Press "Enter" to skip to content

Voyage. Chine : les Monts Tianzi ou pics des âmes

INSPIRATION > Voyage

Dans la province du Hunan, située au Sud-Est de la Chine, se trouve un endroit spécial. Il s’agit du parc forestier national de Zhangjiajie, un site inscrit au patrimoine de l’UNESCO. (Image : Wikimedia / chensiyuan / CC BY-SA)
 

Selon certaines philosophies anciennes, l’esprit et la matière ne font qu’un, et ceci pour chaque élément de l’univers. Alors pourquoi ne pas voyager dans des lieux anciens et découvrir leur côté magique et métaphysique ?

Dans la province du Hunan, au sud-est de la Chine, se trouve un endroit spécial. Il s’agit du parc forestier national de Zhangjiajie, un site inscrit au patrimoine de l’UNESCO. C’est un bel espace vert où se dressent les montagnes de Tianzi, qui enchantent les touristes de toute la planète, en parlant à leur âme.

Ils traversent le brouillard, ce qui donne l’impression qu’ils tombent du ciel et ondulent comme des îles flottantes. (Image : Wikimedia / cncs / CC BY-SA)
Ils traversent le brouillard, ce qui donne l’impression qu’ils tombent du ciel et ondulent comme des îles flottantes. (Image : Wikimedia / cncs / CC BY-SA)
 

Avec 240 jours de brouillard par an, 12 degrés en moyenne et des pluies fréquentes, les Monts Tianzi sont des pics de grès pointus d’origine volcanique, vieux d’au moins 380 millions d’années. Ils sont entourés d’une végétation dense et préservée, de cascades étincelantes, de ponts, de forêts de pierres et de grottes. Ils traversent le brouillard, ce qui donne l’impression qu’ils tombent du ciel et ondulent comme des îles flottantes. Ils s’apparentent au royaume céleste selon sa représentation la plus traditionnelle, touchant la dimension onirique. Le phénomène est appelé par les chinois « océan de nuages du mont Tianzi ».

Le moyen le plus simple de s’envoler à travers les montagnes suspendues est un grand ascenseur en verre, le Bailong ou ascenseur des cent dragons. (Image : Wikimedia /Ivan Dubya / CC BY-SA)
Le moyen le plus simple de s’envoler à travers les montagnes suspendues
est un grand ascenseur en verre, le Bailong ou ascenseur des cent dragons.
(Image : Wikimedia / Ivan Dubya / CC BY-SA)
 

Les empereurs du ciel

Le moyen le plus simple de s’envoler à travers les montagnes suspendues est un grand ascenseur en verre, le Bailong, ou ascenseur des cent dragons qui, sur un dénivelé de 700 mètres, conduit à visiter les principales attractions. La manière la plus magique, cependant, est de laisser son âme voler dans ces lieux de culture millénaire, en vous laissant guider par l’écho des anciens enseignements de bienveillance et de droiture, d’honnêteté, de gentillesse et de sacrifice.

En fait, ces majestueux sommets portent le nom de « Mont du Fils du Ciel ». Dans la culture traditionnelle chinoise, il est dit que seuls les empereurs les plus vertueux ou « tian zi », choisis par les divinités et descendant du ciel, étaient appelés ainsi. Leur travail consistait à gouverner le pays avec une sagesse divine et à prendre soin de ses habitants. Ils rendaient hommage aux montagnes en faisant des offrandes à la terre et au ciel, en remerciant les dieux et en garantissant ainsi la prospérité et la stabilité de leur dynastie.

Au milieu du XVIIe siècle, Kangxi a gouverné l’Empire du Milieu pendant 61 ans. Il était l’un des plus sages, des plus magnanimes et capables parmi tous les empereurs. Il a unifié le vaste empire en consolidant les normes de la dynastie Qing et en contribuant à de vastes développements culturels et économiques. (Image : Wikimedia / Domaine public / CC-PD-Mark)
Au milieu du XVIIe siècle, Kangxi a gouverné l’Empire du Milieu pendant
61 ans. Il était l’un des plus sages, des plus magnanimes et capables parmi
tous les empereurs. Il a unifié le vaste empire en consolidant les normes de la
dynastie Qing et en contribuant à de vastes développements culturels et économiques.
(Image : Wikimedia / Domaine public / CC-PD-Mark)
 

Pandora

La connexion avec la terre et le sacré, le respect des animaux et de tous les êtres vivants, la simplicité, le courage et la fraternité sont également les valeurs profondes du peuple Na’vi du pays de Pandore, l’une des lunes de l’univers de science-fiction de Avatar. Par coïncidence, le film a été tourné  dans cet endroit. Nous sommes à Yuanjiajie ou « Territoire de la famille Yuan », la zone la plus visitée du parc, qui a inspiré la célèbre montagne Hallelujah dans le film. À proximité  il y a un autre spectacle, le « Premier pont sous le ciel », une arche naturelle qui relie les pentes de deux montagnes, souvent  entourée de nuages dans une atmosphère mystique.

Le bourg de Furong, où vit l’ethnie Tujia. Une légende inspire ces lieux magiques, celle de Xiang Dakun, un fermier de l’ethnie Tujia. (Image : Wikimedia / chensiyuan / CC BY-SA)
Le bourg de Furong, où vit l’ethnie Tujia. Une légende inspire ces lieux magiques, celle de Xiang Dakun, un fermier de l’ethnie Tujia. (Image : Wikimedia / chensiyuan / CC BY-SA)
 

Légendes anciennes

Une légende inspire ces lieux magiques, celle de Xiang Dakun, un fermier de l’ethnie Tujia. Il a mené une révolte épique de fermiers locaux, sous la dynastie Song, se nommant lui-même Tianzi. Dommage que cette nomination ait été exclusivement attribuée à l’empereur. La révolte a été réprimée et les lieux se souviennent de ses actes.

Rédacteur Nello Tinazzo

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.