Press "Enter" to skip to content

Monde. La Russie utilise des dauphins à des fins militaires en mer Noire pour protéger une base navale

ACTUALITÉ > Monde

Selon un rapport publié par l’U.S. Naval Institute (USNI) le 27 avril, des images satellites suggèrent que la Russie a utilisé des dauphins à des fins militaires en mer Noire, pour assurer la protection d’une de ses bases navales clés dans la région.

Les images, capturées en février dernier, quelques jours avant que la Russie ne lance son « opération militaire spéciale » en Ukraine, montrent que deux enclos à dauphins ont été disposés à l’entrée du port de Sébastopol, à l’intérieur d’une digue.

Sébastopol est devenue la base navale principale de la Flotte russe en mer Noire. Son histoire remonte à 1772, date à laquelle la construction de la base a commencé, alors que la guerre russo-turque (1768-1774) était toujours en cours. La base est entièrement située sur le territoire administratif de Sébastopol.

L’USNI pense que les dauphins pourraient être chargés des opérations de contre-plongée, un rôle pour lequel les États-Unis et la Russie ont entraîné les mammifères marins.

On pense que le déploiement des dauphins vise à empêcher les forces d’opérations spéciales ukrainiennes de s’infiltrer dans le port sous l’eau et de saboter les navires de guerre. De nombreux navires de la marine russe sont stationnés dans la base et se trouvent hors de portée des missiles ukrainiens, mais ils restent vulnérables au sabotage sous-marin.

Une unité, entièrement composée de dauphins, a été basée à Kazachya Bukhta, près de Sébastopol

L’armée russe a commencé à développer des programmes d’entraînement de mammifères marins, notamment de dauphins, de bélugas et de phoques, à des fins militaires, à l’époque de la guerre froide. Une unité, entièrement composée de dauphins, a été basée à Kazachya Bukhta, près de Sébastopol, pendant des décennies, mais les opérations ont été gravement perturbées après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991.

À l’époque, l’unité a été transférée à l’armée ukrainienne. Bien que des tentatives aient été faites pour maintenir l’unité opérationnelle, elle a eu du mal à rester active. Après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, l’unité est à nouveau passée sous le contrôle de la marine russe. Par la suite, les programmes sur les mammifères marins ont été étendus et sont redevenus opérationnels.

Selon forces.net, Viktor Baranets, un colonel russe à la retraite qui a observé l’entraînement militaire des dauphins à l’époque soviétique et post-soviétique, a déclaré que les mammifères étaient utilisés dans le contexte de la course aux armements entre les États-Unis et l’URSS. Il a déclaré à l’AFP : « Les Américains se sont penchés sur la question avant nous. Lorsque les services de renseignement soviétiques ont découvert ce que les dauphins américains étaient capables de faire, dans les années 1960, le ministère de la Défense de l’époque a décidé de s’intéresser à la question. »

La Russie utilise des dauphins à des fins militaires en mer Noire pour protéger une base navale
Un Grand dauphin (Tursiopstruncatus) appartenant au NMMP portant une balise de localisation et participant à une opération de déminage dans le cadre de la CTU-55.4.3. La balise sert à repérer l’animal lorsqu’il n’est pas visible. La CTU-55.4.3 est une équipe de déminage en milieu marin regroupant des unités provenant de plusieurs pays anglos-saxons (Angleterre, Australie, Etats unis). Les dauphins ont été entraînés à trouver des torpilles, des mines et d’autres munitions militaires coulées à une profondeur allant jusqu’à 120 m et sont adaptés à l’atterrissage depuis des hélicoptères. Ces animaux ont été entraînés pour protéger les eaux de la base navale. (Image : wikimedia / U.S. Navy photo by Photographer’s Mate 1st Class Brien Aho. / Domaine publique)

Le rôle des dauphins

Les dauphins sont capables de repérer les objets sous-marins environnants ou les individus suspects près des ports et des navires, ainsi que de détecter des sous-marins et des mines sous-marines.

La capacité d’écholocalisation des dauphins, grâce au sonar, est inégalée par toutes les technologies artificielles, ce qui fait du dauphin un outil indispensable pour la collecte de renseignements en mer.

En raison du secret entourant les programmes d’entraînement des mammifères marins aux États-Unis et en Russie, les spéculations concernant les capacités et l’utilisation d’animaux marins à des fins militaires se sont intensifiées au fil des ans.

Des rumeurs ont fait surface selon lesquelles des dauphins militaires ont été entraînés à poser des mines sous-marines, à localiser des chasseurs ennemis, et même à rechercher et détruire des sous-marins en utilisant des méthodes kamikazes.

Selon le journal Sabah la Fondation turque de recherche marine (TÜDAV) a signalé une augmentation extraordinaire du nombre de décès de dauphins communs (Delphinus Delphis) au cours du mois de mars 2022, au large des côtes occidentales de la mer Noire en Turquie.

Les dauphins se sont noyés après s’être pris dans des filets de pêche, a indiqué l’association.

Depuis la fin du mois de février, plus de 80 dauphins sont morts, selon la fondation, qui se fonde sur les informations et les rapports reçus par le biais de sa ligne d’assistance téléphonique pour les mammifères échoués sur les côtes.

« On a même spéculé sur le fait que les dauphins ont été utilisés pour transporter des fléchettes empoisonnées et des dispositifs de brouillage de sonar, le potentiel de combat entre les mammifères marins de différents pays étant également discuté », rapporte Forces.net.

La marine américaine nie avoir jamais entraîné un mammifère marin à blesser des humains ou à porter des armes capables de détruire des navires.

Cependant, il a été établi que des dauphins ont été déployés pendant les deux guerres du Golfe, et que des otaries ont été déployées à Bahreïn en 2003 pour soutenir l’opération Enduring Freedom après le 11 septembre.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.