Press "Enter" to skip to content

Tradition. Le Singe contre le Roi imposteur

CHINE ANCIENNE > Tradition

Pérégrinations vers l’Ouest. (Image : Shenyunperformingarts.org)

Lors de leur voyage épique « Pérégrinations vers l’Ouest » pour ramener les Écritures bouddhistes en Chine, le moine Tang et ses trois disciples traversèrent de nombreuses terres exotiques, et se heurtèrent à de nombreux incidents étranges. Dans un épisode, ils arrivent au royaume de Wuji où un sorcier maléfique a usurpé le trône. Le moine Tang exhorte ses disciples « tueurs de monstres » à leur venir en aide, mais la situation s’avère plus compliquée qu’ils ne le pensaient.

De la sécheresse à la noyade

Le désespoir règne au royaume de Wuji. Une sécheresse a vidé les puits et asséché le fleuve. Depuis trois ans, aucun brin d’herbe n’a poussé et le peuple meurt de faim. Le roi a partagé la souffrance de ses sujets, jeûnant, brûlant de l’encens et priant le ciel jours et nuits. Hélas, pas une goutte de pluie ne tombait pour soulager cette terre desséchée.

Un jour, un sorcier taoïste apparut et prétendit pouvoir invoquer la pluie. C’était bel et bien la vérité : alors qu’il pointa son fouet magique, des nuages de tempête s’amoncellèrent, des éclairs traversèrent le ciel et une pluie torrentielle s’abattit.

Voyant ses puits déborder et les eaux du fleuve monter, le roi fut si reconnaissant qu’il ne se méfia pas du sorcier, ne pensant à aucune intention malveillante de sa part. Mais alors qu’il se penchait au dessus d’un puits pour boire une gorgée tant désirée, le sorcier se glissa derrière lui et le projeta à l’intérieur, commettant un assassinat de sang froid. Le démon gloussa de joie et se transforma à l’identique image du roi. Puis, à l’insu de tous les sujets de Wuji, il prit la place du roi sur le trône, et se délecta de tous les plaisirs royaux.

Un sorcier taoïste invoquant la pluie arrive dans le royaume, mais sa véritable intention est de se débarrasser du roi et d’usurper le trône. (Image : Shenyunperformingarts.org)
Un sorcier taoïste invoquant la pluie arrive dans le royaume, mais sa véritable intention est de se débarrasser du roi et d’usurper le trône. (Image : Shenyunperformingarts.org)

Nos héros à la rescousse

Trois ans plus tard, lors de leur pèlerinage, le moine Tang et son équipe arrivèrent à Wuji. Après une longue journée de marche, le Roi des Singes s’assit pour se reposer. Le Bonze des Sables s’appuya contre leurs bagages et leur maître s’installa pour méditer. Le Cochon aux Huit Voeux, toujours à l’affût de ses envies, vit un puits et s’y précipita pour y boire une bonne gorgée. Mais, juste au moment où il baissait son museau, l’eau commença à gargouiller sinistrement. Effrayé, il se précipita vers ses compagnons mais les trouva profondément endormis. Mais, pas du genre à s’inquiéter, Le Cochon aux Huit Voeux s’allongea et s’endormit en quelques secondes.

De ce puits bouillonnant jaillit une vapeur argentée qui se transforma en une image fantomatique du roi Wuji noyé. Le spectre approcha du moine en méditation et, se prosternant, le supplia de lui venir en aide et obtenir justice. Puis, il retourna au fond du puits, aussi silencieusement qu’il en était sorti.

Le matin suivant se leva. Le moine Tang se souvint de l’étrange vision lors de sa méditation et envoya ses disciples enquêter. Plongeant au fond du puits, ils tombèrent sur le Palais de Cristal sous-marin du Roi Dragons des puits. A-t-il quelque chose de spécial à leur montrer ? Et qu’en est-il du corps du roi Wuji noyé ? Heureusement, le dragon avait pensé à soigner le roi Wuji avec une perle de conservation, et les disciples ramenèrent son corps en parfait état. En voyant le défunt, leur maître insista sur le fait qu’en tant que moines, ils devaient avoir de la compassion pour tous. Il est de leur devoir d’aider : le roi devait ressusciter.

