Press "Enter" to skip to content

Nature. La merveilleuse libellule : des faits, des fables et un aperçu spirituel

SAVOIR > Nature

Avec des ailes semblables à celles d’une fée et des couleurs assorties, il n’est pas étonnant que la merveilleuse libellule soit le sujet des mythes et superstitions. Les contes magiques qui tournent autour des libellules sont aussi variés que les contrées dans lesquelles on les trouve, c’est-à-dire partout, en dehors de l’Antarctique. Plus séduisante encore, la réalité sur ces insectes remarquables est plus étrange que la fiction.

Faits fascinants sur les libellules

Les libellules sont des insectes à quatre ailes des zones humides de l’ordre des odonates, qui signifie « denté », sous-ordre des anisoptères, qui signifie « inégal », en référence à la différence de taille de leurs paires d’ailes. Cet ordre comprend des milliers d’espèces à travers le monde.

Alors que la taille des libellules d’aujourd’hui peut aller d’une minuscule envergure de 1,5 cm pour la naine écarlate (Nannophya pygmaea) de Chine à l’énorme envergure de 16 cm du pétale géant (Petalura ingentissima) d’Australie, elles sont toutes naines par rapport à leurs ancêtres préhistoriques. Des fossiles de griffons (Meganisoptera) de la période carbonifère (il y a 360 à 300 millions d’années) montrent des créatures en forme de libellules dont l’envergure des ailes dépassait 60 cm !

Les scientifiques pensent que la taille des insectes géants s’est progressivement réduite à mesure que l’oxygène atmosphérique devenait moins abondant, au cours de l’histoire de la Terre, mais ces insectes durables possèdent des caractéristiques précieuses qui leur ont permis non seulement de survivre, mais aussi de prospérer.

La merveilleuse libellule : des faits, des fables et un aperçu spirituel
Vestiges fossiles de Meganeura, un insecte géant ressemblant à une libellule, datant de plusieurs centaines de millions d’années. (Image : wikimedia / Tylwyth / CC BY-SA 4.0).

Les superpouvoirs de la merveilleuse libellule

Les libellules sont des insectes au vol si extraordinaire que les experts en robotique ont tenté d’imiter leurs mouvements avec la technologie moderne. Elles peuvent déplacer chacune de leurs quatre ailes indépendamment vers le haut, le bas, l’avant et l’arrière : ce qui leur permet de voler droit dans n’importe quelle direction, y compris en arrière. Elles peuvent s’arrêter en plein vol, effectuer des virages serrés et faire du surplace. En battant des ailes environ 30 fois par seconde, les libellules peuvent atteindre une vitesse de plus de 48 km/heure.

Les libellules ont des yeux extraordinairement grands qui se rejoignent en leur milieu et reçoivent tellement d’informations visuelles que leur traitement requiert environ 80 % de la puissance de leur cerveau. Chaque œil composé compte jusqu’à 28 000 ommatidies, ou lentilles, ce qui leur donne un champ de vision à 360 degrés. En comparaison, les humains ne peuvent voir qu’à 170 degrés, dont 100 degrés correspondent à notre vision périphérique. La vision des libellules surpasse également la nôtre en termes de spectre, puisqu’elles ont la capacité de voir les rayons ultraviolets.

Comme de nombreux insectes, les libellules pratiquent la thermorégulation. En positionnant soigneusement leur corps et en utilisant stratégiquement leurs ailes, elles peuvent maximiser ou minimiser leur exposition au soleil et même générer de la chaleur, maintenant ainsi leur corps ectothermique (à sang froid) à une température de fonctionnement optimale.

Certaines libellules migrent en fonction des conditions météorologiques et de la disponibilité de la nourriture, couvrant des distances incroyables. L’anax vert (Anax junius), commun en Amérique du Nord, migre vers le sud en essaims chaque automne, et revient vers le nord au printemps. La plus grande distance de migration parcourue par un insecte est celle de la libellule globe-trotter (Pantala flavescens), qui suit les pluies saisonnières entre l’Inde et l’Afrique - un voyage d’environ 18 000 km.

La merveilleuse libellule : des faits, des fables et un aperçu spirituel
Le globe-trotter est un insecte qui vole sur de longues distances, migrant même plus loin que le papillon monarque. (Image : wikimedia / Basile Morin / CC BY-SA 4.0)

Cycle de vie des libellules

Croyez-le ou non, les libellules passent la majeure partie de leur vie dans l’eau. Les œufs pondus à la surface de l’eau éclosent pour donner naissance à des nymphes aquatiques, qui mueront entre six et seize fois, ce qui peut prendre jusqu’à quatre ans ou plus, selon l’espèce et le climat. Les nymphes de libellules se nourrissent de larves d’autres insectes, de vers, de têtards et se dévorent même entre elles. Les adultes, qui sortent de l’eau pour une dernière mue acquérant leurs ailes lors de la métamorphose, sont également carnivores.

