Press "Enter" to skip to content

Tradition. Les cinq éléments (1/9)

CHINE ANCIENNE > Tradition

La racine des cinq éléments

L’au-delà : les fleurs de lotus dans les autres espace-temps. (Image : minghui)
 

La voie du Yi Jing (易經) et la théorie des cinq éléments sont une partie importante de la culture traditionnelle chinoise. Ils comprennent de nombreux éléments qui ont touché et influencé tous les aspects de la culture traditionnelle. Ils ont été étudiés par un grand nombre d’érudits, d’intellectuels et de taoïstes à travers les âges, qui ont laissé beaucoup d’écrits systématiques et complets sur le résultat de leurs études, notamment dans les domaines tels que la médecine traditionnelle, l’astronomie et la géographie, la numérologie et la prédiction. Ce qui suit est une brève introduction aux bases des cinq éléments et de la voie de Yi (易道) sous différents angles. Nombre des idées présentées dans cet article sont les perceptions personnelles de l’auteur, et certaines d’entre elles sont différentes des compréhensions transmises par les anciens.

La racine des cinq éléments

En ce qui concerne les cinq éléments, le monde les appelle également le yin et le yang et les cinq éléments, mais à proprement parler, dans le principe du Taiji (太極) dans le taoïsme, il y a une différence entre les connotations du yin et du yang et les cinq éléments. Les niveaux auxquels ils fonctionnent et existent sont également différents. Dans le principe du Taiji, le principe du yin et du yang est toujours présent, du plus haut au plus bas, avec différentes connotations à différents niveaux. Il est profond, subtil, inclusif et fondamental. Lorsque les taoïstes parlent du Tao, ils parlent en fait du yin et du yang. Le diagramme Taiji que nous voyons est également une structure d’un yin et d’un yang. La théorie des cinq éléments n’est que le niveau le plus bas du principe de Taiji, car la théorie du yin et du yang la traverse également, de sorte qu’on peut l’appeler yin yang et les cinq éléments.

Dans le principe de Taiji, la théorie de base de la création de l’univers est « Wuji crée Taiji ». Le terme Wuji (無極) est également connu sous le nom de « néant » ou « Tao », et le Wuji est l’existence innée. Créer, c’est produire, donner naissance. Taiji est « l’existence », c’est-à-dire « yin et yang », qui fait référence à l’univers et à l’espace-temps ainsi qu’à tous les êtres qui s’y trouvent, et Taiji est aussi l’existence de l’au-delà. Le mot « Wu » (無) dans « Wuji » a également les significations (comme ces caractères sont homophones) de « moi » (吾), « éveil » (悟), « cinq » (五), « matière » (物), etc.

L’au-delà : les fleurs de lotus dans les autres espace-temps. (Image : minghui)
Wuji, Taiji et les cinq éléments. (Image : wikimedia / AnonymousUnknown author/ CC0)
 

« Ji » (極) est le yin et le yang et a également les significations d’extrême, limite, ultime et final. En d’autres termes, Wuji signifie également « moi ultime », « l’éveil ultime », « l’origine ultime des cinq éléments » ou « la matière ultime » (la signification de « cinq » et « matière » est ici différente, par exemple, dans la vision taoïste, le monde est constitué des cinq éléments, mais dans la vision bouddhiste, il est composé des quatre matières, à savoir la terre, l’eau, le feu et le vent).

La signification concrète est la suivante : pour tous les êtres dans le Taiji, le Wuji est la plus haute incarnation du moi, la plus haute incarnation de la sagesse (l’éveil), la plus haute incarnation des cinq éléments (cinq) et la plus haute incarnation de la matière. Pour Wuji, tous les êtres dans le Taiji sont la manifestation la plus inférieure (extrême) du moi, de la sagesse (éveil), des cinq éléments et de la matière.

Et ce principe de « Wuji crée Taiji » est applicable à tout univers. C’est-à-dire qu’à tout niveau de l’univers, pour tous les êtres de cet univers, le principe de la création de l’univers est que le Wuji donne naissance au Taiji, et alors le Wuji reconnu par les êtres de ces différents niveaux n’est pas le Wuji ultime, mais le Taiji aux yeux des êtres supérieurs. Seul le Wuji ultime et final est l’origine ultime de cet univers immense, il est le Grand Tao lui-même et si nous utilisons le concept bouddhiste, il est la Grande Loi elle-même, qui est appelée le Créateur dans ce monde.

Les cinq éléments dont on va parler dans cette série sont également l’une des manifestations et connotations du Grand Tao. Ils sont la manifestation de la sagesse du Créateur à sa guise, et l’origine ultime des cinq éléments, le cinq ultime. En même temps, dans le monde des cinq éléments, il est également conforme au principe de « Wuji crée Taiji ». Dans l’article suivant, on va se pencher sur le concept des cinq éléments.

À suivre…

Rédacteur Jessica Wang

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.