préoccupations de l’homme, le jeune homme avait retiré au concierge deux mois et demi de son salaire. Après avoir entendu cette histoire, de nombreux patrons, y compris ceux qui envisageaient de l’embaucher, ont hoché la tête. L’un d’eux a fait ce commentaire: «Je ne doute pas de vos capacités, mais je m’inquiète de votre moralité.»

«Sans moralité, il n’y aurait pas de grand Homme, pas même de grand artiste ni de grand homme d’action.» – Romain Rolland

Chen Hsien-Mei, une dame de près de 60 ans, vivait autrefois de ce quelle ramassait dans les poubelles. Un jour d’octobre 2011, à Foshan, dans la province chinoise du Guangdong, elle est tombée sur une fillette de deux ans, Yueh Yueh, qui venait de se faire percuter par deux voitures, l’une après l’autre. Pendant plus de cinq minutes, 18 personnes sont passées, mais aucune d’entre elles ne s’est arrêtée pour lui venir en aide. Seule Chen Hsien-Mei est venue secourir la fillette et l’a faite conduire à l’hôpital. Bien que fillette n’ait pas survécu, les gens ont tous été très touchés par la bonne action de la vieille dame. Plus tard, Chen Hsien-Mei est tombée malade et a dû être hospitalisée. Il s’est avéré qu’elle avait besoin d’une opération chirurgicale coûteuse. À l’hôpital, le responsable du service l’a reconnue, se remémorant sa bonne action alors qu’elle avait tenté de sauver la petite fille. Afin de montrer son respect à la vieille dame, l’hôpital ne lui a facturé aucun frais pour l’opération.

 

Lorsqu'elle était à l'hôpital, le Directeur de l'hôpital l'a reconnue, se souvenant de sa bonne action en essayant de sauver la petite fille. (Image: publicdomainpictures / CC0 1.0)
Lorsqu’elle était à l’hôpital, le Directeur de l’hôpital l’a reconnue, se souvenant de sa bonne action en essayant de sauver la petite fille. (Image : publicdomainpictures / CC0 1.0)
 

Il existe une histoire chinoise sur la façon dont le Grand Maître bouddhiste Huei-Tung a choisi son successeur. Afin de décider qui était qualifié pour être le prochain Abbé, Maître Huei-Tung appela deux de ses disciples, Chih-Neng et Wen-Yuan, et leur donna à chacun un sac de graines de paddy. Maître Huei-Tung leur dit qu’au moment de la récolte, celui qui aurait le plus de graines serait le prochain Abbé. Lorsque la saison des récoltes arriva, Chih-Neng apporta une grande quantité de graines, alors que Wen-Yuan n’apporta rien. Maître Huei-Tung lui en demanda la raison. Wen-Yuan fut embarrassé, disant qu’il n’avait pas bien cultivé le riz paddy et que les graines de paddy n’avaient même pas germé. Maître Huei-Tung rit et désigna immédiatement Wen-Yuan comme le prochain Abbé. Chih-Neng n’était pas convaincu et en demanda la raison. Maître Huei-Tung répondit: «Comment pourriez-vous faire pousser des graines de riz cuites?» Chih-Neng a alors rougi. En fait, Maître Huei-Tung ne se souciait pas de savoir si ses disciples pouvaient bien faire pousser les graines de riz, mais seulement s’ils pouvaient être honnêtes.


Traduit par Swanne

Version en anglais : A Good Moral Character Is the Best Assistance in Life

Source : Secret China