CoronaVac : le vaccin chinois répond à peine aux normes de l’OMS

Par Prakash Gogoi
Le 22/01/2021
Le vaccin chinois contre la Covid-19 dépasse à peine le taux d’efficacité minimum. (Image : torstensimon / Pixabay)
Le vaccin chinois contre la Covid-19 dépasse à peine le taux d’efficacité minimum. (Image : torstensimon / Pixabay)
 

La Chine a mis en avant son vaccin CoronaVac, fabriqué par le laboratoire Sinovac Biotech, le présentant comme la solution ultime à l’épidémie, en particulier dans les pays en développement. Le 7 janvier, une étude menée par l’Institut Butantan du Brésil a affirmé que le vaccin chinois contre les coronavirus avait un taux d’efficacité de 78 %. Cependant, de nouvelles données soumises par l’institut montrent que le vaccin n’a un taux d’efficacité que de 50,4 %. C’est à peine plus que le niveau de 50 % exigé par l’Organisation mondiale de la santé pour obtenir l’approbation réglementaire.

Le Brésil a récemment passé une commande de 100 millions de doses de CoronaVac. Le dernier rapport d’efficacité a soulevé des inquiétudes quant à la nécessité d’acheter ces vaccins. En octobre de l’année dernière, le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré que son peuple ne serait « le cobaye de personne ».

Le 13 janvier, après la publication de nouvelles données sur le CoronaVac, le président Jair Bolsonaro a déclaré qu’il avait raison de mettre en doute la crédibilité des vaccins chinois, ajoutant qu’il n’avait aucun rôle dans l’approbation du vaccin. La décision sera prise par le régulateur brésilien de la santé, Anvisa.

« Ces 50 % sont bons, n’est-ce pas ? Toutes les [critiques] que j’ai reçues pour mes commentaires, et maintenant ils voient la vérité. Quatre mois à se faire fustiger à cause du vaccin », a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’Institut brésilien Butantan, qui avait initialement annoncé un taux d’efficacité de 78% pour le CoronaVac, a suscité d’énormes critiques de la part de la communauté scientifique internationale qui lui reprochent d’avoir utilisé trop peu de données. Certains ont également rapporté que la Chine avait empêché l’institut d’exprimer librement ses opinions. Le taux d’efficacité de 78 % provient d’une étude qui n’a porté que sur des volontaires souffrant de cas légers à graves du virus du PCC. Mais lorsque les données de tous les volontaires ont été incluses, le taux d’efficacité est tombé à 50,4 %.

Après que le faible taux d’efficacité du CoronaVac ait été signalé, Pékin a rapidement lancé une campagne de propagande vantant l’efficacité du vaccin. Le Global Times, soutenu par l’État, a cité la déclaration d’un expert affirmant que le CoronaVac était « suffisamment efficace ». 

 

Le Brésil a envoyé un avion spécial en Inde, chargé de ramener 2 millions de doses de vaccins. (Image : David Mark / Pixabay)
Le Brésil a envoyé un avion spécial en Inde, chargé de ramener 2 millions de doses de vaccins. (Image : David Mark / Pixabay)
 

Le Brésil a envoyé un avion spécial en Inde chargé de ramener 2 millions de doses de vaccins fabriqués par l’entreprise Serum Institute of India. L’institut s’est associé à AstraZeneca pour fabriquer le vaccin Covid-19 développé par l’Université d’Oxford.

Cependant, le porte-parole officiel du ministère des affaires extérieures, Anurag Srivastava, a déclaré que la fourniture de vaccins à d’autres nations pourrait « prendre un certain temps ». L’Inde et le Brésil sont deux des pays qui comptent le plus grand nombre de cas de coronavirus.

« En ce qui concerne les demandes de vaccins émanant de l’Inde, vous vous rappelez que le Premier ministre a déjà déclaré que la capacité de production et de livraison de vaccins de l’Inde serait utilisée au profit de l’humanité tout entière dans la lutte contre cette crise... Comme vous le savez, le processus de vaccination ne fait que commencer en Inde. Il est trop tôt pour donner une réponse précise sur les fournitures aux autres pays car nous sommes encore en train d’évaluer les calendriers de production et la disponibilité pour prendre des décisions à cet égard », a-t-il déclaré à The Indian Express.

Le laboratoire chinois Sinovac a récemment publié des mises en garde et des contre-indications sur l’administration du vaccin CoronaVac. L’avis précisait que les personnes avec des antécédents d’asthme, de rhinite, de dermatite et d’allergies ne doivent pas se faire vacciner. Les personnes vaccinées peuvent s’attendre à des effets secondaires tels que l’eczéma cutané, les douleurs abdominales, l’angio-œdème, l’urticaire et la dyspnée. Les personnes souffrant de maladies mentales, de troubles de la coagulation, de maladies auto-immunes et de maladies neurologiques évolutives doivent éviter le CoronaVac.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : China’s Coronavirus Vaccine Barely Meets WHO Standards