L’application TikTok suscite des inquiétudes

Par Vision Times
Le 02/06/2020
TikTok a transféré des données d’utilisateurs vers deux serveurs en Chine. (Image : pixabay / CC0 1.0)
TikTok a transféré des données d’utilisateurs vers deux serveurs en Chine. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Selon un rapport de la société de recherche américaine Sensor Tower datant du 29 avril, l’application TikTok, connue comme la version internationale de l’application vidéo chinoise Douyin, représente un succès mondial et a été téléchargée près de 2 milliards de fois dans le monde.

Au cours du premier trimestre de cette année, TikTok a généré le plus grand nombre de téléchargements de tous les logiciels d’application de l’histoire, accumulant plus de 315 millions d’installations à partir de l’app store Google Play. TikTok est la propriété de ByteDance Technology Co. dont le siège social se trouve à Pékin. Il est entièrement opérationnel en dehors de Chine et a conquis une base de fans particulièrement fidèles parmi les adolescents américains.

Le commentateur d’actualité M. Yokogawa estime qu’aujourd’hui la plupart des jeunes reçoivent les informations et nouvelles par le biais des médias sociaux, juste en ouvrant une application. Ainsi, des dizaines de millions d’Américains regardent ce que le Parti communiste chinois (PCC) leur impose, ce qui est beaucoup plus insidieux et sérieux que les vastes campagnes d’opinion du PCC. De telles préoccupations sont tout à fait fondées si nous les analysons plus en profondeur.

Facilité cognitive

L’observateur de médias sociaux Zola, basé à New York, a exprimé son point de vue à Voice of America (VOA), selon lequel TikTok repose sur une base théorique sous-jacente qui vise à s’introduire dans la société américaine sous le couvert du divertissement ou « aisance cognitive ». Lorsque les utilisateurs sont sous l’influence de ce concept psychologique, ils sont davantage enclins à accepter tout le contenu inculqué sans opposer de résistance, car tout de ce contenu leur semble amusant et tout à fait normal. De ce fait, les jeunes Américains considèrent peu à peu ce contenu comme parfaitement acceptable, ce qui peut alors entraîner l’effondrement des valeurs américaines traditionnelles. Sans en être conscients, ces jeunes se dirigent droit vers la catastrophe en s’assimilant peu à peu aux valeurs du régime communiste chinois et à l’autocratie qui en résulte. Le sénateur américain Josh Hawley a également déclaré « TikTok menace nos valeurs fondamentales, notamment la liberté d’expression, la liberté de réunion et la liberté de croyance. »

 

Le commentateur d’actualités, M. Yokogawa, estime que les jeunes reçoivent aujourd’hui la plupart des informations et des nouvelles par le biais de médias sociaux, en ouvrant simplement une application. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Le commentateur d’actualités, M. Yokogawa, estime que les jeunes reçoivent aujourd’hui la plupart des informations et des nouvelles par le biais de médias sociaux, en ouvrant simplement une application. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Loi américaine sur la protection de la vie privée des enfants sur internet (COPPA)

En février 2019, la chaîne de télévision française a annoncé que Douyin, l’opérateur de l’application de réseau social vidéo Musical.ly, rebaptisée Tik Tok, avait du payer une lourde amende de 5,7 millions de dollars à la Commission fédérale du commerce (FTC) pour avoir collecté illégalement des informations personnelles sur des mineurs. Il s’agit là d’un record en matière de sanction civile jamais obtenu par la FTC dans une affaire de protection de la vie privée des mineurs.

Il s’agit d’une affaire de violation de la COPPA, qui exige que les sites web et les services en ligne destinés aux enfants obtiennent le consentement parental avant de collecter des informations personnelles auprès d’enfants de moins de 13 ans. Douyin n’a jamais demandé le consentement parental avant de collecter les noms, numéros de téléphone, adresses électroniques et autres informations personnelles d’utilisateurs de moins de 13 ans.

Vol de renseignements personnels

Le 27 novembre, TikTok a été poursuivi devant le tribunal du district nord de la Californie, par plus de 100 utilisateurs, pour avoir prétendument volé des informations personnelles à des utilisateurs américains et transféré des données privées d’utilisateurs vers des serveurs en Chine. L’action collective a été intentée par le principal avocat du groupe, Misty Hong de Palo Alto, en Californie.

 

TikTok a fait l’objet de poursuites devant le tribunal du district nord de la Californie, de la part de plus de 100 utilisateurs,  pour avoir prétendument volé des informations personnelles et transféré des données privées provenant d’utilisateurs américains, vers des serveurs en Chine. (Image : pixabay / CC0 1.0)
TikTok a fait l’objet de poursuites devant le tribunal du district nord de la Californie, de la part de plus de 100 utilisateurs,  pour avoir prétendument volé des informations personnelles et transféré des données privées provenant d’utilisateurs américains, vers des serveurs en Chine. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Mme Hong et les parties au litige ont allégué qu’en avril 2019, TikTok a transféré des données d’un utilisateur à deux serveurs en Chine (bugly.qq.com et umeng.com) qui contenaient des informations sur l’appareil de l’utilisateur et sur tous les sites web que l’utilisateur avait visités. Bugly appartient à Tencent, la plus grande entreprise chinoise de logiciels pour téléphones portables, qui possède également le réseau social WeChat, tandis qu’Umeng fait partie du géant chinois du commerce électronique Alibaba Group.

Le procès prétend également que le code source du moteur de recherche Baidu, géant chinois de la technologie, est intégré dans l’application Tik Tok, tout comme le code d’Igexin, un service de publicité chinois. Les chercheurs en sécurité avaient découvert dès 2017 que ces codes malveillants pouvaient permettre aux développeurs de logiciels d’installer des logiciels espions sur les téléphones des utilisateurs.

Le 6 novembre 2019, le sénateur américain Josh Hawley a déclaré que la menace posée par TikTok ne concernait pas seulement la vie privée des enfants, mais aussi la sécurité nationale. Il a déclaré que des données sur les militaires et le personnel du gouvernement américain risquaient d’être collectées. Josh Hawley a fait remarquer que les données de l’armée américaine peuvent être utilisées par le PCC pour l’intelligence artificielle et le développement d’armes autonomes.

Un outil potentiellement puissant

Le think tank américain Peterson Institute for International Economics (PIIE) a publié un article le 11 janvier 2019 recommandant vivement aux pays européens et américains de prêter attention aux nouveaux risques de sécurité apportés par TikTok.

Aucune critique à l’encontre du régime communiste chinois n’est autorisée sur TikTok. TikTok reflète le PCC dans son essence même. Tout le contenu est censuré et parait cibler les jeunes esprits en particulier, en exportant insidieusement le communisme et le totalitarisme, la violation des droits de l’homme, de la dignité et de la moralité. Les effets de son contenu sont comparables à ceux de la pilule bleue dans Matrix, c’est-à-dire distraire en continu jusqu’à ce que les sens soient comme endormis par le divertissement. Cette application constitue une véritable inquiétude pour tous les peuples libres et démocratiques.


Traduit par Camille Lane

Version en anglais : Lure of TikTok to Global Young Raises Concerns