Press "Enter" to skip to content

Opinion. Jiang Zemin n’a jamais pu les faire basculer dans son camp

TENDANCE > Opinion

Pourquoi Qian Xuesen et d’autres n’ont-ils jamais adopté le point de vue de l’ancien président ?

 

Qian Xuesen, connu comme le « père des vols spatiaux chinois », estimait que « la science du corps humain pourrait conduire à une nouvelle révolution scientifique au XXIe siècle, peut-être une révolution scientifique plus importante que la mécanique quantique et la relativité du début du XXe siècle ». (Image : wikimedia / The original uploader was Iflwlou at Chinese Wikipedia / Domaine public)
 

Dans les années 1980, alors que la « fièvre du qigong » était en plein essor en Chine, Qian Xuesen(錢學森 : 1911 – 2009) a appelé ce phénomène « science humaine » et a consacré beaucoup de temps et d’énergie à l’explorer et à l’étudier. Qian Xuesen a dit un jour que travailler sur les « deux bombes » était une tâche qui lui avait été confiée par l’Etat, alors que son intérêt se portait sur le domaine académique et sur l’innovation des idées. En tant que physicien, plus sa compréhension du monde microscopique s’approfondissait, plus il était désireux d’explorer les mystères de la vie et de l’univers.

Il y a plus de vingt ans, un « trésor national » avait un aperçu de l’avenir.

Qian Xuesen, le père des « deux bombes »

À cette époque, de nombreuses personnes s’opposaient au phénomène du qigong et essayaient de le supprimer. Qian Xuesen a écrit une lettre au gouvernement central, exprimant son soutien ferme aux capacités surnaturelles et au qigong. En raison de la position particulière du « père des deux bombes », il a directement influencé le point de vue de Hu Yaobang (胡耀邦 : 1915 – 1989) sur le qigong. Hu Yaobong, alors secrétaire général du Parti Communiste Chinois (PCC) a finalement répondu : « Pas de propagande, pas d’introduction et pas de critique ». Cette réponse a permis le développement de la science humaine et du qigong.

Qian Xuesen a fondé la Société chinoise des sciences humaines, dont il a personnellement dirigé les activités. Il est reconnu pour sa contribution à la science humaine chinoise. Qian Xuesen a estimé que « la science du corps humain pourrait conduire à une nouvelle révolution scientifique au XXIe siècle, peut-être une révolution scientifique plus importante que la mécanique quantique et la relativité du début du XXe siècle ».

Après l’arrivée au pouvoir du leader du parti communiste Jiang Zemin, ce dernier était profondément mécontent de l’accueil que le Falun Gong avait reçu du grand public pendant plusieurs années. En 1999, il lance une campagne de répression et de persécution du Falun Gong

 

Jiang Zemin a rendu visite personnellement à Qian Xuesen, pour lui remettre le prix des « Deux bombes et un satellite ». Il espérait le contraindre à s’opposer aux capacités surnaturelles et au Falun Gong, soit « verbalement », soit « par écrit ». Cependant, Qian Xuesen n’a jamais changé d’avis sur cette question. (Image : wikimedia / 中文(中国大陆): 中共中央 / Domaine public)
Jiang Zemin a rendu visite personnellement à Qian Xuesen, pour lui remettre le prix des « Deux bombes et un satellite ». Il espérait le contraindre à s’opposer aux capacités surnaturelles et au Falun Gong, soit « verbalement », soit « par écrit ». Cependant, Qian Xuesen n’a jamais changé d’avis sur cette question. (Image : wikimedia / 中文(中国大陆): 中共中央 / Domaine public)
 

À plusieurs reprises, Jiang Zemin a rendu visite personnellement à Qian Xuesen, paralysé depuis plus de dix ans, pour lui remettre le prix « Deux bombes et un satellite », ou lui souhaiter le Nouvel An, ou encore pour célébrer son anniversaire : dans l’espoir de le contraindre à s’opposer aux capacités surnaturelles et au Falun Gong. Il espérait le contraindre à s’opposer aux capacités surnaturelles et au Falun Gong, soit « verbalement », soit « par écrit ». Cependant, Qian Xuesen n’a jamais changé d’avis sur cette question.

