Press "Enter" to skip to content

Monde. La controverse sur le financement de l’élection de 2020 par Mark Zuckerberg

ACTUALITÉ > Monde

Selon des rapports publiés par la FGA (Foundation for Government Accountability) et le CEIR (Center for Election Innovation and Research), Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a fait don d’environ 31 millions de dollars à la Géorgie lors des élections générales de 2020 et de 14,5 millions de dollars lors du second tour du Sénat du 5 janvier 2021.

L’argent a été acheminé par l’intermédiaire du CEIR et du CTCL (Center for Technology and Civic Life) deux organisations à but non lucratif. Au total, le CTCL aurait collecté 350 millions de dollars de financement, tandis que le CEIR aurait reçu 69 millions de dollars.

Des millions de dollars de financement

Selon le rapport de l’AGF publié le 24 mai 2021, sur les plus de 400 millions de dollars que Mark Zuckerberg a injectés dans l’élection de 2020, l’État de Géorgie a reçu plus de 31 millions de dollars. En fait, la Géorgie a reçu « près de 9 % de tous les " Zuckerbucks ", même si la Géorgie ne représente que 3,2 % de la population du pays et 3 % des votes électoraux du pays. »

Les comtés remportés par Donald Trump n’ont reçu que 2,3 millions de dollars de fonds, ce qui équivaut à un taux de dépense de 1,91 dollar par électeur inscrit. En revanche, les comtés remportés par Joe Biden ont reçu 29 millions de dollars, avec un taux de dépense par électeur inscrit de 7,13 dollars.

En d’autres termes, les comtés remportés par Joe Biden ont reçu près de quatre fois plus de fonds de l’organisation à but non lucratif de Mark Zuckerberg, que les comtés de Donald Trump. Les six comtés qui ont reçu plus d’un million de dollars ont tous été remportés par Joe Biden. En outre, neuf des dix comtés ayant reçu le plus de fonds ont été remportés par les démocrates.

« Non seulement les comtés de Joe Biden ont récolté le plus d’argent, mais ils étaient généralement plus susceptibles de recevoir des Zuckerbucks. En fait, près de 50 % des comtés qui ont voté pour Joe Biden ont reçu des Zuckerbucks, contre environ 20 % des comtés qui ont voté pour Donald Trump », indique le rapport.

L’argent a également eu un impact sur la participation électorale partisane dans l’État. « De manière choquante, 75 % des comtés qui ont reçu des Zuckerbucks ont vu une augmentation significative des votes démocrates qui a compensé tout changement à la hausse des votes républicains. » Cela était particulièrement vrai dans les comtés fortement peuplés tels que Dekalb, Fulton, Cobb et Gwinnett.

Bien que ces fonds soient destinés à des « subventions de réponse solidaires à la COVID-19 », une grande partie de l’argent a été dépensée ailleurs. Dans les trois comtés ayant reçu le plus de fonds, les dépenses en équipements de protection individuelle (EPI) ne représentaient que 1,3 % des dépenses. En revanche, près de 10 fois ce montant a été dépensé pour le vote par correspondance.

Pour le second tour des élections sénatoriales de janvier 2021, Mark Zuckerberg a versé 14,5 millions de dollars supplémentaires par l’intermédiaire du CTCL. Plus de 60 % de cet argent est allé à deux comtés, Dekalb et Fulton, qui sont tous deux des bastions démocrates.

Selon le rapport du CEIR, l’organisation a versé plus de 5,5 millions de dollars à la Géorgie. « La Géorgie a utilisé les fonds de subvention du CEIR lors des élections générales de novembre et du second tour de janvier, pour encourager les électeurs à demander un bulletin de vote en ligne…. La Géorgie a également utilisé les fonds pour contrer la désinformation, en diffusant des annonces de service public mettant en garde les électeurs contre la désinformation et les encourageant à signaler les fraudes à la ligne d’assistance du secrétaire d’État. »

Loi électorale

À la suite de la controverse sur le financement de l’élection de 2020 par Mark Zuckerberg, plusieurs États ont pris des mesures pour restreindre ces activités. Le 25 mars 2021, la Géorgie a mis en œuvre la « loi sur l’intégrité des élections de 2021 », qui inclut une clause interdisant aux responsables électoraux d’utiliser l’argent de tiers pour les élections.

« Aucun surintendant ne doit prendre ou accepter un financement, des subventions ou des cadeaux d’une source autre que l’autorité dirigeante du comté ou de la municipalité, l’État de Géorgie ou le gouvernement fédéral », indique le projet de loi.

Le projet de loi demande également au State Board of Elections (Conseil Electoral de l’Etat) d’étudier et éventuellement de proposer à l’Assemblée générale une méthode d’acceptation des dons pour faciliter l’administration des élections. En outre, d’ici le 1er octobre 2021, le conseil doit proposer une méthode pour garantir que les dons soient distribués équitablement dans tout l’État.

Les autres États qui ont proposé ou adopté des projets de loi visant à empêcher ou à restreindre le financement privé des élections sont la Floride, l’Arizona, l’Idaho, l’Iowa, la Louisiane, le Kansas, la Pennsylvanie, le Missouri, le Tennessee, le Wisconsin et le Texas.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Elections: Zuckerberg Nonprofits Contributed Over $45 Million in Georgia, Mostly to Democratic Counties