Comment stimuler le cerveau pour apprendre plus vite

Par Vision Times
Le 26/10/2020
Faire une pause de 10 minutes après une séance d’étude de 30 à 50 minutes. (Image : pexels / CC0 1.0)
Faire une pause de 10 minutes après une séance d’étude de 30 à 50 minutes. (Image : pexels / CC0 1.0)
 

L’apprentissage est un processus difficile, qui prend beaucoup de temps. Voici 5 astuces simples qui vous aideront à planifier votre temps de manière optimale et à apprendre plus rapidement.

Notes manuscrites

La plupart des gens possèdent aujourd’hui des ordinateurs portables et y ont souvent recours pour prendre des notes. Bien que ce moyen puisse être perçu comme le plus efficace, il semblerait qu’il n’améliore en rien la vitesse d’apprentissage. Des chercheurs de l’UCLA et de l’université de Princeton ont découvert que les étudiants qui prenaient des notes manuscrites étaient capables de mieux appréhender les sujets. Ils étaient plus à l’écoute et à même de saisir les concepts importants qui leur étaient enseignés. En revanche, ceux qui prenaient des notes sur leur ordinateur portable se contentaient de transcrire, sans passer par cette phase de réflexion. Le cerveau ne traitait pas l’information et ils ne comprenaient pas ce qu’ils tapaient.

 

Éviter de prendre des notes sur un ordinateur portable. (Image : pexels / CC0 1.0)
Éviter de prendre des notes sur un ordinateur portable. (Image : pexels / CC0 1.0)
 

Il est également recommandé de travailler sur différents sujets chaque jour. Cela peut favoriser un apprentissage plus actif. Pourquoi ? « Parce que vous risquez de tout confondre si vous vous focalisez sur un même sujet au cours d’une même journée. Alors pour étudier de manière efficace, répartissez votre temps d’étude entre plusieurs sujets. Ce faisant, votre cerveau aura plus de temps pour consolider votre apprentissage », selon Daniel Wong.

Temps d’étude idéal

Passer plusieurs heures sur un même sujet peut générer une perte de temps car l’esprit n’a pas la faculté de se concentrer sur une telle durée. Au bout d’un certain temps, l’esprit se relâche et n’enregistre plus. Selon les experts du Center for Academic Success de l’université d’État de Louisiane, la durée d’une séance d’étude devrait se situer entre 30 et 50 minutes, pas plus. Une durée inférieure à 30 minutes ne serait pas suffisante, tandis qu’une durée supérieure à 50 minutes serait généralement trop longue. Une pause de 10 minutes entre chaque séance permettrait au cerveau d’absorber beaucoup plus efficacement les informations. En fonction du temps libre, Il est aussi recommandé de faire de l’exercice physique. Diverses études ont montré que l’exercice physique :

- Booste la mémoire.
- Améliore la fonction cérébrale.
- Prévient l’apparition de la dépression.
- Améliore la qualité du sommeil.
- Réduit le stress.
- Améliore l’humeur.

Révision et mémorisation

Une fois l’étude terminée, tout n’est cependant pas fini. Il faut encore alimenter le cerveau de manière répétée pendant un certain temps, pour que l’information soit bien mémorisée. Lorsqu’un sujet est assimilé, il convient de le réviser deux jours plus tard, et de le faire à nouveau 3 jours après. Cela enverra ainsi un signal au cerveau, lui indiquant que ce que vous apprenez est suffisamment important pour être retenu.

En classe, si vous en avez la possibilité, il est conseillé de se placer à l’avant. Selon plusieurs études les élèves situés au premier rang obtiendraient de meilleurs résultats. Si c’est à la demande de l’enseignant, c’est encore mieux, car ces élèves sont motivés et plus attentifs à ce qu’ils apprennent.

Consommation de chocolat

Si vous aimez le chocolat, ce qui suit est pour vous. « Le chocolat noir donne un bon coup de fouet à votre cerveau... Quand vous consommez du chocolat, votre cerveau produit de la dopamine. Et la dopamine aide à l’apprentissage et à la mémorisation. De plus, le chocolat contient des flavonols et des antioxydants, qui améliorent également les fonctions de votre cerveau », selon Life Hack.

 

Le chocolat, un atout pour votre cerveau. (Image : pexels / CC0 1.0)
Le chocolat, un atout pour votre cerveau. (Image : pexels / CC0 1.0)
 

Lire à haute voix

Lorsqu’on doit mémoriser une information importante, il est préférable de la lire à voix haute. Cela permet de visualiser et d’enregistrer l’information, alors que la lecture silencieuse ne permet que de visualiser l’information. Dans le processus de mémorisation, Le cerveau serait plus réceptif aux informations lues et répétés à voix haute.
 

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : 7 Brain Hacks That Allow You to Learn Faster