Wu Shaozu, directeur du Bureau général de la Commission des sports

À l’instar de ce maître scientifique, il avait beaucoup d’attentes concernant l’exploration de la vie, du corps humain et de l’univers. Wu Shaozu (伍绍祖 : 1939 – 2012), alors chef de la Commission nationale des sports, qui a apporté un soutien intrépide au qigong, a déclaré : « Tout au long de l’histoire du développement scientifique, Copernic a proposé la théorie héliocentrique, Galilée a insisté sur la théorie de la rotation de la terre, Einstein a proposé la théorie de la relativité, et Morgan a proposé la théorie des gènes. Ils ont tous rencontré des critiques sévères de la part des forces séculières. Ceux qui ont épousé la nouvelle théorie ont même perdu la vie ».

Il a demandé au gouvernement central de donner le feu vert à l’étude des capacités surnaturelles du corps humain et du qigong, et de donner une appréciation claire au Falun Gong . Wu Shaozu avait une attitude claire.

 

La pratique de Falun Gong à très grande échelle, comme ici à Guangzhou, était une scène quotidienne en Chine avant la persécution lancée par Jiang Zemin en 1999. (Image : wikimedia / ClearWisdom.net / CC BY-SA 3.0)
La pratique de Falun Gong à très grande échelle, comme ici à Guangzhou, était une scène quotidienne en Chine avant la persécution lancée par Jiang Zemin en 1999. (Image : wikimedia / ClearWisdom.net / CC BY-SA 3.0)

 

Li Qihua, directeur de l’hôpital général de l’APL

Li Qihua, qui était le directeur de la deuxième université médicale militaire de l’APL et président de l’hôpital général de l’APL, a été profondément touché par le rétablissement de sa femme d’une maladie terminale, due à sa pratique du Falun Gong : « Le changement personnel de mon épouse a été si choquant pour mon âme. J’ai dû réfléchir : l’hôpital général de l’APL où je travaille est le plus avancé au monde en termes de technologie et d’équipement, mais c’est aussi l’un des meilleurs au niveau national et international. Malgré cela, mon épouse n’a pas été guérie, mais elle l’a été en si peu de temps après avoir étudié le Falun Gong : sans aiguilles ni médicaments. Ces points d’interrogation n’ont cessé de surgir dans ma tête. Les faits parlent plus que les mots ! Je suis passé du scepticisme, de l’observation et de l’inquiétude à l’envie d’essayer par moi-même, et c’est ainsi que je suis entré dans la pratique du Falun Gong ».

 

Isaac Newton et Albert Einstein ont découvert que la réponse ultime aux questions sur l’univers ne pouvait que pointer vers Dieu. (Image : wikimedia / Photograph by Oren Jack Turner, Princeton, N.J. / Domaine public & wikimedia / After Godfrey Kneller / Domaine public)
Isaac Newton et Albert Einstein ont découvert que la réponse ultime aux questions sur l’univers ne pouvait que pointer vers Dieu. (Image : wikimedia / Photograph by Oren Jack Turner, Princeton, N.J. / Domaine public & wikimedia / After Godfrey Kneller / Domaine public)
 

Les plus grands scientifiques de l’histoire de l’humanité, tels Isaac Newton et Albert Einstein, se trouvaient tous deux au plus haut sommet du champ de la pensée à l’époque. Après avoir épuisé les lois objectives du monde physique, ils ont découvert que la réponse ultime aux questions sur l’univers ne pouvait que pointer vers Dieu. Par conséquent, ils se sont tous deux intéressés à la religion à la fin de leur vie.

Robert Jastrow, le pionnier du programme spatial américain, a dit : « Quand un scientifique a escaladé une haute montagne, il découvre que le théologien s’y est assis depuis longtemps ».

Traduit par Charlotte Clémence

Version en chinois : 江泽民胁迫 钱学森等人为何仍然拒绝?