Press "Enter" to skip to content

Culture. Analogies entre Liu Bowen et Nostradamus (7/11)

TENDANCE > Culture

Ces deux prophètes semblent avoir tout prédit, hormis que l’on écrive un article de blog à leur sujet.

Nostradamus

Le célèbre prophète Nostradamus (né sous le nom de Michel de Nostradame), qui vécut en France au XVIe siècle, était astrologue et médecin.

En 1555, il publia Les Prophéties, un ouvrage contenant près de mille quatrains de prédictions. Rédigées sous forme de poèmes-énigmes, les prophéties prédisent toute une série d’événements jusqu’en l’an 3797. 

Selon un fait avéré, Nostradamus se trouvait, en l’an 1556, à la Cour royale de Paris où on lui demanda d’expliquer l’une de ses récentes prophéties, dont on supposait qu’elle concernait le roi Henri II. Dans cette prophétie, Nostradamus prédisait qu’un lion âgé succomberait à un jeune lion lors d’une bataille, et que le lion plus jeune percerait l’œil de son aîné, entraînant une mort douloureuse. Tout en expliquant la prophétie, Nostradamus conseilla au roi de ne plus prendre part aux joutes. 

Mais trois ans plus tard, le roi Henri II participa à l’une d’elles. La lance de son adversaire lui transperça la tête, atteignant l’arrière de l’œil. Le roi mourut d’une infection après dix jours d’intenses douleurs. 

Parmi les événements internationaux significatifs que Nostradamus aurait prédits figurent la Révolution française, Napoléon, la montée d’Hitler, la persécution du Falun Gong et le 11 septembre 2001. 

Certains affirment qu’il aurait également prédit la pandémie actuelle. Il est intéressant de noter que, dans un premier temps, Nostradamus devint célèbre en traitant la flambée de peste bubonique présente dans le sud de la France et en Italie, et en publiant deux ouvrages médicaux. 

Liu Bowen 

Liu Bowen (né sous le nom de Liu Ji) joua un rôle très similaire à celui de son homologue français et fut ainsi surnommé le Nostradamus chinois. Comme Nostradamus, il est également connu pour ses prophéties troublantes. 

Liu Bowen, qui vécut au XIVe siècle, était à la fois philosophe, poète, stratège militaire et homme politique. Il était le principal conseiller de Zhu Yuanzheng, fondateur de la dynastie Ming. On se souvient de lui comme d’un brillant stratège ainsi que d’un fonctionnaire sage et droit qui, en 1348, refusa de façon notoire d’accepter des pots-de-vin du chef d’une force rebelle. 

Tout comme Nostradamus, Liu Bowen écrivit des ouvrages traitant d’autres sujets, notamment celui de la stratégie militaire, et publia Stratégies extraordinaires des cent batailles et Dix-huit histoires et stratagèmes. 

Tout comme Nostradamus qui pratiquait la méditation et y trouvait l’inspiration à ses prophéties, Liu Bowen était lui aussi en quête de spiritualité et tout comme Nostradamus, il écrivait ses prophéties sous forme lyrique, ses prédictions étant dissimulées dans des énigmes. 

Son œuvre la plus célèbre est la Chanson des crêpes (Shaobing Ge), qu’il présenta à l’empereur. Il y aurait prédit l’invasion mongole de 1449, la guerre sino-japonaise, l’apparition de Sun Yat-Sen et la fondation de la République de Chine en 1911. 

Récemment, la prophétie de Liu Bowen au sujet d’une peste a particulièrement attiré l’attention. Dans une inscription gravée sur le Mont Taibai, dans la province du Shaanxi, il affirme qu’une peste éclatera lors des années du cochon et du rat. Selon le zodiaque chinois, 2019 (lorsque le virus a commencé à se propager) était l’année du Cochon, et 2020 celle du Rat. 

Que vous soyez riche ou pauvre, si vous n’élevez pas votre sens de la moralité, bientôt la mort sera devant vous, avertit Liu Bowen. Les gens considèrent l’argent comme précieux, mais il ne sert à rien en temps de peste. 

La province de Huguang connaîtra de gros problèmes, a-t-il prédit. Huguang est le nom d’une ancienne province englobant la province de Hubei, dont la capitale est Wuhan. 

Il y aurait encore tant à raconter mais arrêtons-nous ici avant que cela ne devienne trop long. Liu Bowen termine en suggérant le fait que posséder le véritable trésor, c’est-à-dire de hautes valeurs morales, permettra aux gens de vivre en paix. 

En cela, il rejoint une tradition observée tant en Orient qu’en Occident, où les sages ont longtemps souligné que, si on s’accroche à notre moralité, on aura de l’espoir. 

À suivre...

Source : Shenyunperformingarts.org

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.