Press "Enter" to skip to content

Univers. L’Atlantide et le grand déluge : mythe ou réalité ?

SAVOIR > Univers

Les vastes secrets de l’univers ne seront jamais entièrement compris par l’humanité, mais les anciens mythes et traditions peuvent offrir un aperçu de notre histoire et de notre destinée. Les légendes de la cité perdue de l’Atlantide et du grand déluge, que l’on retrouve dans de nombreuses cultures et qui présentent des similitudes frappantes, sont deux de ces mythes.

Qu’ils soient simplement des mythes ou qu’ils aient un certain fondement dans la réalité n’est peut-être pas aussi important que le message que nous pouvons en tirer.

Le mythe de l’Atlantide fait l’objet de nombreuses légendes. Le Timée et le Critias de Platon, écrits vers 330 av.J.-C, sont les sources d’information les plus authentiques. Platon affirme que les origines de l’histoire de l’Atlantide remontent aux prêtres égyptiens de la ville de Saïs, dans le delta du Nil, où vivait la déesse de la Création Neith.

L’histoire de l’Atlantide et de sa disparition

L’histoire de l’Atlantide et de ses habitants est truffée de théories. Dans la Bible, l’Atlantide est décrite comme une cité très avancée, à l’origine de nouveaux métiers, compétences et technologies. Il est possible que l’idée de l’Atlantide soit née de l’omniprésence de cette histoire ancienne, mais la Bible ne mentionne qu’une seule ville ayant sombré sous la mer. Certains pensent qu’il s’agit de l’Atlantide, bien qu’à l’époque de sa fondation, elle s’appelait Enoch.

L’Atlantide et le grand déluge : mythe ou réalité
Lorsque les dieux ont partagé le monde, l’île de l’Atlantide a été attribuée à Poséidon, qui y résidait avec la progéniture qu’il avait eue avec une mortelle. (Image : CGP Grey / Flickr / CC BY 2.0)

Selon la mythologie grecque primitive, l’île principale de l’Atlantide a été façonnée par le dieu de la mer Poséidon. Poséidon et Cléito, sa compagne mortelle, ont eu cinq paires de jumeaux mâles, et Poséidon a divisé sa terre en dix parties, donnant à son premier fils, Atlas, l’île de l’Atlantide à gouverner.

L’Atlantide s’est développée, elle était immensément prospère. Elle a tenté de conquérir toute la région méditerranéenne, mais a finalement été repoussée lors d’une bataille épique contre les Athéniens.

Lorsque les dieux ont vu que cette race autrefois honorable était devenue corrompue par la cupidité, ils ont provoqué la destruction de l’île. Selon la légende, la ville a été frappée le lendemain par une formidable catastrophe, qui l’a faite sombrer dans l’eau et disparaître.

Où se trouve l’Atlantide aujourd’hui

On a longtemps cru que l’Atlantide n’existait pas. La cité engloutie n’a jamais été retrouvée au fond de l’océan malgré de nombreuses recherches, si bien que beaucoup pensent que l’histoire de l’Atlantide n’est qu’un mythe inventé pour illustrer les vues de Platon sur la guerre et la corruption.

Au XIXe siècle, cependant, Heinrich Schliemann a prouvé que Troie n’avait pas été imaginée par Homère, et ceux qui croient en l’Atlantide continuent aussi à la chercher.

Certains pensent que son emplacement se situait dans l’océan Atlantique, mais la plupart des sites historiquement proposés se trouvent dans ou près de la mer Méditerranée, avec beaucoup de spéculations quant à savoir si l’île était basée en Sardaigne.

L’Atlantide et le grand déluge : mythe ou réalité
Le continent de l’Atlantide se situerait dans la zone que nous appelons aujourd’hui l’océan Atlantique. L’Afrique du Nord était une voisine. (Image : wikimedia / Ignatius Donnelly / Domaine public)

Le mystère de l’Atlantide continue de nous intriguer aujourd’hui. Personne ne sait exactement quand et où l’Atlantide a disparu sous les flots, ni même si la cité légendaire a vraiment existé.

Un paradis légendaire détruit

Dans son livre Atlantis, Edgar Cayce jette un regard fascinant sur la cité perdue en se basant sur ses visions de clairvoyant. Il dépeint de puissants cristaux qui concentraient les rayons lumineux afin d’alimenter en énergie des activités comme le téléguidage d’appareils capables de planer dans le ciel, sous l’eau et même dans l’espace. Les corps des Atlantes étaient fréquemment rajeunis, ce qui leur permettait de vivre des centaines d’années de plus que nous. Ils avaient des compétences extraordinaires, comme la maîtrise des conditions météorologiques.

