Press "Enter" to skip to content

Monde. Le gouvernement chinois sollicite les éloges du monde entier

ACTUALITÉ > Monde

Roger Roth, le sénateur de l’État du Wisconsin, a reçu des e-mails de la part de diplomates chinois lui demandant de louer publiquement la façon dont le Parti communiste chinois a géré l’épidémie de coronavirus. (Image : Vijay Kumar Koulampet / wikimedia / CC BY-SA 3.0)
 

Selon un rapport du Wisconsin Examiner, le sénateur Roger Roth, président du Sénat de l’État du Wisconsin, a déclaré aux médias qu’il avait reçu deux e-mails de la part de diplomates chinois lui demandant de louer publiquement la manière dont le Parti communiste chinois (PCC) avait maîtrisé l’épidémie de coronavirus.

M. Roth a révélé qu’il avait reçu le premier courriel le 26 février. Lorsqu’il a remarqué que le message provenait d’un compte Hotmail, il a pensé qu’il s’agissait probablement d’un canular et l’a donc ignoré.

Le 10 mars, il a reçu un deuxième courriel avec le même contenu. Cette fois, il a demandé à son personnel d’enquêter pour s’assurer qu’il provenait bien de fonctionnaires du PCC. Il s’avère que les diplomates chinois utilisent souvent des comptes de messagerie privés pour l’envoi de messages, de façon à s’épargner les paperasseries et le protocole et de bénéficier d’un accès plus rapide.

Les diplomates chinois utilisent souvent des comptes de courrier électronique privés pour l’envoi de messages, de façon à s’épargner les paperasseries et le protocole et à bénéficier d’un accès plus rapide. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Les diplomates chinois utilisent souvent des comptes de courrier électronique privés pour l’envoi de messages, de façon à s’épargner les paperasseries et le protocole et à bénéficier d’un accès plus rapide. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Après avoir eu la confirmation que ces courriels provenaient bien de diplomates chinois, le sénateur était tellement furieux qu’il leur a simplement répondu : « Nuts » (insensé). À ce moment-là, le virus du PCC s’était déjà propagé au Wisconsin.

En outre, le 26 mars, le sénateur Roth a présenté au Sénat une résolution très complète et accablante, prouvant que le PCC avait délibérément induit le monde en erreur quand à la date exacte de l’apparition du coronavirus. La résolution débute ainsi : « attendu que le Parti communiste chinois a délibérément et intentionnellement trompé le monde sur le coronavirus de Wuhan et en se tenant aux côtés du peuple chinois pour condamner les actions du Parti communiste chinois ».

La résolution est accablante et s’engage à fond : « Le Sénat du Wisconsin reconnaît que le Parti communiste chinois a délibérément et intentionnellement induit le monde en erreur, supprimé des informations vitales sur les statistiques et sur la propagation du coronavirus de Wuhan tant au niveau national qu’à l’étranger, permis à des millions de personnes de voyager en dehors de la province et du pays malgré les avertissements clairs selon lesquels le virus pourrait être transmis de personne à personne, et s’est livré à une répression active et à la persécution à l’encontre des personnes cherchant à partager honnêtement des informations sur coronavirus, ce qui a conduit à une pandémie mondiale d’une ampleur telle qu’on n’en a pas vu depuis des générations ».

Le sénateur Roth a diffusé une partie du contenu du message provenant du diplomate chinois qui lui demandait de glorifier les actions de la Chine. La demande initiale des diplomates chinois indiquait « La Chine a fait preuve de transparence et de rapidité en partageant des informations clés sur le virus, avec l’OMS et la communauté internationale, créant ainsi une fenêtre d’opportunité pour d’autres pays afin de réagir rapidement » (Wisconsin Examiner). Face à un tel décalage par rapport à la réalité, et face à la propagation du virus dans le Wisconsin, Roth n’a eu d’autre choix que de répondre : « Nuts ».

La résolution du sénateur Roth cite plusieurs sortes de violations des droits de l’homme commises par le PCC, notamment le mauvais traitement des Tibétains et des Ouïghours, la politique de l’enfant unique et tous les avortements qu’elle a provoqués, le prélèvement d’organes sur des personnes vivantes, la manipulation des devises, les violations des droits de propriété intellectuelle et le massacre de la place Tienanmen.

La résolution du sénateur Roth cite plusieurs sortes de violations des droits de l’homme commises par le PCC, dont le prélèvement d’organes à vif. (Image : Capture d’écran / YouTube)
La résolution du sénateur Roth cite plusieurs sortes de violations des droits de l’homme commises par le PCC, dont le prélèvement d’organes à vif. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

La résolution souligne que : « le Sénat du Wisconsin, par la présente, se déclare solidaire du peuple chinois, condamne les actions du Parti communiste chinois (PCC) dans les termes les plus forts possibles, et reconnaît que des millions de personnes, tant en Chine que dans le monde entier, sont menacées de maladies et de mort en raison de la négligence et des actions hostiles du Parti communiste chinois ». (Wisconsin Examiner)

Le sénateur Roth a affirmé son souhait de faire preuve de solidarité avec le peuple chinois afin qu’il puisse retrouver sa liberté. Il souligne la nécessité de faire la distinction entre le Parti communiste chinois et le peuple chinois et appelle le public à s’abstenir de tout discours de haine contre les Asiatiques. La résolution stipule que « ...le peuple chinois est un grand peuple, héritier d’une des plus grandes civilisations de l’histoire de l’humanité, tenu en otage par un régime brutal et oppressif depuis ces 70 dernières années ».

La résolution a été présentée au Sénat le 26 mars et a été envoyée au comité d’organisation du Sénat du Wisconsin pour examen. Une fois adoptée, elle sera soumise à un vote final par le Sénat.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.