Covid-19 : une vague émotionnelle pour les adolescents

Par Vision Times
Le 01/10/2020
2020 a été une vague émotionnelle pour les adolescents, qui ont vécu des sentiments intenses de changement, de perte et d’incertitude.  (Image : pixabay / CC0 1.0)
2020 a été une vague émotionnelle pour les adolescents, qui ont vécu des sentiments intenses de changement, de perte et d’incertitude.  (Image : pixabay CC0 1.0)
 

Une étude de l’Université de Manchester et de l’Université John Moores de Liverpool a révélé que la pandémie de Covid-19 et le confinement ont déclenché une « vague émotionnelle » pour les adolescents, qui a généré de nombreux sentiments difficiles et intenses, bien qu’apportant quelques éléments positifs. Les chercheurs ont demandé à des jeunes de 16 à 19 ans de partager leur expérience du confinement et plus de 100 ont répondu à cet appel. Les chercheurs ont analysé leurs récits afin de comprendre ce qu’a été le confinement pour ces adolescents, quels sentiments il a générés et comment ils ont réussi à y faire face.

Ils ont découvert que 2020 a été une véritable vague émotionnelle pour les adolescents, car ils ont vécu des sentiments intenses de changement, de perte et d’incertitude. Nombre d’entre eux ont eu le sentiment d’avoir manqué des expériences importantes, et d’autres s’inquiètent pour leur avenir. L’une des principales conclusions est que cette année a été très mouvementée pour les adolescents. Leur vie quotidienne a considérablement changé, ils sont passés à côté des expériences de l’adolescence, dites  « normales », comme le temps passé avec des amis, la tradition des examens et du dernier jour d’école, et il y a eu beaucoup d’incertitudes soudaines quant à l’avenir.

 

Certains ont ressenti le besoin de se rapprocher des personnes qui les entourent, même si beaucoup se sont sentis déconnectés de bien des façons, et que le contact virtuel avec les amis n’a pas été suffisant. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Certains ont ressenti le besoin de se rapprocher des personnes qui les entourent, même si beaucoup se sont sentis déconnectés de bien des façons, et que le contact virtuel avec les amis n’a pas été suffisant. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Certains ont ressenti le besoin de se rapprocher des personnes qui les entourent, même si beaucoup se sont sentis déconnectés de bien des façons et que le contact virtuel avec des amis n’a pas été suffisant. Ils ont également trouvé rassurant de se rappeler que tout le monde est dans le même bateau, bien que certains aient avoué leur colère et leur frustation face à la mauvaise gestion de la pandémie par le gouvernement. Toutefois, les résultats en ce qui concerne le confinement n’ont pas été si négatifs que ça : d’une certaine manière, les adolescents ont eu le sentiment que les pressions normales avaient été supprimées et qu’ils avaient eu une rare occasion de s’épanouir et de se développer personnellement. Cela peut aussi être un important rappel de ce que nous demandons normalement aux adolescents dans la vie de tous les jours.

Le Dr Ola Demkowicz, chercheur principal et maître de conférences en psychologie de l’éducation à l’université de Manchester, a déclaré : « Nos résultats montrent à quel point cette année a été difficile pour les adolescents. Alors que les écoles et les universités sont sur le point de rouvrir, nous devons nous assurer que la santé mentale et le bien-être sont prioritaires, tout comme l’apprentissage, en veillant à ce qu’il y ait des possibilités de chercher du soutien, de renouer avec ses pairs et de se remettre doucement au travail ».

« Il est important de réfléchir à tout ce que nous avons demandé à nos jeunes de sacrifier cette année, et de s’assurer que nous pouvons leur donner un sentiment de normalité et de sécurité en allant de l’avant, notamment en veillant à ce que la réouverture des écoles se fasse sans heurts et en envisageant des initiatives pour aider les jeunes à entrer sur le marché du travail ».


Fourni par Université de Manchester (Note : le contenu et la longueur des documents peuvent être modifiés).

Traduit par Fetty Adler 

Version en anglais : New Study: Pandemic Is an Emotional Rollercoaster for Teenagers