Il mentionne également que les premiers habitants de l’Atlantide seraient d’origine extraterrestre et qu’ils y seraient arrivés il y a environ 50 000 ans en provenance du système stellaire Lyrien. Il raconte comment la corruption a fait tomber cette magnifique société en disgrâce et lui a fait perdre son pouvoir, et décrit comment elle s’est détruite, dévastant le continent dans le processus.

Dans le roman pour enfants de Charles Kingsley, The Water-Babies (1863), la légende de l’Atlantide est combinée à celle de l’île féerique de Saint Brandan, un « grand pays » qui a sombré sous les vagues à l’ouest de l’Irlande. L’auteur suggère que des traces de l’Atlantide peuvent encore être trouvées dans les étranges fleurs de cette terre, telles que la bruyère de Cornouailles et la « moneywort » de Cornouailles, décrites comme des « gages de fées laissés aux hommes sages et aux bons enfants ».

L’Atlantide et le grand déluge : mythe ou réalité
The water-babies : a fairy tale for a land-baby (1915) Boston : Houghton Mifflin. (Image : wikimedia / By Charles Kingsley / Domaine public)

Différents récits du grand déluge

Il existe tellement de mythes sur le déluge, des Inuits d’Alaska aux Canariens de l’Équateur, en passant par divers pays d’Amérique, d’Asie, d’Égypte, d’Europe, d’Australie, bref, du monde entier. Il semble difficile de les rejeter comme étant de la fiction.

Le Livre des Géants, qui date du IIIe siècle av. J.-C., ressemble au Livre d’Hénoch. Il commence par une description de la chute des Veilleurs, les anges qui sont tombés et ont produit les hybrides mi-anges, mi-hommes connus sous le nom de Nephilims. Le verset illustre l’étendue de la corruption avant le déluge, justifiant la colère de Dieu. Dans le Livre d’Hénoch, ce dernier prédisait que Noé et sa famille survivraient au déluge et préserveraient les Écritures.

De nombreux spécialistes de la Bible pensent que l’histoire de l’Arche de Noé a été inspirée par des récits mythiques de déluge, provenant de la Mésopotamie voisine, comme L’Épopée de Gilgamesh. Ces récits anciens étaient déjà devenus populaires des siècles avant que Noé ne fasse son apparition dans la Bible.

L’historien et archéologue Eric Cline, auteur de Introduction à l’archéologie biblique a comparé les premiers récits mésopotamiens à ceux de l’Arche de Noé et du déluge que les dieux ont envoyé pour anéantir les humains. « Ils choisissent un homme pour survivre. Il construit un bateau, ramène des animaux, atterrit sur une montagne et vit heureux pour toujours ? Je dirais que c’est la même histoire », a-t-il déclaré.

Les chercheurs ne s’accordent pas sur la question de savoir si le déluge biblique était plus grand ou plus petit que nos catastrophes actuelles, comme le tsunami de 2004 qui a détruit des villages le long des côtes de 11 pays entourant l’océan Indien, mais ils pensent que les expériences des gens dans les temps anciens étaient similaires aux nôtres.

« Si vous êtes témoin d’une terrible catastrophe naturelle, vous voulez une explication scientifique de ce qui s’est passé », a déclaré Karen Armstrong, auteur de A History of God. « Mais vous avez également besoin de quelque chose qui vous aidera à atténuer votre peine, votre angoisse et votre rage. Et c’est ce que le mythe nous aide à traverser. »

L’histoire de Noé peut ou non être exacte historiquement. Karen Armstrong pense cependant qu’elle est pertinente quant à notre situation actuelle sur Terre. Qu’on y croit ou non, la mythologie peut servir de référence et nous guider sur la façon de vivre une meilleure vie, de se connecter à un royaume spirituel supérieur et de construire des relations plus fortes.

Edgar Cayce croyait que la cité perdue sortirait un jour de l’océan, tout comme le soleil se lève à l’horizon de la mer. Il a prédit que les âmes atlantes reviendraient afin d’inaugurer l’entrée de l’humanité dans une nouvelle ère « éclairée ».

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.