Press "Enter" to skip to content

Chine. Inondations en Chine : les autorités affirment qu’il n’y aura pas d’impact sur le rendement des cultures

ACTUALITÉ > Chine

Depuis le mois de juin, les pluies torrentielles et les inondations en Chine ont ravagé les terres agricoles. Un responsable du Parti communiste chinois (PCC) a déclaré que la catastrophe naturelle n’avait pas eu d’incidence sur le rendement de l’année, alors que de nombreuses terres ont été englouties sous les eaux.

Les régions du centre de la Chine, comme les provinces du Hebei, du Henan, du Shanxi, et du Sichuan ont le plus souffert des inondations. Les fortes précipitations dans la province du Hebei ont atteint un record jamais enregistré. Dans la province du Henan, au moins 302 personnes ont été tuées et 50 sont portées disparues. Dans la province du Shanxi, plus de 1,7 million de personnes auraient été touchées par les tempêtes.

Le 14 octobre, Zhu Juan, directeur de la division des affaires agricoles du département de gestion des plantations du ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales, a déclaré à la CCTV, la Télévision centrale de Chine : « Les précipitations n’ont pas affecté la récolte d’automne des cultures. »

La CCTV a indiqué que le taux des récoltes d’automne en Chine au 13 octobre, était de 60,2 %. Ce taux était de 64,1 % pour la région de Huanghuaihai (centre-est de la Chine), de 52,9 % pour le Nord-Est, de 51,7 % dans le cours moyen et inférieur du fleuve Yangtze et la Chine du Sud, de 71,2 % pour la région du Nord-Ouest et de 76,2 % pour la région du Sud-Ouest.

Le vice-gouverneur de la principale province de production au niveau national conteste les chiffres officiels

Cependant, deux semaines seulement avant la déclaration de Zhu Juan, le vice-gouverneur de la province du Henan, M. Wu Guoding, a déclaré qu’à la fin du mois de septembre, les inondations en Chine avaient causé d’énormes dégâts. Le total des terres endommagées s’élèverait à 2,5 millions d’acres, dont 1,6 million d’acres inondés et 85,8300 acres ayant perdu toutes leurs récoltes. « Le rendement à l’automne va diminuer dans une certaine mesure », a déclaré Wu Guoding au département financier de la CCTV.

Le Henan est une province agricole importante en Chine, produisant environ 1/10 de toutes les céréales pour la Chine

Un journaliste du magazine économique indépendant Caijing basé à Pékin, a déclaré que les terres agricoles dans les régions de la province du Henan ravagées par les inondations n’avaient plus de récoltes.

« Les terres agricoles endommagées dans le village représentent 411,8 acres, et la perte financière s’élève à plus de 100 millions de yuans », a déclaré un habitant du Comté de Qingshuihe, dans la ville de Weihui, province du Henan.

Le comté de Jun, dans la province du Henan, est une zone spéciale de dérivation des crues, a déclaré en août Dong Wenquan, directeur du centre de vulgarisation des technologies agricoles du bureau agricole et rural du comté de Jun. Il faut environ un mois, et même plus de deux mois pour certaines zones, pour drainer l’eau dans les terres agricoles.

Le maïs est généralement récolté entre mi-septembre et fin septembre, a-t-il dit, si les agriculteurs envisagent des cultures à court terme, cela affectera les semis de blé pour la période suivante.

Les agriculteurs de la province du Henan sèment deux fois par an. Le blé est semé entre les mois de septembre et octobre. De fortes inondations ont eu lieu en juillet, une période importante pour la croissance du maïs. Dans la zone de rétention des inondations du Henan, les maisons étaient ensevelies sous l’eau et seuls les toits émergeaient. De nombreuses tiges de maïs flottaient à la surface de l’eau. On les a retrouvées accrochées aux toits une fois que l’eau s’est retirée.

En plus des inondations, la production agricole du Henan avait déjà diminué au cours des quatre dernières années, a déclaré le 18 octobre Ma Wenfeng, analyste agricole, selon Radio Free Asia (RFA).

La production de maïs, par exemple, a diminué d’environ 5 millions de tonnes au cours des quatre dernières années, passant de 23 millions de tonnes en 2018 à 18 millions de tonnes cette année, a indiqué Ma Wenfeng, ajoutant que la baisse de la production est due au fait que la forêt plantée pour lutter contre l’érosion a été endommagée dans la province du Henan ces dernières années.

La Chine compte sur l’importation de céréales et de soja

Le Quotidien économique a indiqué en 2019 que la Chine importait plus de 100 millions de tonnes de céréales chaque année. Plus de 80 % du soja consommé en Chine dépend des importations. La demande de soja s’accroît rapidement, avec une augmentation de plus de 6,5 millions de tonnes chaque année en moyenne au cours des 10 dernières années. La Chine a importé plus de 95 millions de tonnes de soja en 2017 et plus de 88 millions de tonnes en 2018, ce qui en fait le premier importateur mondial de soja, les importations annuelles représentant environ 60 % du total mondial.

En 2021, les importations de céréales de la Chine de janvier à avril ont atteint 50,792 millions de tonnes, soit une augmentation de 57,8 % en glissement annuel, selon les données publiées par les douanes chinoises.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.