Press "Enter" to skip to content

Histoire. Une vie de loyauté et de droiture (5/7)

CHINE ANCIENNE > Histoire

Personnalités légendaires de l’histoire chinoise : Zhuge Liang
 

Zhuge Liang a vaincu l’armée de Wei de façon écrasante. (Image : Wikimedia / shizhao / CC BY-SA 2.0)
 

Zhuge Liang (181 - 234) est un personnage légendaire dans l’histoire de la Chine. Il a été politicien, stratège militaire, astronome, géographe, ingénieur, inventeur et écrivain, l’équivalent de Nostradamus, pour les Chinois. Sa riche vie était pleine de légendes, qui ont donné lieu à de nombreuses histoires de sagesse et de loyauté. Son nom, connu jusqu’à nos jours de tous les Chinois, est devenu synonyme de sagesse et d’ingéniosité en Chine.

Courage et intégrité conduisent une petite armée à la victoire

Au cours de la neuvième année de Jianxing, sous la dynastie Shu Han, Zhuge Liang se rendit une nouvelle fois à la tête de son armée dans le district de Qishan, pour conquérir le royaume Wei. Sima Yi, le maréchal de Wei, accompagné de ses généraux, comptait une armée de 300 000 soldats prêts à combattre Zhuge Liang. Face à l’armée de Wei, bien plus importante et bien plus menaçante, Zhuge Liang ne pouvait pas se permettre de sous-estimer l’ennemi et ordonna à ses soldats d’occuper un terrain dangereux et de se préparer pour le combat.

Yang Yi, le secrétaire en chef de l’armée du Shu, savait que cette armée du Shu avait traversé plusieurs guerres, que les soldats étaient fatigués et en proie à des difficultés d’approvisionnement en nourriture. Aussi il suggéra de diviser les troupes constituées de 200 000 soldats en deux groupes et que chaque groupe prenne son tour de garde pendant trois mois. Ainsi les soldats retrouveraient leur force et les troupes se renouvelleraient plus facilement. Zhuge Liang approuva cette proposition et la mit en place.

Le délai de trois mois écoulé, les soldats allaient changer de poste lorsque l’armée reçut soudain l’alerte que Sun Li, le général de Wei, conduisait 200 000 soldats des régions de Yongzhou et de Liangzhou vers le district de Jiange, tandis que Sima Yi conduisait ses troupes pour attaquer la ville de Lu. Informés, les soldats de Shu furent très surpris et effrayés.

À ce moment critique, Yang Yi et d’autres généraux de Shu suggérèrent à Zhuge Liang : « Les soldats de Wei arrivent pour attaquer. En tant que Premier ministre, vous pourriez demander à ce que les troupes actuellement en garde soient maintenues pour combattre les ennemis, puis les laisser rentrer au camp après pour se reposer ». Zhuge Liang refusa et répondit : « Non, le déploiement des généraux et des soldats était basé sur une confiance mutuelle, comment pourrais-je manquer à ma promesse ? » Il ordonna de laisser les soldats en garde retourner au camp pour se reposer.

Dès que cet ordre fut donné, les soldats en première ligne furent si émus qu’ils demandèrent à rester afin de participer au combat. Ils déclarèrent : « Le Premier ministre nous a traités avec un grand respect. Au lieu de retourner au camp pour nous reposer, nous préférons sacrifier notre vie pour battre l’armée de Wei et ainsi remercier le Premier ministre ». Les soldats étaient très touchés par l’intégrité de Zhuge Liang qui avait insisté pour honorer sa promesse malgré l’urgence de la situation. Tout le monde combattit courageusement pour anéantir l’ennemi, bravant la mort. Finalement, l’armée de Shu réussit à vaincre l’armée de Wei qui était pourtant supérieure en nombre.

Zhuge Liang faisait toujours preuve d'intégrité, de gratitude et de bienveillance envers ses troupes. Sa vertu a toujours été admirée par le peuple chinois, comme l’ont dit les généraux et les soldats de Shu : « Le Premier ministre est loyal envers son pays, il chérit le peuple comme ses enfants, et le pays lui est profondément redevable ».

Á suivre...

Rédacteur Tchen Sixuan

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.