Les chemins de la richesse au travers d’anciennes légendes

Par Kathy McWilliams
Le 21/02/2021

Lampe d’Aladin (légende arabe) et Vase de la Vertu (légende indienne) 

 

La légende veut que la lampe d’Arabie d’Aladin et le vase de la vertu de l’Inde aient tracé un chemin vers la vertu et la richesse. (Image : Schwoaze / Pixabay)
La légende veut que la lampe d’Arabie d’Aladin et le Vase de la Vertu de l’Inde aient tracé un chemin vers la vertu et la richesse. (Image : Schwoaze / Pixabay)
 

Le Vase de la Vertu et la Lampe divine sont deux artefacts différents, chacun guidant des chemins différents vers la richesse dans les légendes de l’Inde ancienne et de l’Arabie ancienne. Deux cultures différentes avec des croyances et des groupes ethniques différents, mais représentant toutes deux les mêmes valeurs universelles.

Vase de la Vertu : rêves et richesses

Dans l’Inde ancienne, malgré sa pauvreté, un homme a maintenu une profonde dévotion au Dieu céleste pendant plus de 12 ans. Finalement, le Dieu a eu pitié de l’homme et s’est présenté devant lui en personne. « Que voulez-vous ? », lui demanda le Dieu. Le pauvre homme répondit : « Je souhaite fortune et richesses. Je souhaite que tous mes vœux se réalisent. » Alors le Dieu lui présenta le Vase de la Vertu et lui dit : « Tout ce que vous voudrez viendra de ce vase. »

Avec le Vase de la Vertu maintenant en sa possession, tout ce que le pauvre homme souhaitait devint sien : une maison luxueuse, des chevaux, un magnifique carrosse et de nombreux trésors précieux remplirent ses coffres : argent, or, onyx et bien d’autres pierres et métaux précieux.

Ses amis et d’autres gens étaient très curieux de savoir de quelle manière sa fortune avait pris forme. Un jour, dans sa somptueuse nouvelle demeure, un des invités lui a posé franchement la question : « Vous étiez si pauvre, mais vous êtes soudainement devenu si riche. Comment est-ce arrivé ? » L’homme répondit honnêtement : « On m’a donné le Vase de la Vertu. Il me donne tout ce que je veux – tous mes vœux se sont réalisés et c’est ainsi que je suis devenu si riche si rapidement ».

« Pouvez-vous me montrer le vase ? » demanda l’invité. L’homme sortit le vase et montra comment il produisait tout ce qu’il souhaitait.

Reçu facilement, perdu facilement

En le montrant à ses invités, et sous l’emprise de l’exaltation, l’homme échappa le Vase de la Vertu et celui-ci se brisa. A cet instant, tous ses biens disparurent, ainsi que sa richesse. Le pauvre homme revint à sa situation d’ origine, avant ce don miraculeux.

Il avait persévéré pendant 12 ans à adorer le Dieu du Ciel, mais il avait oublié que toutes ses bénédictions venaient du Ciel. Le Vase de la Vertu contenait les bénédictions qu’il avait accumulées. Lorsque son intention première d’honorer Dieu a cessé, Dieu lui a enlevé toutes ses bénédictions et il est revenu à sa situation initiale.

Légende arabe : Aladin et la lampe magique

Aladin et la lampe magique est une légende arabe très célèbre. Il était une fois un magicien qui connaissait un trésor caché au pied du mont Karas. Il savait que la chose la plus précieuse dans ce trésor était une lampe magique et que celui qui la posséderait aurait toute la richesse et le pouvoir du monde. Mais une seule personne pouvait ouvrir la porte du trésor, et c’était Aladin, un garçon d’une famille très pauvre.

 

 

Celui qui possédait la lampe aurait toutes les richesses et le pouvoir du monde. (Image : Dean Moriarty / Pixabay)
Celui qui possédait la lampe aurait toutes les richesses et le pouvoir du monde. (Image : Dean Moriarty / Pixabay)
 

Le magicien s’est fait passer pour le riche oncle d’Aladin et l’a corrompu en lui promettant luxe et richesse bien au-delà de ce que le garçon pouvait imaginer. Le magicien emmena bientôt Aladin dans la grotte et se servit de lui pour entrer. Aladin a demandé au magicien de le laisser sortir de la grotte en premier, seulement ensuite il lui remettrait la lampe.

Le magicien était en colère car il pensait qu’Aladin avait découvert sa ruse pour utiliser la lampe afin d’accroître son pouvoir et ses richesses. Il a donc laissé Aladin dans la grotte et lui lancé une malédiction pour qu’il meure.

Le magicien oublia qu’il avait prêté au garçon un anneau magique. Aladin ne savait pas que l’anneau était magique. Imaginez sa surprise lorsque, après s’être frotté les mains de désespoir, un génie sortit de l’anneau et apparut devant lui ! Le génie ramena Aladin chez lui et réalisa tous ses souhaits.

Même si Aladin et sa famille avaient désormais accès à des richesses inépuisables, ils continuèrent à mener une vie frugale et raisonnable, sans gaspiller la nourriture ni se livrer à des excès. Le garçon autrefois espiègle a changé ses mauvaises habitudes et il est devenu une personne honnête et bienveillante. Devenu un homme d’affaires très compétent, il mena une vie très réussie. En choisissant le bien, il a vaincu le magicien et a gagné la main de la princesse – la plus jolie jeune fille du pays.

Ces deux histoires, lorsqu’on les regarde ensemble, contiennent le même message. Soyez diligent, fidèle et vrai. Soyez humble et juste. Tenez-vous en à vos valeurs et vous recevrez des bénédictions. Ne prenez pas le risque de tout perdre en devenant arrogant et en oubliant la source de ce que vous possédez.


Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : Ancient Paths to Riches: Indian Vase of Virtue and Aladdin’s Lamp of Arabia