Press "Enter" to skip to content

Voyage. Les piliers sonores de Vijaya au temple Vittala

INSPIRATION > Voyage

Le temple, connu sous le nom de temple Vijaya Vittala, compte 56 piliers au total. Ils sont collectivement connus sous l’appellation de piliers SaRiGaMa, nommés ainsi d’après les notes de la musique classique indienne. (Image : Pushpendra Gautam / wikimedia / CC BY 3.0)
 

Peut-on jouer de la musique sur de la roche ? Il s’avère que cette idée a tellement passionné certains architectes de l’Inde antique qu’ils ont fini par créer un temple de pierre dont les colonnes produisent des sons musicaux lorsqu’elles sont tapotées ! Ce qui est encore plus étonnant, c’est que presque chaque pilier du temple possède une hauteur de son différente.

Le temple, connu sous le nom de temple Vijaya Vittala, compte 56 piliers au total. Ils sont collectivement connus sous l’appellation de piliers SaRiGaMa, nommés ainsi d’après les notes de la musique classique indienne - Sa, Ri, Ga, Ma, Pa, Ni. Certains des piliers sont entourés de sept piliers mineurs. Et ce sont ces piliers mineurs qui émettent le son musical.

Ces colonnes étonnent les archéologues, les scientifiques et les visiteurs curieux depuis des décennies. Lorsqu’ils sont percutés avec le pouce, chaque pilier produit un son unique et musical qui ressemble presque au son que feraient plusieurs cloches si elles sonnaient toutes à la fois. Certains des piliers ressemblent à des instruments de musique indiens.

Une analyse des piliers a conclu qu’ils contenaient un mélange de silice et de minerai métallique. L’ingéniosité et les connaissances nécessaires à la construction de ces piliers ont donné naissance à de nombreuses théories conspirationnistes. La théorie la plus populaire suppose que les anciens Indiens connaissaient la technologie de la fonte des roches et que c’est leur expertise dans ce domaine qui leur a permis de créer les piliers.

 
Ces colonnes étonnent les archéologues, les scientifiques et les visiteurs curieux depuis des décennies.
Ces colonnes étonnent les archéologues, les scientifiques et les visiteurs curieux depuis des décennies. (Image : Arian Zwegers / wikimedia / CC BY 2.0)
 

Détruits par des envahisseurs

Le temple a été une cible de destruction tout au long des siècles. Après avoir conquis la région, les Mughals ont essayé de brûler le temple. Quand cela s’est avéré vain, ils ont essayé de carboniser les piliers autant que possible, poursuivant le processus pendant des mois. Tandis que le temple a survécu à ce carnage, les brûlures constantes ont tout de même énormément détérioré les piliers, qui ont perdu en capacité de résonance. En tant que tels, les sons que les piliers produisent maintenant sont considérés comme étant étouffés, moins sonores que ceux qui étaient produits avant l’attaque des Mughal.

Après les Mughals, le pays est devenu la proie des Britanniques. Eux aussi ont essayé d’endommager le temple de toutes les manières possibles. En fait, deux piliers ont été découpés par les Britanniques. Intrigués par les sons musicaux que ces piliers produisaient, ils ont voulu les examiner plus en détail. Cependant, lorsqu’ils ont découvert que les piliers n’avaient rien à l’intérieur, ils les ont simplement jetés à l’intérieur du temple. Ces deux piliers peuvent encore être vus à l’intérieur du complexe aujourd’hui.

 
Lorsqu'ils ont découvert que les piliers n'avaient rien à l'intérieur, ils les ont simplement jetés à l'intérieur du temple.
Lorsqu’ils ont découvert que les piliers n’avaient rien à l’intérieur, ils les ont simplement jetés à l’intérieur du temple. (Image : Balraj D /  wikimedia / CC BY-SA 4.0)

Un site du patrimoine mondial

Le temple de Vijaya Vittala est situé à Hampi dans l’État de Karnataka et aurait été construit vers le XVe siècle ap. J.-C. par l’Empire Vijayanagara. C’est l’un des meilleurs exemples d’architecture de style dravidien dans la région, avec l’ensemble du temple orné de magnifiques sculptures détaillées. Le temple a été déclaré site du patrimoine mondial par l’UNESCO et est donc sous la protection du gouvernement indien. Le temple se trouve à près de 350 km de la capitale Bengaluru et à environ 65 km de Bellary.

Le temple est accessible gratuitement et les visites sont autorisées entre 8h30 et 17h tous les jours. Donc, si par hasard vous planifiez un voyage en Inde, une visite de ce temple est fortement recommandée. Le meilleur moment pour s’y rendre serait de novembre à février. Le gouvernement de l’État indien a installé des projecteurs, qui mettent en valeur le temple et l’illuminent la nuit.

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.