Press "Enter" to skip to content

Monde. Les inondations de Zhengzhou : un désastre causé par l’homme, le personnel du métro révèle des informations cachées

ACTUALITÉ > Monde

De fortes pluies ont provoqué des inondations à Zhengzhou, dans la province du Henan, pendant des jours et des jours. Les responsables du métro de Zhengzhou ont annoncé le 22 juillet que 12 passagers étaient morts sur la ligne 5 du métro de Zhengzhou. Cependant, le public a généralement remis en question les chiffres officiels. Il y a quelques jours, un internaute qui prétendait être un employé du métro a révélé sur internet que les morts et les dégâts étaient probablement de l’ordre de la responsabilité humaine.

Selon le Henan Business Daily, avant que les pluies extraordinairement abondantes ne tombent sur Zhengzhou, le département météorologique du Henan a émis 1 427 alertes au tonnerre, aux fortes pluies et aux vents violents à partir du 17 juillet, et 162 alertes rouges aux fortes pluies.

À Zhengzhou, 540 000 alertes ont été envoyées à 22 500 intervenants d’urgence et 120 millions de personnes ont été averties de la tempête par SMS dans la nuit du 19 au 20 juillet. Une personne prétendant être un employé du métro a déclaré qu’ils avaient été avertis par l’alerte rouge pour la pluie, mais que leurs dirigeants ont insisté pour faire fonctionner le métro, ce qui a conduit à une situation irréversible.

Il a déclaré : « Les décideurs sur le terrain n’ont pas compris la gravité de la situation et n’ont pas été en mesure de la gérer à temps. À partir du moment où l’eau a commencé à se déverser sur la piste, puis a atteint le fond, inondé la surface jusqu’à stopper le métro, touché la grille et que l’électricité a dû être coupée, où elle a envahi la plate-forme d’évacuation, alors à ce moment il n’y avait plus aucun espoir de survie. Tout le processus ne s’est pas déroulé d’un seul coup, il y a eu du temps et de nombreuses opportunités entre les étapes. Les décideurs n’étaient pas sûrs et ont hésité. »

Il a dénoncé le décideur comme un « meurtrier ». « Le répartiteur de service n’a pas empêché la voiture d’entrer dans la zone. Le conducteur de service n’a pas ouvert la porte pour évacuer les passagers vers le quai en premier et organiser l’évacuation. Tout le monde a agi en conformité avec la loi, aucune erreur n’a été commise, c’était paisible, mais ils étaient tous des tueurs. »

Il pensait aussi que tout cela était incroyable, « Pourquoi le métro était-il en zone de circulation ? Pourquoi les portes étaient-elles encore fermées alors que l’eau a presque inondé les wagons ? L’homicide involontaire doit être le facteur principal. Traitant la vie des gens comme rien et les biens du pays pas mieux, la ville s’obstinait à fonctionner sans donner l’ordre d’assumer la responsabilité d’intervenir. Maintenant, eh bien, demeurez dans la culpabilité pour le reste de votre vie ».

Un autre internaute a déclaré : « Il y a le Bureau des transports et le Bureau de gestion des urgences qui gèrent le MTR… Il y a encore le Conseil d’État au-dessus du Bureau d’urgence… Devez-vous obtenir l’approbation du Conseil d’État avant de pouvoir arrêter le métro ? Vous avez donc des fonctionnaires dans le système qui ne servent pas le peuple mais leurs supérieurs »

« La raison en est que la personne qui comprend la situation n’ose prendre une décision, ce qui est ultra vires, et que ceux qui ont le pouvoir de prendre des décisions ne comprennent pas la situation, de sorte que les décisions sont retardées. »

Jusqu’à présent, l’annonce officielle de la cause de l’accident est restée vague et ambiguë, sans aucun détail sur les décisions prises par l’unité de métro, ce qui a suscité un scepticisme généralisé dans la population.

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.