Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Sagesse. Les Cinq Empereurs de la Chine ancienne ont régné par la vertu

CHINE ANCIENNE > Sagesse

La période des Cinq Empereurs est la première étape de la civilisation chinoise, vieille de 5 000 ans. Elle se situe entre la longue période des Trois Augustes et la dynastie Xia, la première dynastie chinoise à avoir gouverné le monde avec une dynastie familiale. Il s’agit d’une période de près de 1 000 ans, soit il y a environ 4 000 à 5 000 ans.

Après la longue période des Trois Augustes, les ancêtres de la Chine ont non seulement acquis les capacités de survie et la civilisation de base que les êtres humains devraient avoir, mais plus important encore, dans cet état de vie apparemment primitif, il y avait déjà les fondements d’une culture demi-dieu, grande et profonde, qui reliait le ciel, la terre, l’homme et le divin. C’est sur cette base que les Cinq Empereurs ont commencé à bâtir de manière systématique la civilisation chinoise que nous connaissons aujourd’hui.

Documents historiques sur les Cinq Empereurs

Dans les documents anciens,  le mot « Empereur » (帝, di) renvoietout d’abord au sens d’« Empereur du ciel », c’est-à-dire au sens du maître de toutes les divinités célestes. Cette notion est clairement indiquée dans les documents de référence datant des dynasties Shang (1570-1045 av. J.-C.) et Zhou (1046-256 av. J.-C.).

Les Empereurs de la période des « Cinq Empereurs » étaient pour la plupart des souverains semi-divins qui étaient « divins au ciel et saints sur terre ». Jusqu’à l’Empereur Yu, qui a endigué les inondations et inauguré une autre période historique, celle des dynasties Xia (vers 2070-1600 av. J.-C.), Shang et Zhou, ils étaient tous les demi-dieux ayant accompli de nombreux miracles dans le monde.

Quels sont donc les Cinq Empereurs de l’histoire chinoise ? Il existe des documents dans de nombreux livres anciens, et il y a également de nombreux documents et citations dans les écrits des sages, d’avant la dynastie Qin. En raison de la diversité des points de vue, les affirmations sur les Cinq Empereurs sont différentes. Il existe davantage de documents historiques qui citent l’Empereur Jaune, l’Empereur Zhuan Xu, l’Empereur Ku, l’Empereur Yao et l’Empereur Shun, certains documents citent également Fuxi, Shao Hao et l’Empereur Yan.

À l’époque des Cinq Empereurs, il existait déjà un système d’écriture et des historiens chargés de consigner l’histoire, de sorte que les paroles et les actes des Empereurs ainsi que les grands événements du monde pouvaient être consignés de manière authentique et complète. Plus tard, au cours des longues années de transmission, des catastrophes naturelles ou des changements sociaux et d’autres facteurs ont fait que les documents originaux ont été perdus, en grand nombre, à ce jour.

Les Cinq Empereurs de la Chine ancienne ont régné par la vertu
L’inventeur de l’écriture chinoise : Cang Jie. (Image : wikimedia / classes.bnf.fr/dossiecr/my-chine.htm / Domaine public)

Mais heureusement, la civilisation chinoise présente deux caractéristiques dans ses écrits historiques : premièrement, depuis l’époque des Cinq Empereurs, il y a eu des légendes et des écrits historiques ininterrompus, et tous les personnages et événements historiques majeurs ont été relayés et enregistrés. Deuxièmement, dans les écrits des générations suivantes, qu’il s’agisse de livres d’histoire ou d’autres types de littérature, les légendes et les écrits historiques des ancêtres sont continuellement cités.

Cette compilation continue et ces références croisées permettent de présenter l’ensemble de l’histoire de la Chine de manière holographique à tout moment, faisant de l’évolution de la Chine sur près de 5 000 ans, la seule histoire au monde à avoir été enregistrée sans interruption.

En raison du grand nombre de livres historiques, beaucoup de faits historiques sont référencés de manière croisée par différents documents, et les faits historiques de base sont hautement crédibles. Comparée à d’autres peuples, la recherche historique chinoise est relativement moins dépendante des objets archéologiques. Cependant, de nouvelles découvertes archéologiques ont émergé sans cesse ces derniers temps et ont apporté des confirmations à l’histoire de la Chine ancienne.

Les Empereurs célestes, les empereurs terrestres et le rôle de l’astrologie dans la Chine ancienne

Ce qui diffère de la période des Trois Augustes, c’est qu’au cours de cette période, ces grands Empereurs, qui étaient à la fois « divins au ciel et saints sur terre », ont commencé à faire preuve de grandes vertus sur terre, pour jeter méthodiquement les bases des 5 000 ans de civilisations vertueuses et d’enseignements humains que nous connaissons aujourd’hui. C’est pourquoi, 1 500 ans plus tard, Confucius, le patriarche de la philosophie humaine, admirait de tout son cœur et de toute son âme les enseignements des Cinq Empereurs.

