Press "Enter" to skip to content

France. Le système de santé français secoué par des pénuries de personnel sur fond de protestations

ACTUALITÉ > France

Le système de santé français est confronté à d’importants défis, suite à une grave pénurie de personnel et de fournitures médicales. Les hôpitaux font des pieds et des mains pour répondre à l’agitation.

Les soins de santé français en danger

Ces dernières semaines, la France a été secouée par des manifestations et des grèves de médecins, qui se battent pour de meilleurs salaires et conditions de travail, alors que le pays fait face à une épidémie de Covid-19, de grippe et de bronchiolite, selon un rapport de l’agence de presse Anadolu.

Bien que la France compte plus de médecins et d’infirmières par habitant que le Royaume-Uni, près de la moitié des médecins français âgés de plus de 55 ans sont déjà proches de la retraite. Les jeunes médecins sont soumis à des pressions professionnelles et financières croissantes.

Selon la BBC, si les causes de la crise sont complexes, la « pression croissante d’une population vieillissante » et le manque de personnel médical ont été cités comme des facteurs majeurs.

En raison de la pénurie de personnel et de fournitures, les maladies hivernales ont entraîné une augmentation du nombre de patients, dont beaucoup doivent patienter dans les services d’urgence.

Selon l’ISNI (IntersyndicaleNationale des internes), on estime aujourd’hui qu’en France, un interne se donne la mort tous les 18 jours du fait du surmenage. « Il y a 60 000 postes infirmiers vacants dans les hôpitaux », s’inquiète Thierry Amouroux, le porte-parole du syndicat d’infirmiers SNPI. Beaucoup d’infirmières ont quitté le secteur de la santé parce qu’elles n’en pouvaient plus.

Les praticiens en colère

Dans certains hôpitaux, près de 90 % du personnel s’est mis en « arrêt maladie » en raison de la dégradation des conditions de travail. Le 4 janvier, le deuxième plus grand syndicat de la fonction publique hospitalière, FO-Santé, a appelé à une « grève illimitée ».

Selon l’Ordre national des infirmiers, environ 40 % des infirmiers en activité souhaitent démissionner de leur fonction, même après que le gouvernement ait débloqué 12 milliards d’euros par an pour les salaires des agents hospitaliers.

Outre les problèmes de personnel, les stocks de médicaments s’épuisent également, le paracétamol et les antibiotiques pour enfants étant particulièrement difficiles à trouver.

Le ministre de la santé, François Braun, a déclaré à France 2 la semaine dernière qu’il était de plus en plus difficile d’acquérir des fournitures en raison de la demande croissante. La demande de paracétamol a augmenté de 13 % pendant l’épidémie de grippe, a-t-il ajouté.

Le président Emmanuel Macron a annoncé le 13 janvier que la situation pourrait empirer avant de connaître une quelconque évolution positive et qu’il allait modifier la manière dont les hôpitaux reçoivent des fonds et dont les médecins peuvent être soulagés d’une administration épuisante.

En dépit d’importantes primes à la signature, allant jusqu’à 50 000 euros dans les régions les moins développées, et de la suppression du numerus clausus limitant le nombre d’étudiants en médecine en France, les problèmes du système de santé n’ont pas été résolus.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : French Health System in Crisis, Rocked By Staff Shortages Amidst Protests

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.