Fête des lanternes

Par Caroline Daix
Le 09/02/2020
Fête des Lanternes. (yuyun fan/Pixabay)
Fête des Lanternes. (Image : yuyun fan / Pixabay

Arbre à Feu et Fleurs Argentées – Lanternes décoratives

Les lanternes décoratives sont légèrement différentes des lanternes ordinaires, en plus de leur fonction d’éclairage, elles offrent également aux gens une expérience esthétique et une représentation artistique uniques pour exprimer les bons voeux. Les lanternes décoratives traditionnelles ont vu le jour sous la dynastie Han il y a plus de 2000 ans et sont devenues très populaires sous les dynasties Tang (18 juin 618 – 1er juin 907) et Song (960 – 1276). De l’Antiquité à nos jours, les Chinois ont élaboré toutes sortes de lanternes décoratives pour célébrer les grandes fêtes, en particulier la Fête des Lanternes, où l’on peut admirer toutes sortes de lanternes et résoudre les énigmes écrites sur ces lanternes. Si l’on a trouvé une énigme, on peut recevoir un cadeau.

 

Fête des Lanternes de l’Empereur Ming Xianzong. (Anonyme / Dynastie Ming / domaine public)
Fête des Lanternes de l’Empereur Ming Xianzong. (Anonyme / Dynastie Ming / domaine public)
 

La Fête des Lanternes tombe le quinzième jour du premier mois lunaire, soit le premier mois de la nouvelle année. Elle marque la fin des festivités du Nouvel An chinois. Quant à son origine, il existe plusieurs explications.

D’après une légende, cette fête aurait pris origine sous le règne de l’Empereur Han Wendi de la dynastie Han, lors de la fin du coup d’Etat lancé par le Clan Lü. Une autre légende raconte que l’Empereur Han Wudi s’inspira d’une cérémonie bouddhiste durant laquelle on allumait des lanternes pour célébrer les Bouddhas et il ordonna qu’on allume des lanternes au palais impérial, dans les temples ainsi que chez les mandarins et le peuple pour célébrer les bouddhas.

 

Célébrer le bouddha. (该图片由 / (El Caminante) / 在 / Pixabay /上发布)
Célébrer le bouddha. (Image : El CaminantePixabay)
 

Cette fête est également connue sous le nom de «Fête de Shangyuan» (du Taoïsme) et a pour vocation de célébrer le gouverneur du Ciel : le mandarin céleste du premier degré qui régit le premier tiers de l’année et supervise les divinités célestes.

Quelle que soit son origine, la Fête des Lanternes a toujours été une occasion de célébrer les Divinités et de se retrouver en famille. Ainsi, les Chinois ont également développé des activités pour se divertir pendant la fête : partir à la découverte de ces œuvres d’art que sont les lanternes décoratives et résoudre les énigmes écrites dessus.

Il existe de nombreuses formes de lanternes décoratives. Certaines sont à l’image d’animaux comme le tigre, le poisson, ou même d’animaux sacrés comme le dragon, le phénix, etc. D’autres représentent des scènes mythologiques ou légendaires et des contes comme le roi singe. Les matériaux utilisés pour leur fabrication sont également très variés. On peut utiliser du tissu, du papier, du verre, de la soie ou du bambou, etc. Les lanternes sont traditionnellement fabriquées à base de fines lamelles de bambou que l’on recouvre de papier ou de soie colorés. Certaines lanternes arborent de jolis motifs brodés, des gravures, du papier découpé, des calligraphies ou des dessins traditionnels.

 

Plaisir dans une ère de paix. (Dynastie Qing / domaine public)
Plaisir dans une ère de paix. (Dynastie Qing / domaine public)

Sous la dynastie Tang, il y avait même des lanternes surprenantes de «haute technologie». Certaines étaient en forme d’arbres à cent branches, donnant l’illusion d’un arbre à feu avec des fleurs argentées. D’autres étaient en forme de kiosque de plusieurs étages ou voire en forme de grande roue de 60m de haut, décorées d’or et d’argent, avec 50000 lampes disposées sur la grande roue que l’on allumait simultanément. Sous les dynasties Ming et Qing, les habitants de Nankin ont inventé une lanterne simulant une course de chevaux. Lorsque la lanterne tourne, les chevaux dessinés sur la lanterne commencent à s’animer et à courir.

La Fête des Lanternes est non seulement une fête divertissante, mais aussi une activité culturelle bien particulière. Les Chinois ont pris l’habitude d’écrire des énigmes sur les lanternes, les monarques et le peuple sortaient pour admirer les lanternes et résoudre les énigmes. Pour les lettrés, c’était l’occasion de se réunir, de consommer de l’alcool en écrivant des poèmes et en échangeant des énigmes. Il existe de nombreuses anecdotes à ce sujet.

Sous la Dynastie Song du Nord, le grand lettré Wang Anshi invita son ami Wang Jipu chez lui à l’occasion de la Fête des Lanternes. Au cours du repas, Wang Anshi proposa à son ami de résoudre l’énigme suivante : «Qu’est ce qui est rond quand on le dessine, carré quand on l’écrit, court en hiver, et long en été ?»

Wang Jipu réfléchit, mais au lieu de lui répondre directement, il proposa à son tour une énigme à WANG Anshi : «Il y a un poisson dans la Mer de l’Est, qui n’a ni tête ni queue, quand on lui ôte sa colonne vertébrale, il devient ton énigme !»

Répondre à une énigme en en proposant une autre, c’est vraiment amusant. Wang Anshi réfléchit un peu et sourit.Il s’avérait que la réponse à leurs deux énigmes était le caractère chinois «soleil» (日)

 

Caractère chinois «soleil» sur bronze. (wikimédia)
Caractère chinois «soleil». (wikimédia)
 

Aujourd’hui, les lanternes décoratives chinoises sont présentes dans le monde entier. Leurs  délicates et exquises représentations, riches de poèmes et d’énigmes sont à la fois divertissantes et culturelles, véhiculant le savoir et l’espoir pour un bel avenir.


Avec la collaboration de Jubei