Press "Enter" to skip to content

Insolite. Le mystère du Sanxingdui en Chine : des milliers de trésors rares font trembler le monde

INSPIRATION > Insolite

Au printemps 1929, un fermier chinois de la province du Sichuan a trouvé plusieurs objets en jade en creusant un fossé près de sa maison, initiant ainsi la découverte puis l’étude de la civilisation Sanxingdui (三星堆).

Le mystère de l’origine de la civilisation

À environ trois ou quatre kilomètres de Guanghan, dans la province du Sichuan, trois monticules de terre jaune font saillie dans la plaine de Chengdu, d’où le nom de monticules Sanxingdui.

En 1986, suite à la découverte de deux grandes fosses rituelles de la dynastie Shang à Sanxingdui, des milliers de trésors rares ont été révélés au monde et ont été salués comme la « neuvième merveille de l’archéologie mondiale ».

La découverte de Sanxingdui a repoussé l’histoire de l’ancien royaume de Shu jusqu’à 5000 ans en arrière, alors que l’histoire de la civilisation chinoise ne remonte qu’à environ 3500 ans plus tôt. D’où vient la culture Sanxingdui ?

Le mystère du Sanxingdui en Chine : des milliers de trésors rares font trembler le monde
Tête en bronze avec visage en or. (Image : wikimedia / Tyg728 /CC BY-SA 4.0)

Les très nombreuses figures et animaux en bronze n’avaient aucun trait chinois. Les statues de « l’homme de Sanxingdui » déterrées ont un nez haut et des yeux profonds, des joues proéminentes, une bouche large et de grandes oreilles percées, qui ressemblent plus aux « étrangers » qu’aux Chinois.

Il existe un article sacrificiel sur Sanxingdui qui est également très proche du style de l’Égypte ancienne et qui est connu sous le nom de roue solaire, qui n’aurait pas dû exister dans l’ancien royaume de Shu.

Certains experts pensent que les anciens habitants de Sanxingdui pourraient venir d’autres continents.

Le mystère de la disparition du royaume de Shu

L’ancien royaume de Shu a prospéré pendant plus de 1 500 ans, puis a disparu aussi soudainement qu’il était apparu. Plusieurs hypothèses ont été avancées pour résoudre cette énigme. La première étant la théorie de l’inondation. Le site de Sanxingdui est bordé par la rivière Yazi au nord et traversé par la rivière Mamu, de sorte que certains érudits pensent que la disparition de Sanxingdui est due aux inondations. Cependant, les archéologues n’ont pas trouvé sur le site de couches sédimentaires laissées par les inondations.

Le mystère du Sanxingdui en Chine : des milliers de trésors rares font trembler le monde
Schéma des ruines de Sanxingdui. (Image : wikimedia / Gurdjieff at English Wikipedia / CC BY-SA 3.0)

La deuxième hypothèse est liée à la théorie de la guerre : la plupart des outils trouvés sur le site étaient déjà détruits ou brûlés, ce qui semble soutenir cette explication. Mais on a découvert plus tard que ces instruments ont des centaines d’années d’écart, la troisième hypothèse est la théorie de la migration mais qui n’arrive pas à expliquer pourquoi les gens sont venus et partis.

La plaine de Chengdu est riche, avec un sol fertile et un climat doux, il semble donc difficile d’expliquer ce mystère par la théorie des catastrophes. Alors quelle est la véritable raison pour laquelle l’ancien royaume de Shu a disparu de la longue histoire ?

Centre Mondial de Pèlerinage

Parmi le grand nombre d’objets en bronze mis au jour à Sanxingdui, il n’y a pratiquement pas d’objets domestiques et la grande majorité sont des objets rituels. Cette découverte montre que le système religieux de l’ancien royaume de Shu était déjà très complet. Ces objets rituels présentant les caractéristiques culturelles de différentes régions, notamment les statues en bronze et les sceptres en or, sont très proches de la civilisation Maya ou de la civilisation de l’Egypte ancienne. Ces trois anciennes civilisations ont toutes en commun de se trouver à 30 degrés de latitude nord. Selon le directeur adjoint du musée de Sanxingdui, ce phénomène indique que Sanxingdui était autrefois l’un des centres de pèlerinage mondial.

