Les rois Dragons, entre mythe et histoire

Le 31/05/2020
(Illustration : Shenyunperformingarts.org)
(Illustration par  彭连熙 / Shenyunperformingarts.org)

La Chine antique était une terre où dieux et mortels vivant en harmonie ont créé une culture inspirée par le divin. C’est ainsi que l’histoire chinoise et la mythologie sont devenues intimement liées.

Dans la tradition chinoise les dragons sont de différentes formes et de différentes tailles. Ils peuvent être bienveillants ou malveillants. Ils montent en flèche dans les cieux les plus hauts et plongent jusqu’au fond des mers. Ils jouent avec le phénix et avec des perles. Ils sont le symbole de la sagesse, de l’empereur et de royaumes au-delà du monde des mortels. 

Les dragons inoffensifs de la Chine sont des créatures sacrées possédant les caractéristiques de neuf animaux. Ils possèdent aussi un grand éventail de capacités surnaturelles : ils peuvent manipuler l’eau, le feu, le vent et la glace. Ils sont habiles au combat à la fois sur terre, dans l’eau et dans les airs, ils peuvent changer de formes et d’identité à volonté, ils respirent les nuages, et encore plus.

Les rois Dragons pour les débutants

Les rois Dragons ont des légions de crevettes soldats, de crabes généraux, de tortues et de carpes sous leur commandement.

 

(Illustration : Shenyunperformingarts.org)
(Illustration : Shenyunperformingarts.org)
 

Du plus grand océan au cours d’eau le plus petit, une cascade, ou même un puits – tout est sous la juridiction d’un dragon. D’après la légende la déesse de la Création (Nü Wa) a chargé quatre dragons de gérer les quatre mers entourant le continent oriental. Depuis, ces rois Dragons tiennent leurs audiences dans de grands palais de Cristal au fond de l’océan.

Les palais de Cristal sont modelés d’après leurs homologues impériaux sur terre, mais avec des caractéristiques sous-marines exotiques : des grandes portes d’agate révèlent un complexe translucide de cristal, des toits pentus de tuiles de coquilles de palourdes arc-en-ciel et des bas-reliefs de dragons s’enroulant autour de piliers incrustés de perles. Son altesse des Profondeurs règne sur un trône de jadéite ornementé d’une abondance de pierres précieuses scintillantes. D’un bout à l’autre de ce grand ensemble, les chemins pavés d’ormeaux mènent aux jardins de corail rose et des pelouses d’algues oscillent au rythme des courants de la mer.

Les rois Dragons des mers de l’Est, du Sud, de l’Ouest et du Nord apparaissent habituellement comme des humanoïdes à tête de dragon parés dans des vêtements royaux. Ils sont les protecteurs de leurs domaines sous-marins respectifs et de toutes leurs créatures. Sous les directives de l’empereur de Jade des cieux, ils contrôlent le temps et les pluies de toutes les terres environnantes. 

Beaucoup de textes historiques parlent de ces rois Dragons. Les histoires les plus populaires viennent de l’Investiture des dieux et de Pérégrinations vers l’ouest.

D’après les livres

Ces dernières années, certains épisodes de ces épopées sont apparus dans les danses de Shen Yun. Mais les histoires complètes contiennent plus de détails et de curiosités que ce qui pouvait être inclus dans les danses théâtralisées. En plus, chaque anecdote, inspirée par les textes divins entre mythe et histoire de la Chine, se fond en un seul conte merveilleux englobant le ciel, la terre et la mer.

Au-delà de la scène

Dans Shen Yun 2016, Le roi des Singes et le palais du Dragon présentaient le roi Dragon des mers de l’Est. Le roi des Singes, notre protagoniste espiègle, est à la recherche d’une arme spéciale. Un singe d’âge vénérable lui dit que le palais du Dragon des mers de l’Est pourrait en avoir une. Le singe plonge dans les profondeurs, cause un grabuge dans le palais et se sert lui même en prenant un bâton magique de 6 tonnes. Il détale alors et retourne dans sa caverne, cachée derrière la cascade du mont des Fleurs et des Fruits.

