Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Monde. La Chine accuse le service de renseignement britannique MI6 d’avoir recruté un couple de Chinois comme espions 

ACTUALITÉ > Monde

La Chine a arrêté un couple accusé d’espionner pour le compte du Royaume-Uni. Le ministère chinois de la Sécurité d’État a annoncé le lundi 3 juin que le couple de citoyens chinois, avait été recruté par l’agence de renseignement britannique MI6.

L’homme, identifié uniquement par le nom de famille Wang, aurait été sollicité par des agents du renseignement britannique à partir de 2015, alors qu’il étudiait en Angleterre. Pendant son séjour à l’étranger, les agents du MI6 auraient profité du « fort désir d’argent » de Wang en l’invitant à de nombreux dîners et événements, en lui offrant une sécurité et en employant des tactiques de persuasion et de coercition persistantes jusqu’à ce qu’il accepte finalement de collaborer.

Wang, qui a d’abord hésité, a fini par succomber aux avances des agents. Plus tard, il a convaincu son épouse, identifiée uniquement par son nom de famille Zhou, de se joindre à lui pour collecter des renseignements pour les Britanniques. Le ministère de la sécurité d’État affirme que tous deux travaillaient dans des départements confidentiels « essentiels » au sein d’une agence d’État chinoise, bien que les détails spécifiques de leurs rôles n’aient pas été divulgués.

« Wang a d’abord hésité, mais n’a pas pu résister à la persuasion, à l’incitation et même à la coercition répétée (des agents), et a fini par accepter », a déclaré le ministère d’État chinois dans un communiqué publié sur WeChat (un média social et une application de messagerie très populaires en Chine).

« Sous la forte instigation de Wang, Zhou a accepté de collecter des renseignements… et lui et son épouse sont devenus des espions britanniques », a ajouté le ministère.

Des tensions accrues

Cette affaire est la dernière d’une série d’accusations d’espionnage de haut niveau entre la Chine et le Royaume-Uni. Au début de l’année, Pékin a révélé un autre complot d’espionnage qui impliquerait le MI6 et qui mettrait en cause plusieurs citoyens chinois travaillant dans des secteurs clés. La déclaration du ministère de la sécurité d’État met l’accent sur l’enquête en cours et sur les implications plus larges de ces activités d’espionnage pour la sécurité nationale.

Selon les autorités chinoises, ces personnes ont été recrutées sous le couvert de réseaux professionnels et de collaborations universitaires, pour ensuite fournir des informations sensibles à des agents britanniques.

Les arrestations de Wang et Zhou font suite à plusieurs incidents récents liés à l’espionnage. En janvier, la Chine a annoncé qu’elle avait découvert un complot d’espionnage lié au MI6. Quelques mois plus tard, en avril, le Royaume-Uni a accusé deux ressortissants britanniques d’avoir fourni des informations classifiées à Pékin, en violation de la loi sur les secrets officiels, entre fin 2021 et février 2023.

Le même jour, l’Allemagne a signalé l’arrestation de trois ressortissants pour avoir prétendument « transféré des technologies ayant des applications militaires potentielles » aux services de renseignement chinois. Le lendemain, l’Allemagne a arrêté un collaborateur d’un membre d’extrême droite du Parlement européen, soupçonné d’espionnage pour le compte du Parti communiste chinois (PCC).

Le mois dernier, la Grande-Bretagne a également inculpé trois hommes accusés d’avoir recueilli des informations sensibles pour les services de renseignement de Hong Kong. L’un de ces hommes, Matthew Trickett, un Britannique de 37 ans, a été retrouvé mort dans des circonstances inexpliquées et « potentiellement suspectes ».

Recrutement par des agents du MI6

Le ministère chinois de la sécurité d’État a expliqué en détail comment Wang avait été recruté. Selon ce rapport, des agents du MI6 ont méticuleusement identifié et exploité les faiblesses de Wang alors qu’il étudiait au Royaume-Uni dans le cadre d’un programme d’échange sino-britannique. Les agents se seraient liés d’amitié avec lui sous le couvert d’anciens étudiants en lui proposant des services de conseil rémunérés et en gagnant progressivement sa confiance.

La persistance des agents a porté ses fruits et Wang, malgré ses hésitations initiales, a fini par accepter de travailler pour le MI6. Sous les encouragements de Wang, sa femme Zhou s’est également jointe au projet, et tous deux se sont profondément impliqués dans les activités de renseignement pour le Royaume-Uni.

Bien que le PCC n’ait pas révélé les méthodes spécifiques utilisées pour découvrir les activités d’espionnage de Wang et Zhou, il a déclaré qu’une « enquête approfondie » était en cours. Mais les experts notent également que l’opacité de la Chine autour de cette affaire est cohérente avec sa gestion des questions sensibles liées à la sécurité nationale, ce qui rend difficile la vérification des détails.

Selon Chong Ja-Ian, chercheur à Carnegie China, cette affaire pourrait être une forme de représailles contre le Royaume-Uni dans le cadre des accusations d’espionnage plus générales. Elle pourrait également s’inscrire dans le cadre d’une stratégie plus large de Pékin visant à sensibiliser ses citoyens aux menaces que représentent les services de renseignement étrangers et à les rendre plus prudents.

« L’opacité du (PCC) et de son système judiciaire, en particulier lorsqu’il s’agit d’affaires d’espionnage, peut rendre la compréhension des détails de l’affaire particulièrement difficile », a déclaré Chong Ja-Ian.

L’avenir des relations sino-britanniques

Le ministère chinois de la sécurité d’État a multiplié les mises en garde contre l’espionnage. Depuis le lancement de son canal officiel en août, le ministère a publié plusieurs avis, notamment pour mettre en garde les citoyens contre la séduction des « beautés exotiques » utilisées par les agences d’espionnage étrangères et contre les organisations qui recrutent des passionnés d’aviation pour transmettre des données de vol à l’étranger.

Alors que l’enquête sur l’espionnage présumé de Wang et Zhou se poursuit, l’affaire souligne la nature complexe et souvent conflictuelle des opérations de renseignement internationales entre les plus grandes puissances du monde.

Entre-temps, le Royaume-Uni a refusé de confirmer ou d’infirmer toute allégation concernant le couple et son implication dans le MI6.

Rédacteur Fetty Adler
Collaborateur Jo Ann

Source : British Intelligence MI6 Accused of Recruiting Chinese Couple as Spies: Report

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.