Press "Enter" to skip to content

Histoire. L’histoire des neuf chaudrons tripodes légendaires forgés par Yu le Grand

CHINE ANCIENNE > Histoire

Les neuf chaudrons tripodes ou les neuf Ding (鼎) forgés par Yu le Grand étaient si importants dans la politique et la culture chinoises qu’ils ont donné lieu à de nombreux événements historiques et des légendes, qui sont non seulement devenus des allusions culturelles à la civilisation chinoise, mais ont également été intégrés au vocabulaire chinois.


Symbole de la vertu et du pouvoir du monarque

Les neuf chaudrons tripodes sont divisés en yin et yang, symbolisant non seulement toute chose, mais aussi les neuf États définis par Yu le Grand. Lorsqu’ils étaient remplis d’eau, les neuf chaudrons tripodes pouvaient être utilisés pour prédire la montée et la descente des cieux et la fortune de l’État. Sous le règne de Xia Jie, le dernier monarque de la dynastie Xia (du XXIe siècle au XVIe siècle avant J.-C.), un tyran, l’eau dans le chaudron a débordé, et lorsque la dynastie Zhou était sur le point de tomber, les neuf chaudrons tripodes ont tous tremblé, ce sont tous les signes du déclin de la dynastie.

Le Shi Yi Ji (拾遺記), un livre de la dynastie Jin de l’Ouest (265-316) qui parle des divinités chinoises, a dit en citant les Annales du printemps et de l’automne (春秋傳) : « Lorsque Yu a forgé les neuf chaudrons tripodes, cinq ont été faits pour correspondre à la loi du yang et quatre à la loi du yin. Il a demandé à ses artisans d’utiliser de l’or femelle pour faire les chaudrons yin et de l’or mâle pour les chaudrons yang. Les chaudrons étaient toujours pleins pour diviniser. Pendant le règne de Xia Jie, l’eau du chaudron a soudainement bouilli. À la fin de la dynastie Zhou, les neuf chaudrons tripodes ont tous tremblé : un présage de la fin de la dynastie. Les sages des générations suivantes ont suivi l’exemple de Yu le Grand et ont forgé les chaudrons de génération en génération ».

Les neuf chaudrons tripodes étaient un instrument important pour les dynasties, et à la fin de la dynastie Zhou (1045 av. J.-C. – 256 av. J.-C.), lorsque les grandes puissances se battaient pour la suprématie, elles s’agressaient pour obtenir les neuf chaudrons tripodes. Les États de Chu, de Qi et de Qin voulaient tous prendre les neuf chaudrons tripodes. Selon les Stratagèmes des Royaumes combattants ou Zhan Guo Ce (戰國策), lorsque Sima Cuo et Zhang Yi discutaient devant le roi Hui de Qin de la stratégie d’invasion de l’État de Shu ou de Han, Zhang Yi proposa un plan audacieux : «  … si la dynastie Zhou sait qu’elle ne peut pas être sauvée, elle cèdera certainement les neuf chaudrons tripodes. Si nous prenons possession des neuf chaudrons tripodes… prenons le Fils du Ciel en otage pour commander le monde, personne n’osera désobéir ».

Après la dynastie Zhou, les neuf chaudrons tripodes ont disparu. Une légende veut que les neuf chaudrons tripodes soient conservés par l’État de Qin, tandis que d’autres disent qu’ils ont péri dans l’incendie de la dynastie Zhou. Selon une autre légende, les neuf chaudrons tripodes auraient coulé dans la rivière Si, mais ni le premier empereur de Qin ni l’empereur Wen de Han n’ont réussi à les repêcher.

L’histoire des neuf chaudrons tripodes légendaires forgés par Yu le Grand
Le portrait de Yu le Grand. (Image : wikimedia / Ma Lin / Domaine publique)

La disparition des neuf chaudrons tripodes

Les neuf chaudrons tripodes, forgés à l’époque de l’empereur Yu le Grand, sont devenus le symbole du mandat céleste, de la vertu, du prestige et du pouvoir des monarques en Chine ancienne. Cependant, selon un dicton, « le mandat du Ciel réside plus dans la vertu que dans les chaudrons ». Bien que la possession des neuf chaudrons tripodes soit le synonyme du pouvoir impérial octroyé par le Ciel, si l’on perd sa vertu, on perd aussi les chaudrons. C’est pourquoi les neuf chaudrons tripodes étaient considérés comme les gardien de la dynastie. Plus tard, les neuf chaudrons tripodes ont été mystérieusement perdus, ce qui a amené les gens à se demander si leur disparition n’était pas due à la perte de la vertu dans le monde.

Puisque les générations suivantes n’ont jamais redécouvert les neuf chaudrons tripodes de Yu le Grand après la chute de la dynastie Zhou, l’histoire des neuf chaudrons tripodes est considérée comme un mythe. La relation mystérieuse entre les chaudrons, le pouvoir du roi et la Voie du Ciel sera célébrée plus tard par les générations.

L’âge du bronze en Chine a commencé sous la dynastie Xia, où un petit nombre de récipients en bronze, principalement des récipients à vin ou des conteneurs, ont été mis au jour. Si l’on en croit la forme simple de plusieurs chaudrons en poterie mis au jour, ces neuf chaudrons tripodes de Xia devaient avoir une forme authentique et substantielle et sont malheureusement introuvables aujourd’hui. Cependant, le bronze étant une matière difficile à détruire, les neuf chaudrons tripodes devraient se trouver quelque part en Chine, au fond d’une rivière, sous la terre ou au pied des murs d’un palais ancien, attendant d’être redécouverts pour témoigner des glorieuses réalisations civilisationnelles de la dynastie Xia.

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.