Une actrice adopte le bouddhisme

Par Vision Times
Le 26/03/2020

Zuo Dayi une interprète exceptionnelle, adopte le bouddhisme suite au rôle de Bodhisattva Guanyin
 

 
Dans le roman classique chinois, intitulé : Voyage en Occident, la Bodhisattva Guanyin charge le Roi des Singes et deux autres personnes de protéger un moine qui part à la recherche des textes sacrés. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Dans le roman classique chinois, intitulé : Voyage en Occident, la Bodhisattva Guanyin charge le Roi des Singes et deux autres personnes de protéger un moine qui part à la recherche des textes sacrés. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Publié au XVIe siècle, le roman classique chinois Voyage en Occident pourrait bien être le livre le plus populaire de toute l’Asie de l’Est. Basé sur des événements historiques et influencé par la mythologie et les contes populaires chinois, il a gagné le cœur de ceux qui connaissent son histoire.

Les 100 chapitres du livre racontent l’histoire d’un moine bouddhiste nommé Tripitaka qui part en pèlerinage à la recherche de textes sacrés. Il est accompagné dans sa quête par trois compagnons, chacun ayant été chargé par la Bodhisattva Guanyin de protéger le moine tout au long du chemin. Sun Wukong, ou le Roi des Singes, est probablement le plus connu du groupe.

Avec l’avènement de la technologie, Voyage en Occident a fait aussi l’objet d’un film et d’une émission de télévision, et le public apprécie sa représentation, depuis de nombreuses années. En Chine, l’adaptation télévisée de 1986 a été particulièrement appréciée et a été largement diffusée dans tout le pays.

 

Parmi les personnages de l’histoire, le rôle le plus populaire est celui de la Bodhisattva Guanyin, qui est interprété par Zuo Dayi. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Parmi les personnages de l’histoire, le rôle le plus populaire est celui de la Bodhisattva Guanyin, qui est interprété par Zuo Dayi. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

À l’écran, chaque acteur jouait un personnage unique. Leur tenue classique et leurs performances émouvantes ont suscité l’intérêt et l’admiration du vaste public de la série. Parmi les personnages de l’histoire, le plus populaire était celui de la Bodhisattva Guanyin, qui était interprété par Zuo Dayi. Son personnage a généré chez le public un sentiment de compassion, de miséricorde et de bonté : des traits de caractère tous associés à la Bodhisattva Guanyin. Une partie de l’attrait du personnage était due à Zuo Dayi elle-même.

Née à Changsha, dans la province du Hunan, en septembre 1943, Zuo Dayi est devenue une interprète exceptionnelle dans la Compagnie d’opéra de Xiang. Plus tard, alors qu’elle jouait le rôle de la Bodhisattva Guanyin dans la série télévisée Voyage en Occident, elle a conquis le public en reproduisant méticuleusement les gestes et le charme de la Bodhisattva Guanyin. Grâce à son grand talent et à ses compétences d’actrice, Zuo Dayi a réussi à donner l’image d’un personnage surnaturel, suscitant ainsi l’admiration générale.

Des événements inhabituels au cours du tournage

Pendant le tournage de Voyage en Occident, Zuo Dayi a vécu des expériences assez inhabituelles.

Par exemple, lorsqu’elle jouait le rôle de la Bodhisattva Guanyin, le temps nuageux se transformait progressivement en une journée ensoleillée, et l’humeur de chacun s’éclaircissait. Zuo Dayi, elle-même se sentait parfois un peu bizarre.  Elle a remarqué que ses mouvements et ses mots ne nécessitaient aucune reprise, car ils semblaient sortir tout naturellement de sa bouche. Ces différents phénomènes ont conduit l’équipe à dire : « Avalokitesvara [Guanyin] est apparue ».

Certaines des scènes de Voyage en Occident ont été tournées à Chengdu et dans les temples du Mont Emei. Une fois, la journée était particulièrement froide et lugubre, mais la scène nécessitait une journée ensoleillée et lumineuse. Le réalisateur plaisanta avec Zuo Dayi en disant « Bodhisattva Guanyin, s’il te plaît, montre-nous ta pitié et bénis-nous en nous offrant une belle journée ». En entendant cela, Zuo Dayi a spontanément joint les mains et s’est mise à chanter. Miraculeusement, peu de temps après, les nuages se sont dissipés !

