Press "Enter" to skip to content

Opinion. Trois histoires étonnantes sur le respect des autres

TENDANCE > Opinion

Faire preuve de respect envers les autres est la manifestation d’une bonne éducation avec de hautes valeurs morales et s’avère une base solide dans toutes nos relations. (Image : allison.hareflickrCC BY 2.0 )

Faire preuve de respect envers les autres est la manifestation d’une bonne éducation avec de hautes valeurs morales et s’avère une base solide dans toutes nos relations.

Respecter les autres

Le célèbre entrepreneur japonais Kõnosuke Matsushita (1894-1989) a un jour invité quelques amis à dîner dans un restaurant. Il a commandé de bons steaks pour tout le monde, et tous ses amis ont dégusté leurs steaks avec plaisir, sauf M. Matsushita.

Attentif, le directeur du restaurant était visiblement inquiet, car il craignait que le steak ne soit pas bon. Alors qu’il s’apprêtait à régler l’addition, M. Matsushita s'est adressé au chef  en ces termes : « Le steak est vraiment délicieux, mais par manque d’appétit, je ne l’ai pas fini ».

Il lui a également demandé de ne pas s’inquiéter, car cela n’avait rien à voir avec la qualité du steak, et il espérait que le directeur ne lui en tiendrait pas rigueur. Le chef, très touché par ces mots, s’est incliné pour exprimer sa reconnaissance à M. Matsushita.

Ce n’est pas parce que les autres vous manifestent du respect que vous leur êtes supérieur. Nous ne devons pas oublier que c’est justement grâce à leurs hautes qualités morales que les autres nous respectent.

Bien qu’il soit l’un des plus grands entrepreneurs du Japon, M. Matsushita a traité tout le monde sur un pied d’égalité, sans mépriser personne quel que soit son statut social.

Ce n’est qu’en respectant les petites gens qu’il peut être considéré comme un grand Homme. Respecter les autres, c'est en fait se respecter soi-même.

Traiter tous les clients sur un pied d’égalité

Un jour, alors qu’un mendiant en haillons entrait dans une boulangerie très fréquentée, tous les clients alentour se sont couvert le nez avec mépris.

Le boulanger a néanmoins accueilli chaleureusement le mendiant. Le  pauvre sortit soigneusement des pièces de sa poche et chuchota au boulanger qu’il voulait acheter un petit gâteau.

Le mendiant sortit quelques pièces de monnaie pour acheter un petit gâteau. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Le mendiant sortit quelques pièces de monnaie pour acheter un petit gâteau. (Image : pixabay / CC0 1.0)

Le boulanger prit alors un petit mais très joli gâteau sur l’étagère, puis s’est incliné devant le mendiant pour le remercier de sa fidélité.

Le mendiant parti, le petit-fils du boulanger était perplexe quant à la gentillesse de son grand-père vis à vis du  mendiant.

Le grand-père dit : « Son argent est  précieux parce qu’il n’en a pas beaucoup alors que nos autres clients ne connaissent pas cette difficulté. Et sa fidélité signifie qu’il aime vraiment nos gâteaux ».

Le petit-fils a continué : « Alors pourquoi avez-vous accepté son argent ? »

Et le grand-père de répondre : « Il est venu dans notre magasin pour acheter un gâteau, nous devons absolument le respecter. Si nous ne le faisions pas payer, ce serait une insulte pour lui. »

Au fil du  temps, cette boulangerie est devenue de plus en plus populaire. Avant que le boulanger ne prenne sa retraite, sa boutique était réputée.

Rencontre inattendue au bord du désespoir

Un jour, un homme  a créé sa propre entreprise en partant de rien et a accumulé une grande quantité de richesses. Puis, en raison d’une récession économique, son entreprise a subi un déclin désastreux, ce qui l’a lourdement endetté.

Il a passé toute une journée dans un profond désespoir. Puis il a décidé de se suicider en se jetant à la mer.

Arrivé au bord de la mer, il a entendu, dans le calme de la nuit, une jeune fille pleurer. Il s’est approché et a demandé : « Pourquoi êtes vous  seule ici au milieu de la nuit ? » La jeune fille lui a répondu : « Je ne veux plus vivre parce que j’ai été abandonnée par mon petit ami. Je ne peux pas vivre sans lui ».

Alors l’homme d’affaires demanda « Expliquez moi : comment avez-vous fait pour vivre avant d’avoir un petit ami ? » A ces mots, la jeune fille s’est ressaisie et a décidé de ne plus se suicider.

La jeune fille s'est soudainement réveillée et a décidé de ne pas se suicider. (Image : pixabay / CC0 1.0)
La jeune fille sest soudainement réveillée et a décidé de ne pas se suicider. (Image : pixabay / CC0 1.0)

L’entrepreneur aussi a réfléchi : « Je n’avais pas autant d’argent dans le passé  ! Mais comment ai-je survécu ? Est-ce que je peux vivre encore comme avant ? » À ce moment, la jeune fille lui demanda  : « C’est le milieu de la nuit, alors que faîtes-vous là ? » L’homme dit en riant : « Il n’y a pas de raison ! Comme je n’arrivais pas à dormir, je suis juste sorti me promener. »

Rédacteur Swanne Vi

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.