Press "Enter" to skip to content

Monde. La Russie et la Chine achètent davantage d’or et réduisent leurs réserves en dollars

ACTUALITÉ > Monde

 
Dans le but de réduire leur dépendance vis-à-vis du dollar américain en tant que monnaie d’échange et de réserve, la Russie et la Chine ont acheté de plus en plus d’or au cours des derniers mois. (Image : Capture / YouTube)
 

Dans le but de réduire leur dépendance vis-à-vis du dollar américain en tant que monnaie d’échange et de réserve, la Russie et la Chine ont acheté de plus en plus d'or au cours des derniers mois. Les deux pays ont également proposé des échanges bilatéraux dans leurs monnaies respectives.

Réserves en or en plein essor

Selon le World Gold Council, la banque centrale russe a acheté près de 274 tonnes de lingots d’une valeur de 11 milliards de dollars américains en 2018. À elle seule, la Russie a représenté 40% des achats d'or l'année dernière. L’or représente maintenant près de 19% des réserves de change de la Russie, ce qui représente le niveau le plus élevé depuis 2000. En 2017, les dollars américains représentaient 46% des réserves de la Russie. Mais maintenant, ce chiffre n’est que de 22%.

«Sans la banque centrale de Russie, l’année dernière aurait été la pire année pour l’​​​​​​​achat d’​​​​​​​or au cours des dix dernières années. Cela a donc permis de fixer un prix plancher… Cependant, les achats russes sont désormais bien connus, il faudrait donc une forte augmentation de leurs achats pour avoir un impact significatif sur le prix de l’​​​​​​​or», a déclaré à Bloomberg Adrian Ash, responsable de la recherche chez BullionVault Ltd, courtier en or.

Pendant ce temps, la Chine a également eu une frénésie d’achat d’or. Au premier trimestre de 2019, la banque centrale chinoise a acheté 32,95 millions d’onces d’or. Beaucoup pensent que la Chine achètera peut-être plus d’or que la Russie d’ici la fin de l’année. Alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine se poursuit, le gouvernement chinois s’attachera à réduire les réserves en dollars et à accroître les avoirs en or. Il y a des rumeurs selon lesquelles les deux pays ont un plan à long terme pour lancer des crypto-monnaies adossées à l'or.

«L'argent circulerait sous la forme d’​​​​​​​entrées de blockchain fournies par une plate-forme mondiale et [serait] entièrement garanti par des réserves d’​​​​​​​or détenues dans un trust international les isolant de toute ingérence de l’​​​​​​​État... Différentes institutions financières privées seraient responsables des opérations d’​​​​​​​émission et, par conséquent, pour le contrôle ultime sur la masse monétaire. Les transactions monétaires seraient traitées directement entre les utilisateurs finaux, sans intermédiaire des banques ou des gouvernements», selon The Moscow Times.

Outre la Russie et la Chine, la banque centrale indienne a également augmenté ses achats d’or. La Banque de réserve de l'Inde (RBI) a acheté 42 tonnes d’or l'année dernière, portant ses réserves totales d'or à un niveau record de 609 tonnes. Cependant, l’or ne représente que 6,4% des réserves de l’Inde. En tant que tel, il est possible que la banque centrale du pays achète encore plus d’or au cours des prochaines années, en raison des incertitudes économiques mondiales.

Règlement en monnaie nationale

Lors d’une récente réunion entre le président Vladimir Poutine et le président Xi Jinping, il a été révélé que la Russie et la Chine étaient parvenues à un accord visant à éviter le dollar américain dans les échanges bilatéraux.

«La Russie et la Chine ont l'intention de développer la pratique des règlements en monnaies nationales. Un accord intergouvernemental vient d'être conclu, visant à élargir l'utilisation du rouble et du yuan dans les échanges bilatéraux, tout en assurant des services bancaires ininterrompus pour les transactions en période d'instabilité sur les marchés mondiaux», a déclaré M. Poutine dans un communiqué (TASS).

Un document gouvernemental a montré que les deux pays coopéreront pour développer leurs propres systèmes de paiement nationaux. En outre, les paiements transfrontaliers dans des monnaies autres que le dollar américain ou les monnaies nationales seront également explorés. Le Fonds russe d’​​​​​​​investissement direct (RDIF) a également signé un accord avec la China Investment Corporation (CIC) pour la création d’un fonds d’innovation scientifique d'un milliard de dollars.

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.