Le mystère du Sanxingdui en Chine : des milliers de trésors rares font trembler le monde
Manche de cuillère à tête d’oiseau en céramique trouvé sur le site de Sanxingdui. (Image : wikimedia / Tyg728 / CC BY-SA 4.0)

Dans la fosse, les archéologues ont découvert plus de 5 000 coquillages et ont identifié qu’ils provenaient de l’océan indien. Certains disent que ces coquillages étaient utilisés pour le commerce et constituaient les premiers échanges avec l’étranger dans le Sichuan, tandis que d’autres affirment qu’il s’agissait d’offrandes rituelles apportées par les pèlerins.

Il y a également plus de 60 défenses en ivoire qui ont suscité une controverse parmi les spécialistes entre « ivoire indigène » et « ivoire exotique ». Pour l’ancien royaume de Shu, qui était généralement perçu comme un pays qui ne communiquait même pas avec l’état voisin à cause des montagnes difficiles à passer, avoir des « importations étrangères » est vraiment quelque-chose d’incroyable.

Le mystère de l’écriture de Sanxingdui

Un trésor d’une immense valeur a été trouvé dans la fosse de sacrifices, le plus ancien sceptre en or du monde. Et l’idée que c’est « un sceptre » a été acceptée depuis longtemps par les universitaires.

Le mystère du Sanxingdui en Chine : des milliers de trésors rares font trembler le monde
Le plus ancien sceptre en or du monde. (Image : wikimedia / Tyg728 / CC BY-SA 4.0)

Mais les poissons gravés, les pointes de flèches et autres motifs sur le sceptre ont provoqué de vifs débats. Tous les éléments nécessaires à la civilisation d’un peuple sont présents parmi les découvertes de Sanxingdui, seule l’écriture était absente avant la découverte d’un sceau en forme de dragon avec quatre caractères gravés sur le fond qui signifierait « le ciel protège le monde » ou « l’œil de l’aigle garde le territoire de son peuple » selon la langue ancienne de l’ethnie Yi.

Les érudits ont une certaine idée sur le sujet. Dans Shu Wang Ben Ji (《蜀王本紀》), il est dit que les anciens habitants de Shu « ne connaissaient pas l’écriture et n’avaient ni rites ni musiques », alors que Les Chroniques de Huayang (《華陽國誌》) dit que le peuple Shu « avait beaucoup d’articles colorés ».

Quant à savoir si le dessin sur le sceptre d’or est une image ou un texte, il existe des opinions divergentes. Certains tentent déjà de les déchiffrer, tandis que d’autres experts estiment que les symboles sculptés existent fondamentalement de manière individuelle et ne peuvent exprimer le langage. Mais si ces motifs peuvent être déchiffrés, cela contribuera certainement beaucoup à résoudre le mystère de Sanxingdui. Le fait que le Sanxingdui comporte encore des points d’interrogation sur le texte fait partie de son attrait.

Originaire des civilisations extraterrestres ou préhistoriques

Les découvertes archéologiques de Sanxingdui démontrent la civilisation matérielle hautement développée ainsi que la technologie unique de cette civilisation.

Le professeur Shen Jinchuan de l’Académie des sciences a déclaré dans une vidéo qu’il existe des civilisations supérieures dans l’univers et que les humains ne sont pas la plus haute intelligence de l’univers.

Le professeur Shen Jinchuan (né en 1936), expert chinois, suggère que les gens nient toujours certaines découvertes, qualifiées de « pseudoscience », que les humains ne sont pas la plus haute intelligence de l’univers et que les civilisations extraterrestres et préhistoriques dépassent largement notre imagination.

« Comment les humains ont envisagé notre place parmi les civilisations de l’univers, nous ne devrions pas être trop fiers, il n’y a aucune raison d’être fiers, car 99,9% des mystères rencontrés sont non résolus. Sans nul doute, une civilisation supérieure existe ! »

Le professeur Shen Jinchuan est membre à part entière de la Société chinoise de physique, de la Société chinoise de chimie, de la Société internationale de minéralogie, de la Société internationale de cristallographie, de la Société géologique d’Amérique et de la Société d’exploration scientifique (SSE).

Rédacteur Tchen Sixuan

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.