La Chine veut influencer l’Union Européenne

Par Gabriele Esposito
Le 16/05/2020
(Image : Capture d’écran / YouTube)
(Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Selon le New York Times, la Commission européenne aurait « adouci » les déclarations sur la Chine dans le document intitulé « Désinformation sur le Covid-19 – Evaluation de l’environnement de l’information », du 20 avril 2020.

Le document officiel établi par le Service européen pour l’action extérieure (SEAE), qui relève en fait du Ministère européen des Affaires étrangères, a analysé l’environnement mondial dans lequel ont circulé les informations sur le virus du Parti Communiste Chinois (PCC) et les campagnes de désinformation menées par certains pays, notamment la Russie et la Chine.

Le journal américain a déclaré que le document initial qui traitait de manière centrale de l’attitude chinoise et russe a été remplacé par un deuxième document, plus « dilué ». Les condamnations plus lourdes auraient été éliminées et une dimension plus « globale » aurait été attribuée au rapport.

Ceci est l’une des pièces qui auraient été « évitées » après la pression du PCC sur Bruxelles : « La Chine continue de mener une campagne mondiale de désinformation pour détourner les allégations liées au déclenchement de la pandémie et pour améliorer son image internationale. »

Bruxelles a démenti toute pression du corps diplomatique chinois par le biais d’un porte-parole étranger, précisant que cela était évident lorsque l’on compare les deux versions du document.

58 députés de différents groupes ont envoyé une lettre au Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, exprimant leur inquiétude quant à la capacité de la Chine à influencer l’UE et demandant des éclaircissements urgents sur la question.

Selon certains députés européens, ce ne serait pas la première fois que le Parti Communiste Chinois exercerait des pressions diplomatiques sur l’Union européenne. L’intention est de mettre fin aux actes de condamnation en raison des violations des droits de l’homme et des campagnes de propagande envahissantes menées par Pékin.


Traduit par Nello Tinazzo

Version en italien : New York Times: Cina influenza documento UE sul virus del PCC