Press "Enter" to skip to content

Tradition. L’art du thé améliore le caractère

CHINE ANCIENNE > Tradition

L’antique cérémonie du thé change les gens

Avec l’essor des inscriptions à des cours de bonnes manières partout dans le monde, il existe à Taïwan une méthode alternative pour apprendre les comportements à avoir en société. Les élèves apprennent la bienséance à travers l’art du thé. La cérémonie du thé élève le processus de dégustation du thé d’un niveau matériel à un niveau spirituel. L’expérience a montré que l’apprentissage de la cérémonie du thé peut changer le tempérament de l’élève, ce qui peut aussi avoir un impact positif sur son entourage familial.

Établir à nouveau l’ère culturelle

Le comté Taoyuan de Taïwan est depuis longtemps un lieu d’exportation du thé. En fait, la plupart de ses habitants ont produit du thé depuis des générations, cependant avec l’industrialisation, la culture du thé a décliné. Dans un effort pour faire revivre la culture de ce lieu, les amoureux de thé ont fondé l’Institut de recherche du comté Taoyuan. L’un de ces amateurs, Huang Zhiwei, qui  travaille dans l’enseignement, a su combiné l’art du thé à un enseignement de la bienséance. À travers cette méthode « d’apprendre l’art du thé dans la joie et la bienséance facilement », il est à l’origine d’un courant d’introduire l’art du thé aux méthodes d’enseignement.

Huang a indiqué que beaucoup de personnes confondaient la cérémonie du thé et l’art du thé. Une cérémonie du thé met l’accent sur la forme, tandis que l’art du thé est davantage axé sur ses significations spirituelles. C’est une facette spirituelle de l’art et un moyen de cultiver la moralité, améliorer son caractère. Le thé a toujours eu une place dans la culture traditionnelle chinoise mais aujourd’hui les jeunes générations ont progressivement oublié comment le savourer.

Réhabiliter la culture du thé et faire que les jeunes se réapproprient l’art du thé est la mission de cet institut.

Huang explique comment l’art du thé a pu avoir des effets tangibles et significatifs sur le tempérament des gens et l’amélioration de leur caractère. Enseigner l’art du thé à Taoyuan a commencé il y a plus de dix ans. Il a été enseigné de l’école élémentaire au lycée, et même dans les administrations de l’État, pour finalement s’affirmer dans tous les domaines. L’art du thé fait même partie des enseignements obligatoires du programme de la Fan Shu Vocational School.

Un ancien élève du cours sur l’art du thé, Yunzao Ye, témoigne : « Le cours d’art du thé a changé mon attitude et ma vision de la vie. Ça calme l’humeur et approfondit la concentration. Cela m’a même permis de penser davantage à comment je dirigeais ma vie. »

Yunzao travaille dans la science informatique. La pression mentale et physique y sont intenses, préparer le thé a été pour lui le meilleur moyen de réduire cette pression.

L’art du thé transforme les cœurs

Dingshen Huang, l’un des premiers fervents défenseurs pour l’enseignement de l’art du thé à la Fan Shu Vocational School, a remarqué que bien que les adolescents soient réputés pour être d’éternels insatisfaits, les cours d’art du thé pouvaient les rendre plus stables, confiants et disciplinés, à travers la tranquillité d’esprit, la méditation et les règles de politesse. Il s'est avéré que ces cours sur l’art du thé pouvaient modifier l’état d’esprit des élèves et améliorer leur résultats. Enchanté, Dingshen conclut : « Il y a d’innombrables histoires touchantes à raconter à propos de ces cours sur l’art du thé. Par exemple, chaque année pour la fête des mères, lorsque les élèves servent le thé et expriment leur gratitude à leur mère, il y a toujours beaucoup de parents que cela touche aux larmes. Les élèves qui étaient timides deviennent les plus assurés. Tout ça me fait penser que je n’ai pas juste changer un enfant, mais aussi sa famille, et son influence peut se répandre au-delà tout comme les ondulations à la surface de l’eau. »