Press "Enter" to skip to content

Chine. Pékin demande au patron d’Evergrande, Xu Jiayin, d’utiliser sa fortune personnelle pour rembourser les dettes de la société

ACTUALITÉ > Chine

Les autorités chinoises ont demandé au fondateur d’Evergrande, le milliardaire Xu Jiayin (ou Hui Ka Yan en cantonais), de puiser dans sa fortune personnelle pour rembourser une partie des dettes de l’entreprise. Evergrande a accumulé plus de 300 milliards de dollars de dettes et est l’un des groupes les plus endettés du pays. Le promoteur immobilier a du mal à rembourser ses prêts, ce qui suscite de nombreuses inquiétudes quant à l’éventualité d’un défaut de paiement.

Les instructions de Pékin à Xu Jiayin font suite à un défaut de paiement de plusieurs échéances obligataires dont 2,03 milliards de dollars le 23 septembre. « Les gouvernements locaux de toute la Chine surveillent les comptes bancaires d’Evergrande pour s’assurer que les liquidités de l’entreprise sont utilisées pour mener à bien des projets de logement inachevés et ne sont pas détournées pour payer les créanciers », ont déclaré des sources à Bloomberg. Xu Jiayin et son épouse contrôlent 77 % de l’entreprise par le biais d’une entité située dans les îles Vierges britanniques.

En octobre, Xu Jiayin avait une valeur nette estimée à 8,21 milliards de dollars, ce qui le situe à la 315ème place des hommes les plus riches du monde. En 2017, sa valeur nette était estimée à 42 milliards de dollars. Certains ont fait remarquer que la somme de 8 milliards de dollars ne sera pas suffisante pour répondre à la dette de plus de 300 milliards de dollars d’Evergrande.

Il semble que le but du PCC est d’envoyer un message. Le président Xi Jinping s’est attaqué à la classe des milliardaires du pays, en mettant en avant sa campagne de « prospérité commune », qui vise à réduire l’écart des richesses dans la société.

Selon Alex Payette, le PDG du groupe Cercius, basé à Montréal, en mettant l’accent sur les extravagances des milliardaires, le PCC peut renforcer ses arguments en faveur d’une plus grande présence du parti dans la société. Certaines sections de la population ont déjà un sentiment négatif envers Xu Jiayin et sa société.

« Parce qu’Evergrande a augmenté les prix des maisons… Les maisons ici coûtent maintenant entre 3 000 yuans et 6 000 yuans [le mètre carré]. Les gens ordinaires ne peuvent pas se les offrir », a déclaré à Nikkei Asia une personne de Zhoukou, où se trouve le village natal de Xu Jiayin. Les habitants ont également critiqué les membres de la famille de Xu Jiayin pour leur style de vie extravagant.

Malgré ses difficultés financières croissantes, Hui Ka Yan a gardé une attitude positive, exprimant l’espoir que l’entreprise puisse traverser la crise. « Je crois qu’Evergrande peut sortir de l’heure la plus sombre grâce aux efforts de notre direction et de nos employés… Nous garderons notre esprit contre toutes les difficultés, en faisant de notre mieux pour remplir nos responsabilités sociales », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, Evergrande a redémarré quelques-uns de ses projets pour tenter de stabiliser les opérations de la société. Dans un article sur WeChat, Evergrande a déclaré que l’entreprise veillerait à l’achèvement des bâtiments et ferait « tous les efforts possibles » pour se conformer aux exigences du gouvernement. Au cours des derniers mois, de nombreux projets immobiliers avaient été interrompus, la société n’ayant pas payé ses entrepreneurs et ses fournisseurs.

« La déclaration visait à susciter une atmosphère optimiste quant aux perspectives d’Evergrande… Ses acheteurs, ses créanciers et ses actionnaires ont peut-être vu une lueur d’espoir après la reprise des projets, mais l’entreprise sera toujours confrontée aux tests de défaut de paiement à venir », a déclaré Ding Haifeng, consultant financier du cabinet de conseil Integrity, basé à Shanghai, au South China Morning Post (SCMP).

Le 26 octobre, les actions d’Evergrande négociées à la Bourse de Hong Kong ont chuté de 4 % à la clôture. Les investisseurs seraient préoccupés par le prochain paiement d’obligations en dollars de la société, le 29 octobre, qui était initialement prévu en septembre. La semaine dernière, Evergrande a évité de justesse le défaut de paiement après avoir payé les intérêts sur des obligations offshore un mois après leur échéance.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.