Press "Enter" to skip to content

Voyage. La signification de l’architecture du Temple du Ciel à Pékin

INSPIRATION > Voyage

Le Temple du Ciel à Pékin, en Chine. (Image : Philip Larson / Wikimedia / CC BY-SA 2.0)
 

Le Temple du Ciel à Pékin, construit de 1406 à 1420 durant le règne de l'empereur Yongle, sous la dynastie des Ming, est un bâtiment majestueux autrefois utilisé par les empereurs des dynasties Ming et Qing à l’occasion de cérémonies annuelles de prières au Ciel.

Sa superficie est quatre fois supérieure à celle de la Cité interdite. Conçu selon le concept de « respect des cieux et des dieux », l’ingéniosité architecturale du Temple du Ciel témoigne du grand respect des peuples traditionnels chinois pour les cieux.

Le bâtiment principal du Temple du Ciel est de forme circulaire, symbolisant le ciel et l’univers. Le hall principal est recouvert de carreaux émaillés bleus, symbolisant le ciel. Le Temple du Ciel possède six portes célestes. Le pont aux marches Vermillon relie les bâtiments principaux, tels que l’autel du tertre circulaire, la voûte céleste impériale et la salle de prière pour les bonnes récoltes. Le pont aux marches vermillon, également appelé Shinto ou la passerelle de Dieu, mesure 60 mètres de long, 29 mètres de large et 1 mètre de haut à l’extrémité sud. Il monte lentement du sud au nord, symbolisant la façon dont la route rejoint le palais céleste.

La Demeure du seigneur du Ciel 

L’autel du tertre circulaire était le lieu où l’empereur organisait des cérémonies d’adoration du Ciel. On accède à l’autel circulaire par trois terrasses successives séparées par des séries de neuf marches. Les paliers à chaque niveau des marches, les dalles et les piliers en pierre de l’autel sont tous au nombre de neuf, cette répétition étant pour souligner la suprématie du Ciel.

Un panorama avec le Temple de la prière pour les bonnes moissons au centre, vue du sud. (Image : Maros / Wikimedia / CC BY-SA 3.0)
Un panorama avec le Temple de la prière pour les bonnes moissons au centre, vue du sud. (Image : Maros / Wikimedia / CC BY-SA 3.0)
 

En se tenant debout au centre de l’autel du tertre circulaire, la vue dégagée donne aux gens l’impression qu’ils touchent le ciel de leurs mains et que leurs pieds n’ont pas de contact avec le sol, comme s’ils flottaient en l’air. Lorsque vous parlez au centre de l’autel, la voix est amplifiée et vous donne l’impression de communiquer avec le Ciel.

La Salle des prières pour de bonnes moissons

La salle des prières pour de bonnes moissons est destinée à accueillir la cérémonie de prières pour des moissons abondantes. Ce palais rond, peint en jaune d’or et vert, mesure 8 mètres de haut et 2 mètres de diamètre, avec un triple avant-toit, assemblé couche après couche en forme de parapluie. Il est majestueux et donne l’impression de s’élever vers les cieux.

Les grands piliers et les ouvertures du pavillon symbolisent les quatre saisons de l’année, douze mois, douze heures du jour et de la nuit. Les constellations dans le ciel donnent l’impression de marcher sur les nuages et de visiter le pavillon des fées. En sortant de la porte du Temple de la prière pour les bonnes moissons et en suivant le couloir vers le sud, on voit de multiples porches, le ciel et la terre illimités et magnifiques, comme aux cieux.

A l’intérieur du Temple de la prière pour les bonnes moissons. (Image : Daniel Case / Wikimedia / CC BY 3.0)
A l’intérieur du Temple de la prière pour les bonnes moissons.
(Image : Daniel Case / Wikimedia / CC BY 3.0)
 

Le Temple du Ciel est célèbre pour son ambiance calme et son environnement exceptionnel. Il affiche son concept artistique sous plusieurs aspects, tels que sa hauteur, sa rondeur et sa luminosité. L’élévation, c’est-à-dire le sublime, exprime l’immensité et la grandeur du ciel et montre la suprématie des « Cieux » face à sa propre petitesse. Par exemple, le Temple de la prière pour les bonnes moissons est trois mètres plus haut que le palais de l’Harmonie Suprême de la Cité interdite. Des murets, disposés autour de l’autel circulaire, mettent en valeur le bâtiment principal. Tout le contour du Temple de la prière pour les bonnes moissons et de l’autel circulaire est directement relié au ciel comme s’il s’élevait lui-aussi dans les airs.

En harmonie avec le Ciel

La rondeur se réfère non seulement à la forme du cercle, mais aussi à un symbole de paix, contenant toutes les choses de l’univers et en faisant complètement le tour. La luminosité symbolise la noblesse et la fraîcheur. Par exemple, la couleur principale du Temple du Ciel est le bleu. Que ce soit le ciel, les bois ou les tuiles vernissées, ils sont tous bleus et en harmonie avec la couleur du ciel. Les arbres et les vastes surfaces de végétation sont luxuriants et florissants.

La conception architecturale du Temple du Ciel intègre la philosophie ancienne, l’histoire, les mathématiques, la mécanique, l’esthétique et l’écologie, exprimant avec succès la philosophie de « l’harmonie de l’homme et de la nature ».

Rédacteur Camille Lane

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.