Press "Enter" to skip to content

Histoire. L’empereur Taizong des Tang, le souverain le plus brillant des 5 000 ans d’histoire de la Chine

CHINE ANCIENNE > Histoire

Li Shimin (598-649), connu sous le nom d’empereur Taizong des Tang, a été considéré par de nombreux historiens comme le premier et le plus sage des souverains des 5 000 ans d’histoire de la Chine. Il a été révéré comme étant « un empereur rare à travers les âges ».

Bien qu’il soit connu en tant que deuxième empereur de la dynastie, il a été le vrai fondateur de la dynastie Tang et l’empereur fondateur du pays grâce à ses fines stratégies en tant que brillant général. Il a été apprécié en tant que grand militaire, calligraphe et poète célèbre de l’histoire de Chine. Il a régné pendant vingt-trois ans (627-649). Au cours de son règne, le pays était paisible, la société stable, l’économie prospère et l’armée puissante : ce qui est connu sous le nom de « Règne de Zhenguan » : une administration éclairée de l’empereur, dans les livres d’histoire et par de nombreuses générations de Chinois.

Li Shimin est né à une époque troublée et avait une grande ambition. Voyant que l’empereur Yang de la dynastie Sui était incompétent et que le peuple était désabusé, il a persuadé son père de se soulever.

Au cours des quatre ou cinq années suivantes, il va combattre au quatre coins de la Chine, éliminant Xue Rengao, Liu Wuzhou, Dou Jiande, Wang Shichong et Liu Heguang, et apportant une grande contribution au règne de son père Li Yuan et à l’unification de la Chine.

L’empereur Taizong des Tang était un touche-à-tout en littérature et en affaires militaires. Il était, par ailleurs, doté d’une sagesse hors du commun. Il a connu un succès exceptionnel sur le plan politique et militaire, ainsi que dans l’écriture de poèmes.

En tant qu’empereur, il était courtois, écoutait les conseils et nommait les gens selon le mérite. Sa façon de gouverner a été très respectée par les générations futures. En tant que général, il a mené son armée à un succès invincible et sa renommée s’est répandue loin à la ronde. En tant que poète, il a été un créateur assidu de poésie et le premier à créer la culture de la poésie. Il a joué un rôle déterminant dans le développement de la poésie de la dynastie Tang et était à l’origine de 300 ans d’élégance poétique sous la dynastie Tang.

Selon le Livre de l’harmonie sociale de la Dynastie Qing écrit par Zhou Siren, l’empereur Taizong croyait en la compassion, la clémence et il était ouvert aux opinions différentes. En mettant l’accent sur la clémence, l’empereur Taizong pouvait dépasser ses propres sentiments et respecter le droit. De ce point de vue, il est clair qu’il était un empereur d’une grande bienveillance.

Un empereur vertueux et talentueux unique à travers les âges

Au cours des 5 000 ans d’histoire de la Chine, la dynastie Tang a été la période où la Chine était à son apogée, à la tête du monde en matière de science, de technologie, de culture et d’éducation.

À cette époque, des personnes originaires d’Europe, du Moyen-Orient, du Japon et de Silla, un royaume de Corée, ont été envoyées à Chang’an pour y étudier, et les pays voisins ont considéré la Chine comme leur État souverain. La force de la dynastie Tang était étroitement liée au renouveau et à la construction de sa culture, ce qui était également dû au sage souverain de la dynastie Tang, l’empereur Taizong des Tang.

Depuis l’époque où il était un érudit courtois et s’est élevé contre la dynastie Sui, jusqu’à l’époque où il a régné pour aider le monde et apporter la paix et la prospérité au peuple, l’empereur Taizong a eu l’esprit ouvert d’un empereur et le courage d’un homme hors du commun.

L’empereur Taizong des Tang, le souverain le plus brillant des 5 000 ans d’histoire de la Chine
Dès sa naissance, l’empereur Taizong a baigné dans une influence culturelle très riche. Il appartenait à la haute aristocratie. (Image : wikimedia / Fuhraih (d) / CC BY-SA 3.0)

L’empereur Taizong avait une lignée familiale très riche

Dès sa naissance, l’empereur Taizong a baigné dans une influence culturelle très riche. Il appartenait à la haute aristocratie.

Sa mère venait d’une puissante famille, le clan Dou, apparenté à une tribu pro-turco-mongole. Cette famille était alliée aux Zhou, et ne comptait pas moins de deux empereurs de la dynastie Zhou dans sa lignée. Son père, Li Yuan, le futur empereur Gaozu des Tang, appartenait aussi au puissant clan des Li qui avait contribué au renversement de la dynastie Wei et à l’instauration de la dynastie des Zhou du Nord. Lors de l’installation de la dynastie Sui, le père de Li Simin devient le neveu de l’empereur Wen des Sui.

Li Shimin a grandi entre le fief de son père dans le Shanxi et la Cour des Sui. Cette éducation auprès d’un puissant général qu’il accompagnait souvent dans ses tournées et de la Cour des Sui, où il a baigné dans une atmosphère de lettré, ont contribué à la construction de l’empereur Taizong, fin stratège et homme sans peur, mais fin lettré imprégné du confucianisme, ouvert au monde.

Rédacteur Charlotte Clémence

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.