Press "Enter" to skip to content

Monde. Les effets de la guerre commerciale États-Unis-Chine sur l’Asie émergente

ACTUALITÉ > Monde

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a engendré des craintes pour les entreprises et les gouvernements des marchés émergents d’Asie. Les experts du marché estiment que ces pays en développement pourraient avoir à faire face aux retombées économiques mondiales si les deux puissances économiques décidaient d'intensifier la guerre commerciale.

 

Les fabricants s’éloignent déjà la Chine vers l'Asie du sud-est. (Image: Steve Jurvetson via flickr CC BY 2.0)

 

Impact à court terme

Au cours de la dernière décennie, la Chine est montée en puissance en tant que centre mondial de fabrication. Cette montée a été l’un des principaux moteurs du progrès économique dans de nombreux pays asiatiques, notamment ceux de la région de l’Asie du sud-est.

Ces pays fabriquaient des composants individuels et les expédiaient en Chine, où une main-d'œuvre chinoise bon marché les assemblait pour en faire des produits finis. Ces derniers étaient exportés vers les pays développés, dont les États-Unis. Tant que cet arrangement sera maintenu, les économies de l'Asie du sud-est resteront stables. Mais la guerre commerciale actuelle menace cette stabilité.

Un rapport de Reuters a montré que près de 8% de la valeur du PIB taïwanais dépendait des exportations chinoises. Pour la Malaisie, ce chiffre est de 6%, alors que pour des pays comme la Corée du Sud et Singapour, il se situe à 4-5%. D’après une étude de la Banque de Développement de Singapour, la Corée du Sud pourrait perdre jusqu'à 0,8 point de pourcentage en 2019 en termes de croissance économique si la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’aggrave. Singapour devrait perdre 1,6%, tandis que Taïwan et la Malaisie pourraient perdre 1,2%.

 

À court terme, les économies de l’Asie du sud-est seront durement touchées si la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’aggrave. (Image: wikimedia / CC0 1.0)
À court terme, les économies de l’Asie du sud-est seront durement touchées si la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’aggrave. (Image: wikimedia / CC0 1.0)

 

Mulyani Indrawati, ministre indonésien des Finances au South China Morning Post déclare:

«Étant donné que les économies émergentes sont déjà intégrées dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, les décideurs doivent être plus proactifs pour façonner les structures commerciales et plaider en faveur d'un système mondial reposant sur des règles. Pour maintenir la croissance et la stabilité malgré la volatilité, ils devraient se concentrer sur le renforcement des fondamentaux économiques, plutôt que sur la recherche de gains rapides non durables. Même les problèmes à court terme doivent être abordés avec une stratégie à plus long terme.»

 

Vision à long terme

Alors qu’à court terme, les pays asiatiques tributaires de la chaîne d'approvisionnement mondiale liée aux exportations chinoises seront durement touchés par la guerre commerciale, les perspectives à long terme devraient être meilleures.

Interviewé sur CNBC, Satish Shankar, associé directeur de la région Asie du Sud-Est de Bain & Company affirme:

«Certaines exportations intermédiaires qui vont en Chine, puis aux États-Unis, vont être touchées par des industries telles que le textile et l’électronique… Cependant, à long terme, nous sommes convaincus que l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) sera une chaîne d’approvisionnement alternative très attrayante pour les entreprises cherchant à se diversifier hors de Chine.»

En réalité, plusieurs entreprises taïwanaises ayant des centres de fabrication en Chine avaient déjà déclaré leur intention de déménager. Y compris des entreprises comme Delta Electronics, qui fournit des composants à Apple. Les investissements étrangers dans les secteurs manufacturiers de pays tels que le Vietnam, les Philippines et la Thaïlande se multiplient en prévision d’une guerre commerciale généralisée entre les États-Unis et la Chine.

 

Les deux principaux marchés d’exportation de Taiwan, la Chine et les États-Unis, sont engagés dans une guerre commerciale totale. (Image: tommy.lan via flickr CC BY-SA 2.0)
Les deux principaux marchés d’exportation de Taiwan, la Chine et les États-Unis, sont engagés dans une guerre commerciale totale. (Image: tommy.lan via flickr CC BY-SA 2.0)

 

Basée à Taiwan, Merry Electronics Co. fournit des écouteurs à des entreprises comme Bose. Allen Huang, le PDG de l’entreprise, communique à Bloomberg Quint:

«Alors que mes concurrents gèrent tous des usines en Chine, nous avons un avantage sur eux grâce à nos installations en Thaïlande. Nous nous préparons à déplacer nos produits semi-finis de la Chine vers la Thaïlande et à terminer l'assemblage final là-bas [si les droits de douane frappent].»

Les entrées de produits manufacturés au Vietnam ont augmenté de 18% au cours des neuf premiers mois de 2018. Les flux entrants d'IED en Thaïlande dans le secteur de la fabrication ont bondi de 500% entre janvier et juillet 2018. Aux Philippines, les investissements dans l’industrie manufacturière ont été multipliés par quatre au cours de la même période.