Les aventures excentriques du moine Ji Gong

Par Vision Times
Le 17/07/2020
Ji Gong est né en l’an 1130. (Image : Riaz Padamsee / flickr)
Ji Gong est né en l’an 1130. (Image : Riaz Padamsee / flickr)
 

L’un des héros les plus populaires de la Chine ancienne est le moine excentrique, Ji Gong (济公). Le récit de ses escapades a pour effet de divertir et d’amuser tout le monde.

Li Xiuyuan est né en l’an 1130 à Tiantai, province du Zhejiang (dynastie des Song). À 18 ans il s’est rendu au temple Lingyin, une structure immense située sur les collines au-dessus de Hangzhou, près de Shanghai. Li Xiuyuan a vraiment existé. Son nom monastique était Daoji et il exécutait ses tâches avec diligence.

Le travail de Daoji au temple consistait à nettoyer les marmites dans la cuisine, tous les matins. Il est bien connu que les moines bouddhistes sont tous strictement végétariens. Il leur est absolument interdit de manger de la viande, mais un jour, Daoji a offensé les autres moines en mangeant de la viande, qu’il avait ramenée. Les abbés, mécontents, l’ont chassé du temple Lingyin.

Un moine excentrique

 

Les abbés ont expulsé Ji Jong du monastère de Lingyin parce qu’il avait mangé de la viande. (Image : Tyg728 / Wikimedia / CC BY-SA 4.0)
Les abbés ont expulsé Ji Jong du monastère de Lingyin parce qu’il avait mangé de la viande. (Image : Tyg728 / Wikimedia / CC BY-SA 4.0)
 

Daoji prit alors le nom de Ji Gong. Mais le moine excentrique était un peu sauvage. Ses cheveux étaient négligés et il avait toujours sur lui une gourde pleine de vin. Son chapeau était en loques, ses vêtements étaient pleins de trous et ses chaussures tombaient en ruines. Il portait également un éventail « magique ».

Malgré son apparence de clochard, Ji Gong avait un cœur d’or. Il était unique en son genre, se rendant partout où il pensait qu’on pouvait avoir besoin de lui. Comme il maîtrisait les arts martiaux, il avait un sens aigu de la justice et aimait utiliser ses compétences aussi bien au service du mal que du bien.

Ji Gong était un personnage humble et il errait toujours parmi les gens ordinaires. À cette époque, les frontières entre le monde humain et le monde divin étaient floues. Ayant cultivé pendant plusieurs années dans l’école de Bouddha, Ji Gong possédait quelques pouvoirs surnaturels.

Hisser des troncs hors d’un puits

L’histoire raconte que Ji Gong utilisa ses pouvoirs de gong pour extraire des troncs d’arbres hors d’un puits. La construction d’un temple était prévue à Hangzhou et nécessitait absolument du bois. Mais le meilleur bois se trouvait dans la province du Sichuan, à environ 1 500 kms de là. Les moines avaient désespérément besoin de ce bois. Mais rien ne pouvait arrêter Ji Gong. Il utilisa ses pouvoirs divins pour transporter un à un les troncs d’arbres.

Les moines entassèrent les troncs jusqu’à ce que le moine chargé de compter crie soudain : « Assez ! » Ji Gong avait déjà fait signe à une autre bûche de venir, mais en entendant le moine, il la stoppa à mi-chemin. Cette dernière bûche resta à moitié immergée dans le puits, et les générations suivantes construisirent un pavillon dessus, qu’ils appelèrent « Le puits de la téléportation divine ».

Stopper une montagne en plein vol

Un autre conte, Stopper une montagne en plein vol, raconte comment Ji Gong a interrompu un mariage et enlevé la mariée. Il l’a emportée hors du village, ce qui a poussé tous les invités à se lancer à sa poursuite. Le fait est que comme Ji Gong avait le pouvoir supranormal de vision à distance, il avait vu qu’il allait y avoir un terrible glissement de terrain. Les villageois n’avaient pas tenu compte de ses avertissements, ainsi c’était la seule façon de les éloigner de cet endroit.

C’est pourquoi il a enlevé la mariée. À peine sortis du village, le sommet d’une montagne voisine s’est détaché et a atterri droit sur le village. D’énormes rochers volaient partout, brisant les fenêtres et écrasant les bâtiments en un instant.

 

Ji Gong est une figure légendaire du bouddhisme. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Ji Gong est une figure légendaire du bouddhisme. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Ji Gong est une figure légendaire du bouddhisme. Il y a beaucoup d’autres d’histoires le concernant. Le moine Jigong fera toujours partie de la légende. On se souviendra toujours de de sa bonne humeur et de son excentricité, mais aussi de son comportement digne et authentique et de son pragmatisme. Ji Gong est l’un des héros les plus attachants et les plus populaires des contes et légendes traditionnels chinois.


Traduit par Nello Tinazzo

Version en anglais : The Eccentric Adventures of Monk Ji Gong