Press "Enter" to skip to content

Monde. Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, quitte officiellement ses fonctions

ACTUALITÉ > Monde

Le 5 juillet a marqué le début d’une nouvelle ère pour Amazon, dont le PDG, Jeff Bezos, a officiellement cédé ses fonctions qu’il occupait depuis 27 ans.

Son successeur n’est autre qu’Andy Jassy, l’ancien directeur d’Amazon Web Services (AWS). Néanmoins Jeff Bezos continuera de jouer un rôle clé dans l’entreprise en assumant les fonctions de président exécutif de son conseil d’administration. Jeff Bezos avait déjà annoncé son départ en tant que PDG, à l’occasion de l’assemblée annuelle des actionnaires, au mois de mai.

Amazon a parcouru un long chemin depuis sa création en 1994, qui a débuté par la vente de livres en ligne. L’entreprise a survécu à l’éclatement de la bulle Internet à la fin des années 90. C’est grâce à Amazon Web Services qu’Amazon est devenu le leader mondial du cloud computing. Amazon contrôle une grande partie du marché du commerce électronique aux États-Unis et en Europe.

Andy Jassy a rejoint Amazon en 1997, directement après avoir obtenu son diplôme de la Harvard Business School. Il a dirigé Amazon Web Services (AWS) depuis sa création en 2003, jouant un rôle crucial dans sa réussite. L’actuel responsable de Sales force Tableau, Adam Selipsky, a été désigné comme nouveau directeur d’AWS.

Au premier trimestre 2021, AWS a réalisé un chiffre d’affaires de 13,5 milliards de dollars, ce qui représente un  taux de croissance de 32 %, supérieur à celui de 28 % du dernier trimestre 2020. Le chiffre d’affaires réalisé par AWS représente 12 % du chiffre d’affaires total d’Amazon et 47 % du bénéfice d’exploitation global d’Amazon.

« Depuis la pandémie de Covid, nous avons vu de nombreuses entreprises décider qu’elles ne voulaient plus gérer leur propre infrastructure technologique. Elles constatent qu’en s’associant avec AWS et en passant au cloud, elles bénéficient de meilleurs coûts, de meilleures capacités et d’une plus grande rapidité d’innovation », a déclaré Brian Olsavsky, directeur financier d’Amazon, lors d’une conférence téléphonique sur les résultats avec les investisseurs, selon un rapport de Parkmycloud.com.

« Nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive alors que nous nous dirigeons vers la reprise post-pandémie. Il y a un élan significatif dans le monde entier, y compris un engagement vaste et profond dans les principales industries », a-t-il poursuivi.

AWS est aujourd’hui le leader incontesté du marché mondial des services de cloud computing. Selon une répartition des parts de marché réalisée par Canalys, le marché mondial du cloud a augmenté de 35 % ce trimestre pour atteindre la somme impressionnante de 41,8 milliards de dollars en avril 2021. AWS détient la plus grande part du marché avec 32 %. Azure, de Microsoft, suit avec 19 %, tandis que Google détient 7 %.

Avant de céder sa place de PDG, Jeff Bezos a contribué à une expansion rapide d’Amazon. Outre sa présence dominante dans le commerce électronique et l’informatique dématérialisée, Amazon s’est aventurée dans de nouveaux secteurs d’activité. Sur le marché de la technologie grand public, Amazon propose des produits tels que le Kindle, Ring, Echo et Eero.

Après l’acquisition de Whole Foods et le lancement des magasins Amazon Fresh et Amazon Go, l’entreprise s’est considérablement développée dans le secteur du commerce de détail physique. Amazon a récemment réalisé la plus grosse acquisition de l’histoire du secteur du divertissement en rachetant la société de télévision et de cinéma MGM pour 8,45 milliards de dollars. Les secteurs de la santé et de la mode sont également des cibles de choix pour l’entreprise.

Néanmoins, Jeff Bezos a fait l’objet d’un examen minutieux en ce qui concerne les conditions de travail d’Amazon. Dans un article paru en mars, The Verge a fait état des conditions de travail extrêmement difficiles, dans lesquelles les employés avaient du mal à respecter les objectifs de productivité exigeants.

Selon une enquête récente de ProPublica, l’ancien PDG a également fait l’objet de critiques, suite à une déclaration révélant que les milliardaires « paient peu d’impôts sur le revenu par rapport à leur immense richesse - parfois même rien du tout. »

Jeff Bezos pourrait être impacté par une proposition d’impôt sur la fortune d’1 % par an sur les actifs financiers tangibles, exonérant le premier milliard de dollars de la valeur de l’actif. Étant donné que la fortune personnelle de Jeff Bezos est estimée à plus de 200 milliards de dollars, la nouvelle politique fiscale pourrait le contraindre à payer deux milliards de dollars d’impôts chaque année.

Le 20 juillet, le PDG d’Amazon Jeff Bezos, et son frère Mark, s’envoleront pour l’espace à bord du New Shepard, une fusée construite par sa société spatiale, Blue Origin. Dans un post sur Instagram, Jeff Bezos a déclaré : « Voir la Terre depuis l’espace, ça vous change. Cela change votre relation avec cette planète, avec l’humanité. C’est une seule Terre. »

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.