Press "Enter" to skip to content

Monde. Course au vaccin : implications pour la Chine

ACTUALITÉ > Monde

Les scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour mettre au point un vaccin qui puisse mettre fin à la pandémie du Covid-19. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour mettre au point un vaccin qui puisse mettre fin à la pandémie du nouveau coronavirus.

Pour la Chine, le développement d’un vaccin contre le Covid-19 n’est pas seulement une question de sauver la vie de ses citoyens, mais aussi une possibilité de se repositionner au sein de la communauté internationale après avoir été blâmée pour avoir provoqué l’épidémie.

La course au vaccin

À l’heure actuelle, il existe dans le monde des centaines de candidats potentiels pour élaborer ce vaccin. Toutefois, il n’y aura probablement qu’un seul gagnant. Celui qui mettra au point un vaccin efficace aura la gloire de sauver le monde tout en empochant beaucoup d’argent. En ce qui concerne la géopolitique, le vaccin Covid-19 a déclenché une sorte de guerre froide entre les États-Unis et la Chine, semblable à la course à l’espace avec la Russie.

Selon Bryan Mercurio, professeur de droit à l’université de Hong Kong et expert en brevets pharmaceutiques, le gouvernement chinois va d’abord essayer de persuader d’autres pays d’approuver son vaccin. Le régime pourrait faire tout son possible pour contrecarrer le développement du vaccin des autres pays, car il recherche désespérément le titre de « sauveur ». « La Chine accélérera le processus d’approbation de l’un de ses vaccins développés sur place, mais elle n’accélérera pas le développement d’un vaccin développé à l’étranger. De cette façon, le seul vaccin qui pourra être commercialisé et injecté en Chine sera le vaccin fabriqué en Chine », a déclaré M. Mercurio à Voice Of America.

Le régime chinois va essayer de persuader les autres pays d’approuver son vaccin en premier. (Image : Capture d’écran /YouTube)
Le régime chinois va essayer de persuader les autres pays d’approuver son vaccin en premier. (Image : Capture d’écran / YouTube) 
 

Une telle attitude s’était déjà manifestée après que l’épidémie virale se soit propagée à l’échelle mondiale. La Chine s’est lancée dans une course aux masques, envoyant des milliers de masques à d’autres pays afin de se présenter comme une puissance responsable. Si le régime développe en premier le vaccin, il est inévitable que Pékin le clame dans tous ses médias. Selon certains experts, le développement d’un vaccin contre le coronavirus est considéré comme une sorte de Jeu Olympique en Chine, où il faut arriver le premier et remporter la médaille d’or. Le Parti communiste chinois (PCC) a consacré une quantité énorme de ressources au développement de vaccins, allant même jusqu’à déployer des scientifiques militaires.

La société Sinovac Biotech Ltd, basée à Pékin, qui a mis au point un vaccin prometteur, a déjà commencé à discuter avec les autorités de réglementation d’autres pays en vue de réaliser des essais finaux à grande échelle. La société CanSino Biologics Inc., basée à Tianjin, a collaboré avec l’armée chinoise pour développer un vaccin candidat et a déposé une demande pour effectuer des essais cliniques au Canada. Si ces tentatives s’avèrent fructueuses, la Chine aura une arme de « soft power » entre les mains. Même certains des pays qui ont le plus critiqué Pékin pour le mystère entourant ce virus seront probablement apaisés.

La menace du piratage

Selon le FBI, les pirates informatiques chinois tentent apparemment de voler les données de recherche sur le vaccin du Covid-19 et le gouvernement américain devrait publier une déclaration officielle dans les prochains jours. Certains pensent que les tentatives de piratage pourraient déclencher une contre-attaque officiellement sanctionnée par les agences américaines qui gèrent les cyber-menaces, y compris des entités comme l’Agence de Sécurité Nationale (NSA) et le Cyber Command du Pentagone.

Selon le FBI, les pirates informatiques chinois tentent apparemment de voler les données de recherche sur le vaccin du Covid-19. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Selon le FBI, les pirates informatiques chinois tentent apparemment de voler les données de recherche sur le vaccin du Covid-19. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Ce rapport du FBI, fait suite à une récente alerte conjointe des États-Unis et du Royaume-Uni, qui avertissait que les pirates informatiques visaient les réponses nationales et internationales sur le Covid-19. Les tentatives de piratage ont été effectuées par des groupes de menace persistante avancée (APT) utilisant une technique de « pulvérisation de mots de passe ». Les informations personnelles stockées par les institutions universitaires, les centres de recherche médicale, les gouvernements locaux, etc. ont été ciblés. Les groupes APT seraient soutenus par des pays comme la Chine, l’Iran et la Russie.

Rédacteur Camille Lane

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.