Après la visite de l’esprit du roi noyé dans les rêves du moine Tang, le moine envoie ses disciples récupérer le corps du roi. (Image : Shenyunperformingarts.org)
Après la visite de l’esprit du roi noyé dans les rêves du moine Tang, le moine envoie ses disciples récupérer le corps du roi. (Image : Shenyunperformingarts.org)

Heureusement, le Roi des Singes connaissait une pilule magique capable de ramener les hommes d’entre les morts. La pilule est fabriquée au Ciel par le seigneur suprême Lao-Tseu, divinité taoïste. D’un saut périlleux, le Singe s’envola vers les Palais paradisiaques et virevolta autour des fours à élixir, jusqu’à ce que la divinité taoïste arrive. Se rappelant des manigances du Singe 500 ans plus tôt, il refusa immédiatement de le rencontrer. Mais en y réfléchissant bien, et méfiant que le Singe ne puisse à nouveau avoir recours à ses mauvais tours, Lao-Tseu fit sauter le bouchon de sa gourde et lui donna une pilule d’or.

Le Singe retourna rapidement à Wuji et ressuscita le roi. Alors déterminés à le remettre sur le trône, les pèlerins déguisèrent Sa Majesté et se dirigèrent vers la capitale.

Le mot de la fin

Le Singe affronte l’imposteur et une escarmouche s’ensuit. (Photo: Shenyunperformingarts.org)
Le Singe affronte l’imposteur et une escarmouche s’ensuit. (Image : Shenyunperformingarts.org)

En entrant dans le Palais, ils affrontèrent immédiatement le faux roi. Paniqué, celui-ci arracha une épée à un garde afin d’attaquer le Singe et la bataille commença. Le sorcier se battait dignement, et recelait même quelques tours dans son sac, mais il ne fut pas à la hauteur.

Cependant, au moment où le Singe soulèvait sa massue en or pour l’achever, une splendide voix s’écria : «Retiens ta main ! Je suis ici pour récupérer ce monstre pour toi.» Et voici, qu’une Bodhisattva apparut sur un nuage multicolore. Tout le monde s’agenouilla en révérence. Puis, sortant un miroir magique et révélateur, elle exposa la forme véritable de la créature - un lion aux cheveux bleus, du palais de la bodhisattva.

Une bodhisattva descend pour arrêter le combat et révéler la vraie forme du sorcier. (Image : Shenyunperformingarts.org)
Une bodhisattva descend pour arrêter le combat et révéler la vraie forme du sorcier. (Image : Shenyunperformingarts.org)

Déconcerté, le Singe supplia qu’on lui donne une explication. Il y a trois ans, le Bouddha avait envoyé la bodhisattva conférer le rang d’arhat au bienveillant roi Wuji. Hélas, le roi n’avait pas reconnu la divinité sous son déguisement de mendiant et ordonna qu’on attache et jette la bodhisattva dans les douves pendant trois jours. Comme rétribution pour le sacrilège, Bouddha avait envoyé le lion pour détrôner le roi pendant trois ans. Cependant, sous le règne du lion, il pleuvait régulièrement et les pluies ont mis fin à la sécheresse. L’État était resté fort et le peuple a pu vivre en paix.

Reconnaissant sa terrible folie, le roi s’agenouilla en se repentant. Puis, la bodhisattva reprit son lion et retourna au ciel. Tout fut rectifié dans le royaume de Wuji et les pèlerins, leur travail accompli, poursuivirent leur voyage sacré vers l’Ouest.

Source : https://fr.shenyunperformingarts.org/

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.