Press "Enter" to skip to content

Société. Le miel de Fynbos remporte la première place aux International Awards de Londres

TENDANCE > Société

Les quatre sœurs sud-africaines occupent une position particulière depuis l’obtention du premier prix des London 2021 International Honey Awards (LIHA). Originaires d’Athlone, une banlieue de la ville sud-africaine du Cap), elles ont reçu le prix Platinum, décerné au miel dont la qualité est comprise entre 95,5 et 100 % : le miel de Fynbos.

Sana Khan, 20 ans, est la copropriétaire de Beelal Honey avec ses petites sœurs Noor, 15 ans, Ilham, 13 ans, et Asam, 11 ans. Beelal Honey tire son délicieux miel de la plante indigène fynbos sur la côte ouest du Cap, en Afrique du Sud.

« Nous sommes vraiment ravies de ce prix », a déclaré Sana à Vision Times. « Nous espérons que les gens du monde entier découvriront et goûteront notre miel de fynbos indigène. »

Le fynbos d’Afrique du Sud abrite un étonnant éventail de fleurs, dont beaucoup ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde. (Image : Warrenski / Flickr / CC BY-SA 2.0)

Une entreprise lancée au moment du confinement 

C’est pendant le confinement national que les sœurs ont lancé leur entreprise de miel haut de gamme, appelée Beelal Honey, du nom de leur père, Bilal, rapporte News24.

Sana a expliqué :« Le miel a toujours été quelque chose dans la famille. C’est en quelque sorte devenu une tradition ». Bilal Khan a été le premier catalyseur de toute cette entreprise. Lors de ses voyages d’affaires à l’étranger, il avait l’habitude de rechercher le meilleur miel et de le ramener à la maison comme cadeau pour ses filles. 

« Pendant des années, notre père a parcouru le monde en voyage d’affaires et a ramené du miel exotique de chaque pays qu’il a visité », s'est souvient Sana. « Nous avons eu la chance de découvrir différents miels aux couleurs, textures et saveurs variées provenant du monde entier , comme la Turquie, l’Europe, Dubaï, l’Amérique, l’Inde et d’innombrables autres pays. »

Le nectar d’une grande variété de fleurs du Cap rend le miel Beelal des sœurs Khan unique et délicieux. (Image : Laker / Pexels / CC 0)

« Enfants, nous étions fascinées par ce miel et attendions avec impatience le retour de notre père de ses voyages d’affaires. Notre père a lancé notre entreprise de miel il y a quatre ans, j’avais l’habitude de l’aider et d’aller sur le terrain avec lui pendant la phase de recherche, puis j’ai commencé à m’occuper des réseaux sociaux, des e-mails, du site web et de tous les autres travaux de fond de l’entreprise, et c’était le début de mon aventure dans le miel Beelal et qui m’a progressivement amenée à diriger l’entreprise », a expliqué fièrement la jeune entrepreneuse.

C’est ainsi que tout a commencé pour le miel de Fynbos

« Le miel qui est récolté sur ces espèces rares de fleurs du Cap produit une saveur riche qui ne ressemble à aucune autre », explique Sana, en présentant le miel de Fynbos.

« Finalement… nous avons réalisé que nous avions beaucoup de bon miel en Afrique du Sud. Le miel de cette région est rare, avec des qualités et des saveurs que le miel d’autres régions et endroits du monde n’a pas. Nous avons découvert que les abeilles du Cap sont ici depuis la nuit des temps, elles ont vraiment prospéré aux côtés du fynbos pendant des milliers d’années. »

« Les enzymes qu’elles possèdent ont donc 2 000 ans, et ce sont ces enzymes que vous allez retrouver dans votre miel. C’est tout simplement extraordinaire de penser que quelque chose comme ça existe ici, et que rien n’est vraiment axé sur cette spécialité », a-t-elle indiqué.

Sana et ses sœurs récoltent le miel de l’une de leurs 150 ruches sur la côte ouest du Cap. (Image : avec l’aimable autorisation de Sana Khan)

Le miel de luxe Beelal provient uniquement de la région la plus diversifiée du monde sur le plan botanique, la région florale du Cap. Le fynbos du Cap est le plus petit royaume floral du monde, situé presque entièrement dans une province d’Afrique du Sud. On estime que plus de 9 000 espèces de fynbos se trouvent dans la région du Cap, 70 % de ces espèces ne se trouvant nulle part ailleurs sur la planète.

Actuellement, la famille possède 150 ruches sur la côte ouest et collabore avec d’autres fermes qui accueillent également leurs ruches. « Il s’agit de la qualité du miel, de son niveau d’excellence », a indiqué Sana. « Ce sont nos ruches et nos abeilles, mais nous les gardons sur leurs champs. C’est notre propre miel, nous le collectons nous-mêmes, nous le récoltons nous-mêmes, c’est juste que nous ne pouvons pas tout garder au même endroit parce qu’alors nous n’aurions qu’un seul type de miel », précisant qu’ils récoltent du miel deux à trois fois par an.

Beelal Honey a reçu le prix Platinum lors du concours international de qualité du miel de Londres 2021. (Image : Avec l’aimable autorisation de Sana Khan)

« Nous avons quelques magasins dans notre quartier que nous approvisionnons. Mais pour nous, il ne s’agit pas de fournir un plus grand nombre de magasins. Il est plus important que la qualité du miel soit bonne et que les abeilles soient protégées », a indiqué Sana.

Rédacteur Swanne Vi

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.