Les Cinq Empereurs de la Chine ancienne ont régné par la vertu
Les Cinq Empereurs agissent en fonction des manifestations célestes, conformément à l’ordre du ciel. (Image : wikimedia / 书格 / CC0)

La culture chinoise, immense et profonde, trouve son origine dans les racines divines. Depuis les temps anciens, les Chinois ont transmis la notion des Cinq Empereurs célestes, considérant que le plus grand divin de la nature, connu au niveau cosmique inférieur, qui est en charge des trois royaumes où vivent les êtres humains, est le dieu suprême Haotian Shangdi, également connu sous le nom d’Empereur Céleste, d’empereur du Ciel, de Dieu, de Grand Empereur du Ciel, de Seigneur du Ciel…

Sous le dieu suprême Haotian Shangdi se trouvent les Cinq Empereurs célestes, qui sont responsables des cinq orientations (est, sud, ouest, nord et centre), représentant les cinq éléments (métal, bois, eau, feu et terre), et qui sont également connus sous le nom d’Empereurs des cinq orientations ou d’Empereurs des cinq éléments, etc.

Les Chinois anciens ont procédé à la répartition de la sphère céleste autour du pôle nord céleste en trois régions de constellations, à savoir Ziwei (palais pourpre interdit), Taiwei (palais Suprême) et Tianshi (marché céleste). Ziwei est le centre, représentant le lieu où réside l’Empereur Céleste, ce qui correspond au palais impérial où réside la famille impériale sur terre. Taiwei est secondaire, représentant la cour céleste, qui correspond à la cour impériale sur terre, où l’Empereur et ses fonctionnaires travaillent.

Taiwei est centré sur la « Constellation des Cinq Empereurs », qui se compose de cinq étoiles, disposées en forme de croix, et qui sont les cinq étoiles les plus brillantes de Taiwei, représentant les Cinq Empereurs célestes.

Les Cinq Empereurs de la Chine ancienne ont régné par la vertu
Taiwei, d’après les anciens rouleaux des grottes de Mogao à Dunhuang. (Image : wikimedia / Domaine public)

Ces cinq étoiles représentent respectivement Tai Hao, l’Empereur Bleu-vert à l’est (le bois des cinq éléments), Shen Nong, l’Empereur Rouge au sud (le feu des cinq éléments), Shao Hao, l’Empereur Blanc à l’ouest (le métal des cinq éléments), Zhuan Xu, l’Empereur Noir au nord (l’eau des cinq éléments), et Xuan Yuan, l’Empereur Jaune au centre (la terre des cinq éléments).

Les données historiques montrent que le nombre d’Empereurs qui ont gouverné le monde pendant cette période était en réalité bien supérieur à cinq, mais qu’il s’agissait bien d’une période historique au cours de laquelle les Empereurs ont inculqué au monde de grandes vertus. Le dieu suprême Haotian Shangdi et les Cinq Empereurs célestes étaient vénérés de manière grandiose, sous le nom de Grand Sacrifice.

Se référant à l’unité du ciel et de l’homme, La culture traditionnelle chinoise considère le ciel, la terre et l’homme comme « trois éléments » qui se connectent et s’influencent mutuellement comme un ensemble bien ordonné. Si un événement majeur est sur le point de se produire sur la terre, le ciel ne manquera pas de le montrer par des phénomènes, et dans la nature il y aura aussi les signes prédictifs pour avertir l’humanité, tel ce dicton chinois ancien : « si un pays prospère, il y aura de bons auspices, si un pays décline, il y aura des diables ». Les Chinois anciens avaient donc l’habitude d’observer le ciel pendant la nuit, afin de prédire les événements importants qui allaient se produire sur la terre. Le dieu suprême Haotian Shangdi et les Cinq Empereurs Célestes étaient vénérés de manière grandiose, sous le nom de Grand Sacrifice.

Les Cinq Empereurs, représentant les cinq éléments, gouvernaient à tour de rôle selon les vertus des cinq éléments

Pour les anciens Chinois, les Cinq Empereurs Célestes étaient divins au ciel et saints sur terre, et après que leur essence soit descendue dans le monde humain, ils renaissaient en tant que souverains terrestres. Par conséquent, les rois terrestres de la Chine ancienne étaient également connus comme les fils du Ciel et étaient commandés par le Ciel, par exemple, les Empereurs de la dynastie Xia étaient connus comme les fils de l’Empereur blanc, les Empereurs de la dynastie Shang étaient connus comme les fils de l’Empereur noir, et les Empereurs de la dynastie Zhou étaient connus comme les fils de l’Empereur bleu-vert…

Chacun des Cinq Empereurs représentait les différentes vertus des cinq éléments et, selon la théorie de l’interaction des cinq éléments, ils régnaient à tour de rôle, à différentes époques, et favorisaient l’épanouissement de toutes les choses. 

Les Cinq Empereurs de la Chine ancienne ont régné par la vertu
Les empereurs chinois ont suivi les cinq vertus des cinq éléments pour favoriser l’épanouissement de toute personne et toute chose. (Image : wikimedia / 书格 / CC0)

Depuis lors, les différentes dynasties et empereurs de Chine ont eu des vertus différentes selon les cinq éléments. Ils ont régné à tour de rôle selon la théorie de l’interaction du Yin et du Yang et des cinq éléments, et selon les lois du ciel, agissant selon l’ordre du ciel et donnant naissance aux 5 000 ans de civilisation chinoise.

Chaque empereur dans chaque dynastie avait son propre destin et occupait le trône des années, selon le mandat du ciel. Toute l’histoire de la Chine a son propre arrangement et sa propre finalité. Le seul moyen d’avoir un bel avenir, c’est de comprendre la règle de l’histoire et de suivre la tendance du ciel.

Rédacteur Yi Ming


Source : 神传文化之中国历史研究组 
Groupe d’étude sur l’histoire chinoise de la culture de la transmission divine

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.