Press "Enter" to skip to content

Société. Plus de la moitié des jeunes de Hong Kong veulent déménager

TENDANCE > Société

Selon une nouvelle enquête, plus de la moitié des jeunes adultes de Hong Kong veulent émigrer
 

Plus de 7 millions de personnes vivent à Hong Kong, ce qui en fait l’une des régions les plus densément peuplées du monde. (Image : Nextvoyage / Pixabay.com)

 

Une enquête téléphonique menée par le Hong Kong Institute of Asia-Pacific Studies a révélé que 51% des personnes âgées de 18 à 30 ans souhaitent quitter cette région administrative spéciale.

Les résultats de l’enquête ont montré que cette tendance touchait davantage les jeunes et qu’elle ne concernait que 21,1% des personnes de plus de 50 ans.

Une autre enquête a révélé que le souhait d’émigrer variait en fonction du niveau d’instruction

« Un plus grand nombre de participants ayant fait des études universitaires ou supérieures (47,9%) ont indiqué leur intention d’émigrer, par rapport au nombre de personnes d’autres niveaux d’éducation », a déclaré un communiqué de l’institut d’études chinoises de l’Université chinoise de Hong Kong.

L’enquête a eu lieu en décembre 2018 et a duré une semaine. Les enquêteurs ont interrogé 708 personnes âgées de 18 ans et plus

« Seulement 6,7% des personnes interrogées avaient un droit de séjour à l’étranger, et 32,8% avaient des membres de leur famille ou des parents vivant maintenant à l’étranger », indique le communiqué.

Une scène de rue dans une partie de Hong Kong la nuit. (Image: AndyLeungHK / Pixabay)
Une scène de rue dans une partie de Hong Kong la nuit. (Image : AndyLeungHK / Pixabay)
 

Dans l’ensemble, les chercheurs ont constaté qu’environ un tiers des personnes interrogées – soit 34 % –  émigreraient si elles en avaient la possibilité.

« Parmi ceux qui souhaitent déménager, 16,2% ont pris des mesures pour sy préparer, ce qui équivaut à 5,5% du nombre total des participants », indique le sondage.

18,8% des participants souhaitaient émigrer au Canada

Pour 18,8% des participants qui souhaitaient émigrer, le Canada représentait le premier choix. L’Australie venait en second avec 18% et Taïwan en troisième avec 11,3%. L’enquête a révélé que 24,7% de ceux qui voulaient quitter Hong Kong n’avaient pas décidé du lieu d’émigration.

Selon le communiqué. « Pour les personnes qui avaient l’intention de déménager, les trois principaux facteurs d’incitation étaient : " trop de conflits politiques / clivage social " » : 25,7%, « les conditions de vie dans cette région surpeuplée » : 25,7%, et « l’insatisfaction à l’encontre des institutions politiques » : 17,4%.

« Les trois principaux facteurs d’attraction étaient " un espace de vie suffisant " » : 35%, « une meilleure qualité de l’air, moins de pollution et un environnement magnifique» : 22,3% et «plus de liberté et de meilleures conditions pour les droits humains » : 15,6%.

Image : Une scène de rue de Hong Kong. (Image: www.maxpixel.net)
Une scène de rue de Hong Kong. (Image :www.maxpixel.net)
 

Les chercheurs ont demandé aux personnes qui avaient l’intention de rester à Hong Kong quels étaient les aspects attrayants de la vie dans la ville.

selon le communiqué « Les trois aspects les plus importants étaient la commodité de la vie » : 46,9%, « une société chinoise avec une langue parlée par la majorité et à laquelle elle est habituée / la société amie » : 27,3% et « de bonnes infrastructures et institutions » : 25,9%.

Les participants ont également évalué la qualité de vie à Hong Kong. Sur une échelle de 0 à 100, le score moyen était de 62,1 %.

Hong Kong a une population de plus de 7 millions d’habitants et est l’une des régions les plus densément peuplées au monde. La vidéo ci après, réalisée par Vox, donne un aperçu de la crise du logement.

 
 

Rédacteur Swanne Vi

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.