Fin de l’histoire, n’est-ce pas ? Pas tout à fait. Dans la version intégrale, le singe n’est pas encore satisfait. Après avoir obtenu l’arme parfaite, il a l’audace en plus d’exiger une tenue élégante à la hauteur. À bout de nerfs, le roi Dragon fait sonner les cloches et les tambours pour convoquer ses frères royaux de leurs mers respectives. Ensemble, ils habillent le singe d’un costume de cotte de mailles d’or, d’un casque ailé de phénix et de bottes merveilleuses pour marcher et courir sur les nuages. Chic et grand luxe. Alors, enfin, le singe espiègle s’en retourne.

 
C'est le même roi Dragon de l'Est avec qui Ne Zha s’affronte dans Shen Yun 2014. (Illustration : Shenyunperformingarts.org)
C’est le même roi Dragon de l’Est avec qui Ne Zha s’affronte dans Shen Yun 2014. ( Illustration par 李云中 / Shenyunperformingarts.org)

Un quatrième disciple 

Les danses de Shen Yun Comment naquit le roi des Singes, le roi des Singes capture le cochon aux Huit Vœux et le bonze des Sable est béni racontent toutes des histoires sur comment trois disciples hétéroclites sont recrutés pour accompagner le moine Tang dans son voyage sacré. Mais dans le roman classique, ils ont l’aide d’une autre créature : le cheval Dragon Blanc.

Quand la déesse de la Miséricorde recrute des gardiens pour le moine Tang, elle tombe par hasard sur un dragon condamné à mort - le troisième fils du roi Dragon de la mer de l’Ouest qui a accidentellement détruit la perle inestimable de son père.

La déesse passe un contrat avec ce triste garçon pour qu’il fasse office de cheval pour le moine, et elle lui promet de retrouver sa forme originelle et sa liberté à la fin du voyage. Dans le dernier chapitre, l’étalon princier a le droit de se tremper dans l’étang transformateur de dragons. Il y retrouve ses cornes, ses écailles d’or et ses moustaches d’argent et reçoit aussi un titre d’excellence.

Sauvé par le roi des Glaces

Après avoir établi des relations amicales avec le Singe, le moine, et compagnie… les rois Dragons viennent plusieurs fois au secours des pèlerins. Dans un épisode, le quatuor est capturé par des monstres sur la montagne des Lions et plongé dans un cuiseur à vapeur géant. (Quelle cocotte-minute !) Comme le simple fait de goûter la chair du moine Tang accorde l’immortalité, presque chaque créature malveillante rencontrée tout au long du chemin est avide d’une bouchée.

Heureusement, le Singe réussit à convoquer le roi Dragon de la mer du Nord - le seigneur des Glaces et des Neiges. En volant sur un nuage magique, le roi se transforme en vent glacial pour isoler les moines des feux cuisants, leur évitant (encore une fois) de devenir un festin pour les démons... jusqu’à la prochaine tribulation de leur voyage vers l’Ouest.

La conséquence d’agiter la mer

Dans Shen Yun 2014, la danse Ne Zha agite la mer est basée sur une des 100 histoires classiques de l’Investiture des Dieux. Après quelques revers dans l’histoire, le rideau tombe quand Ne Zha tue le méchant dragon qui est, en fait, le fils du roi Dragon de la mer de l’Est.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là : le roi Dragon et ses frères menacent d’inonder la ville de Ne Zha. Ils présentent aussi leurs griefs à la cour céleste de l’empereur de Jade pour exiger des dédommagements de la famille de Ne Zha. Prenant conscience de ses erreurs, le petit superman sacrifie son propre corps pour sauver tout le monde. Touché par la piété filiale de Ne Zha, le roi Dragon renonce à sa vengeance et retourne dans son palais de Cristal. 

Et ce n’est pas fini. À temps, un maître taoïste ressuscite Ne Zha avec de l’essence de lotus et donne à ce garçon des capacités encore plus formidables.

Les dragons et Ne Zha vivent plein d’autres aventures avec les nombreux personnages des merveilleuses histoires mythologico-historiques de la Chine. 


Source : https://fr.shenyunperformingarts.org/