Les quelques adultes qui ont passé le stade périlleux de la métamorphose globale, où leur corps est faible et maladroit, ce qui en fait une proie très vulnérable, consomment quotidiennement leur propre poids corporel en autres insectes. Cela peut représenter des centaines de moustiques, un de leurs aliments préférés.

La merveilleuse libellule : des faits, des fables et un aperçu spirituel
Les libellules passent la majeure partie de leur vie sous forme de nymphes, nourries par les larves d’autres insectes dans les eaux peu profondes des étangs ou des lacs. (Image : DaveHuth / Flickr / CC BY 2.0)

Les libellules utilisent leurs pattes en vol pour attraper leurs proies. Elles ont une mâchoire flexible qui peut s’ouvrir à la taille de leur tête, avec des mandibules dentelées qui agissent comme des dents. Ces chasseurs efficaces ont un taux de réussite de 95 % ! Le stade adulte ne dure que trois à six mois, pendant lesquels ils se reproduisent et terminent leur cycle de vie.

Il convient de noter que les libellules et les demoiselles ne sont pas les homologues mâles et femelles du même insecte. Les demoiselles appartiennent au sous-ordre des zygoptères, sont généralement de constitution plus fine et se déplacent de manière plus flottante. Pour l’identification, on peut comparer les yeux et les ailes. Alors que les yeux de la libellule se rejoignent presque en leur milieu, la demoiselle a des yeux bien distincts. En position de repos, les ailes de la libellule restent éloignées du corps comme celles d’un avion, tandis que la demoiselle ramène ses ailes sur le dos.

Superstitions du monde entier

Comme les libellules sont présentes dans toutes les régions habitables de la Terre, chaque culture a sa propre interprétation de ces insectes mystérieux et fascinants. Dans la plupart des pays du monde, les libellules sont traditionnellement considérées comme des présages positifs ou des messagers du monde des esprits. Certaines superstitions de l’ancien monde, cependant, les considèrent comme des incarnations effrayantes du diable lui-même.

La libellule en Chine

La merveilleuse libellule : des faits, des fables et un aperçu spirituel
Les pratiquants du Falun Gong font revivre la culture traditionnelle chinoise avec une danse du dragon lors d’une parade de rue. (Image : Mihnea Stanciu / Flickr / CC BY 2.0)

Bien que le caractère chinois 龍 (long), signifiant dragon, ne soit pas représenté dans les caractères 蜻蜓 (qingting) pour libellule, les deux bêtes sont néanmoins liées par voie d’association. Le dragon chinois est hautement considéré comme un symbole de pouvoir, de bonne fortune et de noblesse, car les empereurs chinois étaient censés être les descendants de dragons divins. Dans le monde de l’art de la peau, 龍 est peut-être le tatouage de caractère chinois le plus populaire.

Contrairement au dragon ailé occidental, les dragons chinois ne volent pas et vivent dans l’eau. La libellule qui vole est considérée comme l’âme du dragon et est également appelée « dragon volant ». Voire, une libellule est considérée comme une chance, et si elle vole dans une maison, elle apportera des bénédictions aux membres du foyer. La libellule est toutefois perspicace et n’entrera dans une maison que si l’harmonie règne au sein de la famille.

Dans le Feng shui, l’ancienne pratique chinoise de la géomancie, le dragon est lié à l’été et aux changements continus dans la nature, symbolisant la croissance spirituelle et l’acceptation de nouveaux départs. En termes pratiques, la libellule était probablement appréciée par les premiers et nombreux paysans chinois, car cet insecte prédateur constituait un excellent moyen de lutte contre les parasites.

La merveilleuse libellule du Japon

De même, au Japon, la libellule jouit d’une excellente réputation. Associée à la joie, au courage et au succès, la libellule est souvent représentée dans les haïkus. Elle est même liée à l’histoire originelle du Japon concernant le premier empereur du pays. Selon la légende, l’empereur Jimmu (711-585 av. J.-C.), le fondateur mythique du Japon, mis en danger par un moustique, fut sauvé par une libellule qui vint à sa rescousse et dévora l’agresseur.

Au Japon, une coutume bouddhiste annuelle consiste à accueillir les esprits des ancêtres pour qu’ils rendent visite aux vivants pendant le festival d’Obon. Les cérémonies de la mi-août ont lieu lorsque les libellules sont abondantes, et certains pensent qu’elles portent les esprits sur leur dos. D’autres les considèrent comme les esprits eux-mêmes, et les libellules sont largement accueillies dans les foyers.

La merveilleuse libellule : des faits, des fables et un aperçu spirituel
De toute évidence, d’après la position des yeux, l’insecte à l’aspect effrayant représenté ici est une demoiselle, et non une libellule. (Image : Kevin Grieve / pexels)

La libellule en Europe

Dans une grande partie de l’Europe, la libellule avait la réputation d’être un personnage sinistre.

