Press "Enter" to skip to content

Monde. L’utilisation du concept de 1,4 milliard de Chinois

ACTUALITÉ > Monde

Les mots d’un présentateur de CCTV ont provoqué la critique des net-citoyens
 

Kang Hui, présentateur de la chaîne de télévision CCTV, a provoqué la colère des internautes chinois en faisant des remarques sur les catastrophes auxquelles les gens ont été confrontés cette année. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les nombreuses catastrophes survenues en Chine en 2020, notamment l’épidémie de Covid-19 et les inondations dans le sud, ont causé de grands dommages aux habitants de la Chine continentale. Récemment, les propos tenus par le présentateur de CCTV Kang Hui ont provoqué la colère des Chinois qui se sentaient déjà fragilisés depuis un certain temps.

Le 8 août, CCTV News a demandé au populaire présentateur de CCTV Kang Hui de dire quelques mots pour réconforter les téléspectateurs. Kang Hui a répondu en tenant ces propos : « En plus des épidémies et des inondations, nous avons connu de nombreux accidents en 2020. Cependant, quel que soit le degré de difficulté du problème, s’il est divisé par 1,4 milliard, il deviendra insignifiant. Quelle que soit sa force, s’il est multiplié par 1,4 milliard, il deviendra puissant ».

De nombreux net-citoyens ont été jusqu’à questionner le pouvoir en place

Les net-citoyens de Weibo ont critiqué le présentateur pour « avoir dit n’importe quoi » et « avoir appliqué par erreur cette méthode de multiplication et de division, puis l’avoir poussée à l’extrême ». 

Un net-citoyen a déclaré : « Les civils continuent d’assumer seuls leurs responsabilités lorsqu’ils ont besoin d’aide, mais où sont vos mains secourables en ce moment ». Un autre a abordé les privilèges des fonctionnaires en ces termes : « Pourquoi les offres spéciales, les récompenses pour les fonctionnaires privilégiés et l’argent déposé sur leurs comptes bancaires suisses ne peuvent-ils pas être divisés par 1,4 milliard ? Comme nous avons de mauvais moments ensemble, nous devrions aussi partager les bons moments ».

Deux autres net-citoyens ont centré leurs posts sur ce chiffre de 1,4 milliard. Le premier l’a utilisé en tant que multiplicateur en disant : « Même si une difficulté est insignifiante, si elle est multipliée par 1,4 milliard, elle deviendra un énorme problème ». Le second a abordé les récompenses que peuvent percevoir certains officiels en ces termes : « Lorsque nous attribuons des maisons, que nous distribuons les voitures par niveau officiel et que nous profitons des récompenses pour les hauts fonctionnaires, ne devons-nous pas penser aux 1,4 milliard de civils ? ».

Le nombre de 1,4 milliard a toujours été utilisé dans les discours du Parti communiste chinois (PCC)

Le nombre de « 1,4 milliard » a toujours été utilisé par le Parti communiste chinois pour mettre en avant ses réalisations et succès, influencer l’opinion publique, façonner l’idéologie et maintenir son pouvoir.

Le nombre de « 1,4 milliard » a toujours été utilisé par le Parti communiste chinois pour mettre en avant ses réalisations et succès, influencer l’opinion publique, façonner l’idéologie et maintenir son pouvoir. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Le nombre de « 1,4 milliard » a toujours été utilisé par le Parti communiste chinois pour mettre en avant ses réalisations et succès, influencer l’opinion publique, façonner l’idéologie et maintenir son pouvoir. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

En 2018, au début de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, le PCC s’est appuyé sur 1,4 milliard de Chinois pour mener la guerre commerciale, en disant qu’il allait gagner la bataille « à tout prix ». Au cours de la campagne anti-extradition menée à Hong Kong l’année dernière, lorsque les manifestants ont été confrontés à une répression de plus en plus violente de la part de la police, le présentateur de la CCTV a présumé représenter à nouveau 1,4 milliard de personnes, déclarant qu’elles soutenaient toutes les actions de la police de Hong Kong. Les net-citoyens ont réfuté ces propos, en disant « Ne me représentez pas ».

Dans un discours sur la Chine le mois dernier, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a spécifiquement mentionné que « ... les communistes mentent presque toujours. Le plus gros mensonge qu’ils disent est de penser qu’ils parlent au nom de 1,4 milliard de personnes qui sont surveillées, opprimées et ont peur de parler. » Mais en fait, « le PCC craint les opinions honnêtes du peuple chinois plus que tout autre ennemi », a-t-il ajouté.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.