Press "Enter" to skip to content

Tradition. La symbolique des anciens lions de pierre

CHINE ANCIENNE > Tradition

Un lion de pierre en Chine. (Photo: Josch13 / Pixabay)

Dans la Chine ancienne, des lions de pierre étaient placés de chaque côté de l’entrée des édifices importants tels que les palais, les tribunaux, les mausolées, les temples, les jardins et les ponts.

Le lion est considéré comme un animal puissant. Sa crinière imposante et son rugissement féroce lui valent le surnom de « Roi des animaux ». Comment cet animal qui n’est pourtant pas originaire de Chine a-t-il pris autant d’importance dans ce pays ?

Selon les documents historiques, les lions ont été introduits en Chine sous l’empereur Hang Wudi, après que l’éminent émissaire et explorateur Zhang Qian, ait ouvert la route de la soie et développé les relations avec les régions occidentales.

Avec la diffusion du bouddhisme de l’Inde à la Chine, le lion a progressivement pris la place du tigre en tant que roi des animaux. Dans une note de ​La transmission de la lampe, le moine Dao Yuan indique : « Bouddha Shakyamuni est né avec un doigt pointant vers le ciel et un doigt pointant vers la terre, alors que le lion rugissait : " Ciel et Terre ! Je suis le plus grand ! " »

Suite à cela, le rugissement du lion a été utilisé pour décrire la puissante voix de Shakyamuni lorsqu’il donnait ses enseignements. On disait que sa voix avait le pouvoir d’éliminer le mal. Le lion a ainsi gagné en importance dans le bouddhisme et fut considéré comme un animal divin propice.

Les artistes chinois se mirent à sculpter les lions dans la pierre

Estimé, le lion est rapidement devenu un animal noble et majestueux dans l’esprit des gens et un objet de sculpture sur pierre. Sous les dynasties Han et Tang, les lions de pierre ont fait leur apparition dans les mausolées impériaux et à l’entrée des cimetières des nobles. Les lions étaient habituellement accompagnés d’autres statues d’animaux, généralement un cheval ou une chèvre. Le lion n’était pas encore populaire mais il impressionnait et inspirait la crainte. Son utilisation s’étendit progressivement.

Les gens se sont mis à placer des lions devant la porte de leur maison comme des gardiens. Ils étaient supposés protéger le foyer, chasser les fantômes et les esprits maléfiques, ainsi qu’attirer la chance et la prospérité. Les statues étaient belles.

Dans la Chine ancienne, on croyait au principe du yin et yang tout en mettant l’accent sur l’harmonie entre ces deux éléments. L’emplacement des lions de pierre obéissait donc à certaines règles. Les lions étaient généralement placés par couple. Sur le côté gauche (qui est considéré comme yang dans la tradition chinoise), se trouvait le mâle (Yang) et à droite, se trouvait la lionne (Yin). Habituellement, une boule de soie en forme d’hortensia était placée sous la patte du lion, symbolisant un pouvoir illimité et un lionceau s’appuyait sur la patte de la lionne, symbolisant une postérité florissante. De nos jours en Chine, les lions de pierre sont souvent utilisés comme objets de décoration.

Rédacteur Laïla Hachimi

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.