En commençant peut-être par un mythe roumain, la libellule est devenue un symbole de magie noire et de mort dans la plupart des pays européens. On raconte que le diable s’est transformé en insecte volant pour traverser un lac lorsqu’on lui a refusé de monter dans le bateau d’un pêcheur. C’est l’origine des libellules, qui sont considérées comme les auxiliaires du diable.

Un conte similaire existe en Allemagne, où une princesse hautaine et méchante se permettait de galoper imprudemment dans le royaume sur son cheval. Un petit homme à qui elle refusait de parler lui a jeté un sort pour qu’elle soit à jamais liée à son cheval, et le couple est devenu la libellule originale.

En Suède, la libellule est toujours à la recherche des mauvais personnages. Si elle vole autour de votre cou, elle vérifie probablement la pureté de votre âme et vous emmènera pour vous punir si vous manquez de vertu. Également connue sous le nom « d’aiguille à repriser du diable », la libellule peut recoudre n’importe quel orifice du visage d’un vilain enfant endormi.

Au Royaume-Uni, la libellule, « aiguille à repriser du diable », peut recoudre les serpents (symbole du diable) lorsqu’ils se blessent.

La merveilleuse libellule des Amériques

Bien qu’une partie du symbolisme sinistre ait suivi les colons européens dans le nouveau monde - avec dans l’Iowa une peur, ancrée régionalement, de voir ses doigts et ses orteils cousus ensemble lorsqu’on s’endort à l’extérieur - les Amérindiens considéraient les insectes comme de bons présages et des protecteurs.

L’une des histoires d’origine décrit la libellule comme un dragon qui a été trompé par un coyote lors d’une transformation, et qui n’a pas pu reprendre sa forme initiale. Elles symbolisent le changement et l’expédition, et leurs images sont souvent représentées dans des bijoux et sur des totems, des tipis et des poteries.

Les cultures autochtones croient également que ces insectes ont des effets bénéfiques sur la santé, leurs esprits pénétrant dans le corps pour offrir une aide médicale.

Étant donné leur forte association avec l’eau, les libellules sont connues pour prédire le temps et les conditions de pêche. Les libellules qui volent haut signifient de fortes pluies à venir, et lorsqu’une libellule se pose sur votre canne à pêche, la pêche sera bonne. La couleur de la libellule peut même vous indiquer quel poisson va mordre !

Histoire spirituelle autour de la libellule

Une histoire très appréciée d’un auteur inconnu décrit la vie d’une libellule comme un voyage spirituel qui ne peut être réalisé qu’au milieu de l’illusion.

La merveilleuse libellule : des faits, des fables et un aperçu spirituel
Une histoire très appréciée d’un auteur inconnu décrit la vie d’une libellule comme un voyage spirituel qui ne peut être réalisé qu’au milieu de l’illusion. (Image : wikimedia / Gao Qipei / Domaine public)

Il était une fois une petite communauté de coléoptères aquatiques qui vivaient sous les nénuphars d’un étang trouble. Ils vivaient simplement, se contentaient de satisfaire leurs besoins quotidiens, et telle était la vie.

De temps à autre, ils perdaient un membre de leur communauté lorsque l’individu grimpait inexplicablement sur la tige d’un nénuphar et disparaissait à jamais. Cela troublait beaucoup les coléoptères aquatiques, et l’un d’entre eux a finalement suggéré que la prochaine fois que quelqu’un monterait à la surface, il reviendrait raconter aux autres ce qu’il avait trouvé au-delà des limites de leur monde aquatique.

Ils acceptèrent tous et, par chance, le scarabée qui avait fait cette suggestion se retrouva bientôt à ramper sur la tige d’un nénuphar. Lorsqu’il atteignit la surface, il était si épuisé qu’il s’allongea pour se reposer avant de jeter un coup d’œil aux alentours. Pendant son sommeil, des ailes lui poussèrent et, à son réveil, il fut si surpris qu’il oublia sa promesse. Il s’envola dans les airs et s’émerveilla du monde sans limites qui l’entourait.

Alors qu’il survolait son petit étang, il se souvint de ses amis et se hâta d’accomplir sa promesse ; mais lorsqu’il atteignit l’eau, il se trouva incapable d’y entrer. Il comprit immédiatement qu’ils ne pourraient connaître les délices illimités de ce nouveau monde que s’ils le découvraient par eux-mêmes.

Le voyage spirituel peut être solitaire et plein d’incertitudes, mais il vous mènera à des hauteurs que vous n’auriez jamais imaginées.

Rédacteur Alber Thyme

Source : The Delightful Dragonfly: Facts, Fables and Spiritual Insight

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.