Zuo Dayi se souvient avec un sourire : « Il ne s’est pas produit une seule fois sans que les gens ne  me disent que la Bodhisattva Guanyin me bénissait. De nombreuses personnes croyaient en la Bodhisattva Guanyin. Il y a eu des cas où , après le tournage, des gens voulaient prendre des photos avec moi. Je leur disais de faire la queue. Bien sûr, ils croyaient en la Bodhisattva Guanyin, pas en Zuo Dayi, mais quand je jouais le rôle de la Bodhisattva Guanyin, je représentais cette image, symbole de réconfort pour les gens ».

 

Certaines des scènes de Voyage en Occident ont été tournées à Chengdu et dans les temples du Mont Emei. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Certaines des scènes de Voyage en Occident ont été tournées à Chengdu et dans les temples du Mont Emei. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Zuo Dayi assimilée à la bodhisattva Guanyin

De nombreux moments mémorables se sont produits pendant le tournage du film…

Une fois, alors que Zuo Dayi était sur la montagne avec l’équipe de tournage, la foule s’est précipité vers elle, disant qu’elle voulait voir la Bodhisattva Guanyin. Des enfants l’entouraient et certains habitants de la campagne avaient même fait un long voyage pour la voir : la traitant comme la déesse Guanyin et s’agenouillant pour l’adorer. Peu importe comment Zuo Dayi expliquait qu’elle n’était qu’une actrice, les gens n’acceptaient tout simplement pas ce fait.

Lors du tournage à Kunming, un fermier et son fils ont fait un long voyage pour voir Zuo Dayi, en empruntant une route très montagneuse. Dès que le fermier l’a vue, il s’est mis à genoux, invoquant la grande compassion de la Bodhisattva Guanyin et l’implorant de bénir son fils.

Il arrivait aussi que Zuo Dayi se rende au temple pour prier et lorsqu’ils la voyaient, les fidèles criaient : « Guanyin s’est manifestée ! ». Ils s’agenouillaient, alors pour prier. Pendant le tournage des scènes, certains touristes joignaient leurs mains pour vénérer Guanyin, mettant souvent Zuo Dayi dans une situation embarrassante. Certains avaient même imprimé sa photo et l’avaient modifiée en portrait de Guanyin !

En se remémorant cette période, Zuo Dayi, qui n’était payée que 8 dollars US par épisode, a déclaré : « À cette époque, les acteurs étaient simples et dévoués. Ils n’étaient pas exigeants et ne cherchaient pas la célébrité. Tout ce qu’ils voulaient, c’était bien jouer ».

La croyance grandissante de Zuo Dayi pour le Bouddhisme

Au départ, Zuo Dayi ne croyait pas au bouddhisme, mais après avoir vécu ces miracles, elle a lentement commencé à y croire. Après avoir regardé, Voyage en Occident, de nombreuses personnes ont également commencé à croire au bouddhisme ainsi qu’en la déesse Guanyin.

 

Après avoir regardé Voyage en Occident, de nombreuses personnes ont commencé à croire au bouddhisme et à la Bodhisattva Guanyin. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Après avoir regardé Voyage en Occident, de nombreuses personnes ont commencé à croire au bouddhisme et à la Bodhisattva Guanyin. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Voyage en Occident a reçu un accueil enthousiaste. Dix ans plus tard, il était prévu de faire une suite au film. Le réalisateur s’est rendu personnellement à Changsha pour rencontrer Zuo Dayi et lui demander de jouer le rôle de la Bodhisattva Guanyin. Le réalisateur s’attendait à ce que l’apparence de Zuo Dayi ait changé au fil des ans, mais lorsqu’il l’a retrouvée, il a été surpris de constater qu’elle n’avait pas changé ! Il lui a dit avec humour : « Depuis 10 ans, ton apparence n’a pas changé du tout ! Est-ce parce que tu as obtenu l’élixir de Guanyin ? ». Zuo Dayi a repris le rôle de la bien-aimée Guanyin.

Pendant cette période,  la Chine a produit de nombreux grands acteurs qui exerçaient l’art de façon désintéressée, sans s’attacher à la gloire ou à la richesse. Ils aspiraient seulement à faire de leur mieux pour incarner les personnages qu’ils jouaient, en donnant tout ce qu’ils avaient en retour.

Voyage en Occident a été la première pièce mythique en Chine. Elle a été diffusée plus de 2 000 fois au cours des 30 dernières années, ce qui témoigne de la profondeur de cette histoire dans la culture chinoise. Peu d’histoires ont exercé une influence aussi profonde sur l’industrie cinématographique en Chine, et ce récit étonnant relie les souvenirs émotionnels de nombreuses générations de personnes dans toute la Chine.


Traduit par Charlotte Clémence

Version en anglais : Actress Develops a Belief in Buddhism after Playing Bodhisattva Guanyin